Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Vinci va construire le nouveau siège de Total à la Défense pour 850 M€

Vinci va construire le nouveau siège de Total à la Défense pour 850 M€
Le quartier de La Défense, en Ile-de-France. © Ilya Grigorik/ Wikimedia Commons

C'est un projet de grand envergure. Le groupe de BTP Vinci construira d'ici à 2025 et pour 850 millions d'euros le futur siège du géant de l'énergie Total à la Défense, ont annoncé jeudi 11 juin les différents groupes impliqués dans l'opération. La filiale immobilière de l'assureur Groupama "lance avec Vinci la construction de The Link, futur siège de Total à Paris La Défense", ont précisé dans un communiqué commun les trois groupes, ainsi que l'organisme public qui gère la Défense.

Groupama, qui est le promoteur du projet immobilier, et Vinci, qui gérera sa construction, ont indiqué qu'il s'agissait d'un contrat de 850 millions d'euros pour le second. Plus largement, le chantier représente un milliard d'euros d'investissements et devrait permettre la création de 1500 à 2000 emplois dans le BTP. Ce serait ainsi "le plus important chantier de l'histoire en valeur pour un immeuble de bureaux en France". "Les travaux et les aménagements sont prévus pour une durée de 5 ans, à l'issue de laquelle Total prendra livraison de l'immeuble et sera locataire de The Link pour 12 ans renouvelables", ajoutent les groupes.

Deux tours de 228 et 165 mètres, reliées par des passerelles végétalisées

La pétrolier français avait annoncé en 2017 son intention de rester à la Défense pour son nouveau siège. Actuellement, Total occupe les tours Coupole et Michelet qui sont vieillissantes. Le nouveau site réunira deux tours, l'une de 228 mètres et l'autre de 165 mètres, par des passerelles végétalisées. La plus haute des deux tours dépassera ainsi l'actuel plus grand gratte-ciel de France — la Tour First, à Courbevoie, et ses 231 mètres de hauteur.

Le projet, qui représente 130 000 mètres carrés d'espaces, a été conçu par l'architecte Philippe Chiambaretta. "Nous souhaitons construire avec Vinci une tour de nouvelle génération avec ses deux bâtiments reliés par des passerelles: les 'links'", a déclaré le patron de Groupama, Thierry Martel, cité dans le communiqué. "Le maintien de ce projet dans la période inédite que nous connaissons constitue un choix fort de confiance en l'avenir", a-t-il conclu, en référence à la crise sanitaire et économique du coronavirus.

À lire aussi — Un chantier à 2 Mds€ va permettre à Monaco de gagner 6 ha de plus sur la mer, voici à quoi il ressemble

Découvrir plus d'articles sur :