Ne vous laissez pas tromper par son nom — le "Musée des échecs" de Samuel West célèbre les plus gros ratés. Depuis le 7 juin, ce collectionneur suédois — qui se décrit lui-même comme étant un chercheur dans l'innovation — rassemble 51 produits dans un musée de la ville d'Helsinborg. Son but: honorer leur processus de création. 

Les visiteurs retrouvent des noms familiers comme Betamax ou Blockbuster ou d'autres produits plus méconnus qui ont fait un flop et que West a collectionnés depuis l'année dernière. 

"Même les entreprises les plus compétentes échouent, raconte Samuel West. Il faut créer une culture organisationnelle qui autorise l'échec. Comme ça vous pouvez faire des petits ratés... plutôt que de gros échecs."

Produit par Emma Fierberg

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Un projet de Google lancé en 2011 a permis de réaliser la première exposition immersive de Van Gogh en France