Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Vinted suspend les commandes en France, en Espagne et au Luxembourg

Vinted suspend les commandes en France, en Espagne et au Luxembourg
Vinted a débarqué en France en 2013, aujourd'hui l'application compte plus de 1,4 millions d'utilisateurs dans l'hexagone. © Capture d'écran / Vinted

Vinted se met momentanément en pause. Ce jeudi 19 mars, l'application de vente et d'achats de vêtements en ligne a indiqué à ses utilisateurs qu'elle mettait en pause "toute nouvelle commande (y compris l'achat et l'expédition)", ainsi que les commandes existantes en France, en Espagne et au Luxembourg. Un gèle d'activité qui doit durer jusqu'à la fin de la période de confinement décidée par le gouvernement. "En cette période, Vinted souhaite donner la priorité à la sécurité de ses membres, et soulager la pression sur les prestataires et propriétaires de magasins qui sont encore en mesure d'opérer", explique l'application. C'est pourquoi, "en raison des restrictions de déplacement actuelles, nous avons tout de même décidés de suspendre toutes les livraisons transitant par Vinted".

Pour toutes les personnes ayant déjà entamé des transactions via la plateforme, cette dernière précise que "les délais pour l'expédition et la collecte des articles ont été dûment prolongés." Toute les commandes actuellement suspendues seront rouvertes dès la reprises des opérations. En attendant, "les prestataires de transport stockent ton colis en toute sécurité jusqu'à ce qu'ils puissent rouvrir les points relais, reprendre les services de livraison et acheminer ton colis jusqu’à toi ou son nouveau propriétaire", explique un mail envoyé aux utilisateurs.

L'application reste cependant accessible. Chaque utilisateur pourra continuer "à discuter, trier et mettre en ligne de nouvelles pièces, enregistrer ses favoris et réserver des articles, comme à l’ordinaire". À ce titre, les délai de réservation passent de 5 à 30 jours, suite aux retards d'expédition actuels.

Vinted invite par ailleurs ses clients à faire preuve de prudence et a respecter les consignes de sécurité émises par le gouvernement, à savoir rester chez soi et pratiquer la distanciation sociale afin de limiter les risques de contamination et de propagation du COVID-19. Elle rappelle aussi à ses usagers de ne pas vendre ou acheter d’articles en dehors de son système de paiement sécurisé. Ils s'exposeraient alors à des fraudes ou des escroqueries, car ces transactions nécessitent forcément l'échange d'informations personnelles.

Vinted rejoint ainsi les applications de transports, comme Uber, Lime, Jump ou encore BlablaBus, forcées à ralentir voir suspendre leurs activités en cette période de confinement.

À lire aussi — Vinted marche sur les pas du Bon Coin en proposant des assiettes, des livres et des rideaux

Découvrir plus d'articles sur :