L'évolution du rouge et du vert comme couleurs de Noël est une histoire alambiquée. Selon Arielle Eckstut, coauteure de "The Secret Language of Color", la nature et Coca-Cola ont contribué à façonner cette histoire.

Voici une transcription de la vidéo.

Arielle Eckstut : Il n'y a donc pas d'histoire définitive des couleurs de Noël. Ce n'est pas comme si un jour le rouge et le vert avaient été déclarés les couleurs. Il y a une longue histoire un peu tordue derrière tout ça.

Je suis Arielle Eckstut, et je suis la co-auteure de "The Secret Language of Color".

Ce qui est le plus intéressant à propos de la combinaison de couleurs rouge et vert de Noël, c'est que c'est une combinaison de la beauté de la nature et la grossièreté du commerce qui s'unissent pour solidifier l'image de ces deux couleurs dans notre esprit collectif.

Parlons d'abord de la nature. Et quand nous pensons à Noël et aux climats plus froids, nous pensons aux houx et à ces belles baies rouge vif contre le feuillage vert de l'arbre. Il y a une longue histoire du houx et de ses associations avec les humains, y compris le fait que la couronne d'épines de Jésus soit faite en houx Ainsi, pendant les Fêtes, le houx est la seule chose brillante dans l'environnement dans les climats plus froids. La nature nous l'a donné comme symbole, et les païens l'ont utilisé, et à ce jour nous pensons toujours au houx comme étant associé à Noël.

Les Victoriens sont souvent associés au rouge et au vert de Noël. Mais si vous regardez, par exemple, les cartes de Noël victoriennes, vous ne verrez pas seulement le rouge et le vert  — vous verrez le rouge et le bleu, le bleu et le vert, le bleu et le vert, le bleu et le blanc, toutes différentes palettes. Oui, du rouge et du vert, mais sans dominer le paysage.

Si vous regardez le Père Noël à l'époque victorienne, il n'est pas représenté dans des robes rouges que nous associons aujourd'hui. Puis le Père Noël fait un bond en avant au début du XXe siècle, et nous voyons beaucoup d'artistes différents le dépeindre en robe rouge. Et il devient plus joyeux, plus gros qu'il ne l'a jamais été. Puis nous arrivons vers 1931, et Coca-Cola engage Haddon Sundblom pour représenter le Père Noël. Et nous voyons cet homme incroyablement gros, jovial, aux joues rouges avec ces grandes robes rouges et blanches. Encore une fois, il n'est pas le premier à le faire, mais Coca-Cola utilise cette publicité comme sa grande campagne de Noël, et on la voit partout aux États-Unis. Et c'est à ce moment que nous commençons vraiment à considérer le rouge et le vert comme les couleurs de Noël.

C'est donc une sorte de combinaison de la nature, avec ses baies rouges et son feuillage vert, et du commerce, Coca-Cola avec sa robe rouge vif et son feuillage vert en arrière-plan des annonces, qui solidifie ces couleurs dans notre imagination.

Produit par Kevin Reilly

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : VIDEO: Mickey Mouse, le fameux personnage de Disney, fête ses 90 ans — voici ce que vous ne saviez peut-être pas