Ci-dessous, une transcription de la vidéo

Un chat est tombé d'un édifice new-yorkais de 32 étages, et il a survécu. Quand les vétérinaires ont traité ses poumons et sa dentition, le félin est rentré chez lui après seulement deux jours.

Les chats tombent beaucoup et ils sont très doués pour ça. Si on lâche un chat avec la tête en bas, par exemple, il retombera presque toujours sur ses pattes. C’est parce que les chats sont extrêmement flexibles: ils peuvent tordre leur corps dans l’air pendant qu’ils tombent. Mais atterrir sur les pattes n’est pas toujours la meilleure solution. Comme quand on tombe de 32 étages…

Pour comprendre comment ce chat a pu réussir son atterrissage, une étude a observé les chutes de 100 chats, de 2 à 32 étages. Ils ont remarqué sans surprise que les chats qui tombaient du deuxième étage avaient moins de traumatismes que ceux qui tombaient du sixième. Mais ce qui est fascinant, c’est qu’à partir du septième étage, l’étendue des blessures restaient globalement les mêmes. Comment est-ce possible? Tout se résume à des acrobaties, ou à l’absence de celles-ci. Les chats qui tombent du deuxième au septième étage atterrissent presque toujours sur leurs pattes. Au dessus de cela, les chats utilisent une technique différente. Au lieu de positionner leurs pattes droites vers le bas pendant la chute, ils les déploient comme un parachutiste et tombent sur le ventre.

Mais cette méthode n'est pas à 100% infaillible. Les traumatismes pulmonaires, comme un collapsus pulmonaire ou une côte cassée, sont plus fréquents avec cette méthode d'atterrissage. Mais le risque de se casser une jambe est bien moindre. Alors, comment les chats savent-ils inconsciemment comment atterrir ?

Il s'agit d'un phénomène physique appelé vitesse terminale. Au début, le chat plonge de plus en plus vite sous l'effet de la gravité jusqu'à ce qu'il soit tombé l'équivalent de cinq étages. À ce moment-là, elle atteint une vitesse terminale constante à 100 kilomètres à l'heure. Elle est maintenant en chute libre où la friction de l'air contrecarre son accélération sous l'effet de la gravité. À ce stade, elle n'accélère plus et, plus important encore, elle ne ressent plus la force de la gravité.

Voici donc ce que les chercheurs pensent qu'il se passe. De deux à sept étages plus haut, les chats n'ont pas assez de temps pour atteindre la vitesse terminale et se préparer à atterrir les pattes en premier. Mais une fois qu'ils atteignent la vitesse terminale, leur instinct change et ils parachutent leurs membres.

Cela dit, ne jetez pas votre chat par la fenêtre. Je n'arrive pas à croire que je dois27 dire ça. Non seulement c'est encore très dangereux, mais ce n'est pas très poli.

Produit par Uma Sharma et Shira Polan

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Pourquoi la croissance américaine est en trompe-l'œil, selon 2 économistes