Un remerciement spécial à Kunio Sayanagi de l'Université de Hampton, pour son aide avec cette vidéo.

Voici la transcription de la vidéo.

La meilleure façon d'explorer un nouveau monde est d'y atterrir. C'est pourquoi les humains ont envoyé des engins spatiaux sur la Lune, Vénus, Mars, la Lune de Saturne, Titan, et plus encore.

Mais il y a quelques endroits dans le système solaire que nous ne comprendrons jamais aussi bien que nous le voudrions. L'un d'eux est Jupiter.

Jupiter est composé principalement d'hydrogène et d'hélium. Donc, essayer d'atterrir dessus serait comme essayer d'atterrir sur un nuage ici sur Terre. Il n'y a pas de croûte extérieure pour amortir la chute sur Jupiter. Juste un bout d'atmosphère sans fin.

La grande question est donc : Pourriez-vous passer d'un côté de Jupiter et de l'autre ? Il s'avère que vous n'auriez même pas fait la moitié du chemin.

Tout d'abord, l'atmosphère de Jupiter n'a pas d'oxygène. Alors, assurez-vous d'en apporter suffisamment pour respirer. Le problème suivant est la température caniculaire. Alors, emportez un climatiseur. Maintenant, vous êtes prêt pour un voyage aux proportions épiques.

Pour les dimensions, voici combien de Terres vous pouvez superposer depuis le centre de Jupiter. En entrant au sommet de l'atmosphère, vous voyagez à 177.000 kilomètres à l'heure sous l'effet de la gravité de Jupiter.

Mais préparez-vous. Vous atteindrez rapidement l'atmosphère plus dense en dessous, qui vous frappera comme un mur. Mais ce ne sera pas suffisant pour vous arrêter.

Après environ 3 minutes, vous atteindrez le sommet des nuages à 250 kilomètres de profondeur. Ici, vous ferez l'expérience de la rotation de Jupiter. Jupiter est la planète qui tourne le plus rapidement dans notre système solaire. Une journée dure environ 9,5 heures terrestres. Cela crée des vents puissants qui peuvent souffler autour de la planète à plus de 400 kilomètres à l'heure.

Environ 120 kilomètres sous les nuages, vous atteignez la limite de l'exploration humaine. La sonde de Galilée est parvenue jusqu'ici lorsqu'elle a plongé dans l'atmosphère de Jupiter en 1995. Elle n'a duré que 58 minutes avant de perdre le contact et a finalement été détruite par les pressions écrasantes.

Ici-bas, la pression est presque 100 fois plus élevée que sur la surface de la Terre. Et comme vous ne pourrez rien voir, vous devrez vous fier à des instruments pour explorer votre environnement.

690 kilomètres plus bas, la pression est 1150 fois plus élevée. Vous pourriez survivre ici si vous étiez dans un vaisseau spatial construit comme le sous-marin Trieste - le sous-marin de plongée le plus profond de la Terre. Plus la profondeur est grande, plus la pression et la température seront trop élevées pour qu'un vaisseau spatial puisse résister.

Cependant, disons que vous pourriez trouver un moyen de descendre encore plus loin. Vous découvrirez certains des plus grands mystères de Jupiter, mais, malheureusement, vous n'aurez aucun moyen de le dire à personne. L'atmosphère profonde de Jupiter absorbe les ondes radio, vous serez donc coupé du monde extérieur, incapable de communiquer.

Une fois que vous avez atteint 4320 kilomètres de profondeur, la température est de 3370 ºC. C'est assez chaud pour faire fondre le tungstène, le métal ayant le point de fusion le plus élevé de l'Univers. À ce moment-là, vous aurez chuté pendant au moins 12 heures. Et vous ne serez même pas à la moitié.

20.900 kilomètres plus bas, vous atteignez la couche la plus profonde de Jupiter. Ici, la pression est 2 millions de fois plus forte qu'à la surface de la Terre. Et la température est plus chaude que la surface du soleil. Ces conditions sont si extrêmes qu'elles modifient la chimie de l'hydrogène autour de vous. Les molécules d'hydrogène sont forcées si près les unes des autres que leurs électrons se brisent, formant une substance inhabituelle appelée hydrogène métallique. L'hydrogène métallique est très réflectif. Donc, si vous essayiez d'utiliser des lumières pour voir en bas, ce serait impossible.

Et c'est aussi dense qu'un rocher. Ainsi, plus vous avancez, plus la force de flottaison de l'hydrogène métallique compense l'attraction de la gravité vers le bas. Cette flottabilité finira par vous tirer vers le haut jusqu'à ce que la gravité vous tire vers le bas, un peu comme un yo-yo. Et quand ces deux forces sont égales, vous serez libre de flotter au milieu de Jupiter, incapable de monter ou de descendre, et aucun moyen de vous échapper!

Inutile de dire qu'essayer d'atterrir sur Jupiter est une mauvaise idée. On ne verra peut-être jamais ce qu'il y a sous ces majestueux nuages. Mais nous pouvons encore étudier et admirer cette mystérieuse planète de loin.

Produit par Gene Kim et Jessica Orwig

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : VIDEO: On vous explique pourquoi l'atterrissage sur Mars est assez dangereux et compliqué