Des stars comme Beyoncé et Hugh Jackman ont déjà parlé ouvertement du fait qu'elles suivaient un régime de jeûne intermittent pour se remettre en forme. Alors, comment fonctionne le jeûne intermittent? Pour en savoir plus, nous avons discuté avec l'un des principaux neuroscientifiques dans ce domaine, Mark Mattson, du programme de recherche intra-muros de l'Institut national sur le vieillissement.

Ci-dessous, une transcription de la vidéo.

Quand avez-vous mangé pour la dernière fois? Les personnes qui jeûnent par intermittence mangent souvent dans un bloc de huit heures, laissant 16 heures de jeûne entre les deux. Au cours de cette période de 16 heures, leur corps subit un changement important qui le distingue de ceux qui ne jeûnent pas.

Voici comment ça fonctionne.

Lorsque vous mangez, vous stockez une partie de cette énergie dans le foie sous forme de glycogène. Mais après 10 à 12 heures sans manger, vos réserves de glycogène seront extrêmement faibles. En conséquence, il se peut que vous vous sentiez plus irritable que d'habitude. Ce que certains appellent 'être faimché'.

L'avantage est qu'avec peu de glycogène, les cellules adipeuses de votre corps libèrent des graisses dans votre circulation sanguine. Les cellules adipeuses se dirigent directement vers votre foie, où elles sont converties en énergie pour votre corps et votre cerveau. Donc, vous brûlez littéralement de la graisse pour survivre.

Des échantillons de sang montrent que les personnes ayant jeûné pendant 12 à 24 heures ont vu leur énergie grasse augmenter de 60%, le changement le plus important intervenant après 18 heures. C'est l'avantage du jeûne intermittent car cela vous met dans un état appelé "cétose". Et c'est la raison pour laquelle les chercheurs pensent que le jeûne intermittent pourrait être la clé d'une vie plus longue et en meilleure santé.

Le fait de brûler des graisses libère des produits chimiques appelés cétones. Dans le cerveau, les cétones déclenchent la libération d'une protéine importante appelée BDNF. La BDNF aide à construire et à renforcer les neurones et les connexions neuronales dans les zones du cerveau responsables de l'apprentissage et de la mémoire. Ce qui pourrait expliquer pourquoi il a été démontré qu'une augmentation de la production de cétone améliore la mémoire des personnes présentant les premiers signes de démence dès six semaines. L'augmentation des cétones dans le corps est également un traitement courant chez les patients atteints d'épilepsie grave.

Vous n'êtes pas obligé de jeûner pour augmenter votre niveau de cétones. Introduire plus d'aliments gras dans votre alimentation et réduire votre consommation de glucides peut avoir un effet similaire. Un groupe de personnes qui ont essayé cette méthode pendant trois mois ont non seulement perdu du poids et de la graisse corporelle, mais ont également constaté une diminution de la pression artérielle et une hormone liée au vieillissement et à la maladie.

Mais les scientifiques ont découvert que le jeûne augmente davantage les niveaux de cétones. Les régimes cétogènes peuvent multiplier par quatre le nombre de corps cétoniques, alors qu'il a été démontré que le jeûne en augmentait jusqu'à vingt fois le nombre. En conséquence, le jeûne, par rapport à un régime cétogène, peut avoir un effet plus puissant et plus bénéfique sur la santé de manière générale.

Pourtant, beaucoup d'Américains qui mangent trois repas par jour en grignotant entre temps n'atteignent jamais la cétose et ne produisent donc pas assez de cétones pour favoriser une bonne santé.

Le jeûne et la cétose ont été les clés de notre survie depuis le début. Ils ont aidé nos ancêtres à survivre à travers des périodes de famine. Et aujourd'hui, ils sont de plus en plus reconnus comme un moyen d'aider les générations futures à rester exemptes de maladies mentales et physiques.

Produit par Gene Kim and Jessica Orwig

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !