Il y a quelques années, la mère du journaliste Kevin Reilly lui a dit qu'elle allait donner son corps à la science. Il a cherché à savoir pourquoi il s'agissait d'une bonne alternative aux funérailles traditionnelles. À New York, les facultés de médecine associées de New York aident les établissements de médecine de l'État à délivrer des licences pour des programmes de donation de corps entier. Ces facultés réputées sont une garantie de protection face au côté obscur des courtiers en corps. Quand il mourra, le corps de Kevin ira à la science. 

Vous pouvez trouver plus de renseignements sur le don de corps entier ici

Ci-dessous, une transcription de la vidéo.

Quand je vais mourir, ce corps ira directement à la science. Il n'ira pas dans un cercueil, il n'ira pas dans un crématorium. Je vais le donner directement à une faculté de médecine. Pourquoi?

Je m'appelle Peggy Reilly. J'ai 65 ans.

Ça c'est ma mère, et l'histoire commence avec elle. Elle a voyagé partout dans le monde, a élevé trois enfants formidables et est plutôt incroyable. Mais il est arrivé quelque chose.

J'ai eu un accident vasculaire cérébral le 23 mars 2012.

L'attaque a été provoquée par un vaisseau sanguin qui a éclaté dans son cerveau. Ça a tout changé.

Ça me manque de travailler correctement, prendre soin de mon mari et de mes enfants. Ça me manque. Et conduire et ... m'occuper des chiens et nettoyer la maison. Et marcher…tout ça me manque.

Quelques années après l'AVC, elle m'a dit qu'elle voulait faire don de son corps à la science. Et ma réaction a été: "Pourquoi?"

Parce que ça coûte cher d'avoir des funérailles. Mais j'aimerais qu'ils apprennent grâce à mon corps, pour qu'ils puissent utiliser tout ce qu'il y a dans mon corps, les os et tout le reste.

Les funérailles coûtent cher. Selon la National Funeral Directors Association, le prix médian est d'environ 7 300 dollars. Et une crémation coûte seulement environ mille dollars de moins. Ceci est une liste de contrôle des prix des funérailles de la Federal Trade Commission. Service de base pour le directeur de funérailles et son personnel, enlèvement du corps, embaumement, autre préparation du corps, cercueil, service commémoratif des funérailles, service au cimetière, y compris le personnel et le matériel, corbillard.

C'est ridicule. Je ne veux pas mettre mes proches dans cette situation. Cela m'a donc amené à penser que, comme ma mère, je devrais utiliser ce que j'ai pour aider les gens une fois que je suis mort. Je suis donc allé voir comment je pourrais donner mon corps.

Voici Jo Wiederhorn. Elle est présidente et directrice générale des Facultés de Médecine Associées de New York. C'est le groupe qui s'assure que les programmes de dons de corps à New York sont légitimes.

Le processus est donc très simple. Tout d'abord, lorsque vous décidez que c'est ce que vous voulez faire, vous devez contacter la faculté de médecine à laquelle vous voulez faire un don. Et je dirais qu'il faut que vous fassiez un don à une école de médecine. Ils ont des autorisations, ils passent par un processus rigoureux pour obtenir une licence.

Les écoles de médecine semblent être un choix évident, mais il y a un raisonnement plus sombre derrière cela.

De nouveaux détails révélateurs concernant un cas de parties du corps humain vendues au marché noir. Une entreprise privée vendait des parties de corps venant de cadavres qui étaient des dons

Il existe toute une industrie artisanale de "courtiers en corps".

Certaines entreprises américaines font fortune en vendant des corps humains donnés à la science.

Une enquête de Reuters a révélé que cette entreprise souvent non réglementée valait des millions et qu'elle garantissait rarement que votre corps serait utilisé pour ce que vous espériez.

Si vous voulez vous assurer que votre corps sera utilisé à des fins éducatives, parce que c'est ce que la plupart des gens veulent. Ils veulent pouvoir aider à former la prochaine ère de médecins. Donc le meilleur endroit pour le faire c'est dans une faculté de médecine. Chacune d'entre elles, nous avons chacun 16 facultés de médecine à New York, chacune d'entre elles a un programme de donneurs.

Le docteur Jeffrey Laitman est directeur de l'anatomie et de la morphologie fonctionnelle à la faculté Icahn de médecine de Mont Sinaï. C'est là que mon corps va finir. Mais j'avais besoin de savoir pourquoi ces écoles voulaient vraiment mon corps.

L'imposition des mains est une croyance sacrée, c'est un geste très très particulier. Ce processus commence le premier jour d'un cours d'anatomie. C'est très difficile à faire pour un étudiant. Dans notre culture, nous qualifions le cadavre de premier patient.

Mais avec tous les progrès technologiques, de la réalité virtuelle à l'animation électronique, pourquoi ont-ils besoin d'utiliser de vrais corps?

Mark Bailey [Étudiant]: Jusqu'à présent, tout est très conceptuel: slides PowerPoint, dessins dans des livres. Là c'est la première fois que l'on voit une représentation tangible de l'humanité et la façon dont on va la traiter.

Les étudiants dissèquent des cadavres lors de leurs premiers cours d'anatomie, ils pratiquent sur le corps humain avant même d'entrer dans une salle d'opération. Et même les médecins expérimentés continuent à utiliser des cadavres.

D'autres choses peuvent être utiles. Et vous pouvez apprendre des modèles et des programmes informatiques et de toutes sortes de merveilleux compléments. Mais la clé de la médecine, tant que vous traiterez de vraies personnes, s'apprendra sur de vraies personnes.

Grace Mosley [Étudiante]: Le corps n'est pas simplement une boîte qui contient des organes. Tout n'est pas toujours au même endroit. Dans le cadre du cours, nous avons des examens oraux durant lesquels les assistants d'enseignement viendront nous poser des questions sur toutes les différentes structures que nous devons disséquer et connaître. Et lors de mon premier examen oral, j'étais tellement stressée. Mais j'étais plus calme que ce que je pensais et je me suis rendue compte à la fin du test que je tenais la main de mon cadavre, ce qui était horrible mais étrangement réconfortant.

Et si vous vous demandez ce qu'il arrive aux cadavres une fois qu'ils en ont fini avec eux ...

Lorsque le cours est terminé, les restes sont ensuite incinérés ou enterrés, en fonction des souhaits du défunt.

Chaque année, de nombreuses écoles organisent des cérémonies spéciales en l'honneur des donneurs. Ici à l'Université de Buffalo, les amis et la famille ont été invités à se joindre aux étudiants et aux médecins. Eh oui, j'ai une cérémonie, une inhumation ou une crémation, et j'aide à former des médecins. Coût? Zéro. C'est couvert par la faculté.

Maintenant attention, faire un don de votre corps à la science c'est autre chose qu'être un donneur d’organe sur votre permis. Lorsque vous donnez tout votre corps, les organes sont gardés intacts. Les étudiants ont besoin de toutes les parties pour en savoir davantage sur le corps humain. Il ne reste donc plus qu'à envoyer le formulaire par la poste, car lorsque j'y passerai, tout ça ira à la science.

Produit par Kevin Reilly

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Voici comment l'anesthésie affecte votre corps et votre cerveau