Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Vinted marche sur les pas du Bon Coin en proposant des assiettes, des livres et des rideaux

Vinted marche sur les pas du Bon Coin en proposant des assiettes, des livres et des rideaux
© fr

Après les vêtements, les chaussures et les accessoires, la plateforme Vinted propose dorénavant une nouvelle catégorie sur son application : la maison. On peut donc dès maintenant vendre ou acheter sur Vinted du linge de maison, des rideaux ou des coussins, des objets de décoration, de la vaisselle ou encore des livres. "Il s'agit d'une opération récente qui donne à notre communauté la possibilité d'également vendre ou acheter des petits objets de décoration, arts de la table ou livres", a précisé la direction de Vinted à Business Insider France.

On trouve par exemple un service en porcelaine à 50 euros, des housses de coussin à 1,50 euro, une lampe à 80 euros ou encore un lot de sept livres de poche vendus à 14 euros. "L'option Maison apporte à nos membres une chance additionnelle de vendre des objets qui auraient sinon été gaspillés", indique Vinted. "Et de dénicher en retour des articles de décoration d'occasion à des prix accessibles". De quoi doper les transactions sur l'application qui compte déjà 10 millions d'utilisateurs en France. Une manière pour Vinted de diversifier ses revenus en chassant sur les terres du Bon Coin qui propose déjà depuis longtemps ce type de produits.

Sur la seconde-main, 'Nous sommes à un tournant' pour les consommateurs selon Vinted

Présente aux États-Unis et dans 11 pays d'Europe (Allemagne, Belgique, Espagne, Royaume-Uni...), Vinted indique avoir 25 millions de membres dans le monde entier. La France à elle seule représente donc 40% des utilisateurs de l'application. Le site, a vu le jour en 2008, créé par deux amis lituaniens. Il propose 180 millions d'articles de mode de seconde main pour les particuliers qui peuvent à la fois vendre ou acheter. Le volume de transactions annuel aurait atteint 1,3 milliard d'euros en 2019, selon l'AFP.

Les fondateurs de Vinted résument ainsi l'objectif principal de leur plateforme : faire de la seconde main le premier choix dans le monde. Selon l'app, "nous sommes à un tournant" en ce qui concerne les habitudes des consommateurs qui commenceraient à considérer les vêtements d'occasion comme un potentiel premier choix. Fin novembre dernier, la plateforme a annonce avoir levé 128 millions d'euros, dépassant ainsi le milliard d'euros de valorisation, pour renforcer sa présence et son offre en Europe. Vinted prévoit notamment de doubler le nombre d'employés d'ici un ou deux ans, en passant de 300 à 600 collaborateurs.

Découvrir plus d'articles sur :