Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

ChronoDose, Vite Ma Dose, Covidliste... Ces sites facilitent l'accès à la vaccination contre le Covid-19

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte


Lancé début avril par les équipes bénévoles de CovidTracker, Vite Ma Dose analyse les créneaux de vaccination de cinq plateformes différentes. © Vite Ma Dose/CovidTracker

Parvenir à trouver un créneau de vaccination, pour soi-même ou pour un proche, peut parfois s'avérer ardu. La prise de rendez-vous, qui se fait majoritairement en ligne, a pu représenter un obstacle pour de nombreuses personnes âgées, peu à l'aise avec l'outil informatique ou situées dans les zones dites "blanches" — non couvertes pas les opérateurs télécom. Les rendez-vous de vaccination, souvent réservés en un éclair, évoluent en permanence et poussent les internautes à multiplier les visites sur santé.fr, la plateforme mise en ligne par le gouvernement.

Du fait de ces atermoiements, nombre de Français pourtant éligibles à la vaccination n'ont pu parvenir à leur fin. De l'autre côté, des personnes qui ne sont pas encore éligibles tentent de gagner du temps sur le calendrier, se pressant parfois aux portes des centres de vaccination pour glaner une dose qui n'aurait pas trouvé preneur.

À lire aussi — L'application TousAntiCovid permettra de certifier la vaccination et les tests

Cette organisation parfois brouillonne a poussé bénévoles et médecins à élaborer des outils en ligne pour faciliter la prise de rendez-vous de vaccination ou sauver des doses proches de la péremption. Et ce toujours dans l'intérêt général, sans but lucratif.

Vite Ma Dose

En ligne depuis le début du mois d'avril, Vite Ma Dose permet de rapidement trouver un rendez-vous de vaccination dans son département. Imaginé par Guillaume Rozier et les équipes bénévoles de CovidTracker — qui fait aujourd'hui référence dans le suivi des chiffres de l'épidémie — l'outil fonctionne avec des algorithmes qui détectent les rendez-vous disponibles sur cinq plateformes différentes : Doctolib, Maiia, mapharma.net, KelDoc et Ordoclic. Une simple sélection par département permet de trouver le rendez-vous le plus proche dans le temps. Toutes les informations sont explicitées dès la première recherche : type de vaccin, nombre de doses disponibles, localisation et contact du centre de vaccination ou du professionnel de santé... Un lien renvoie ensuite l'internaute vers la plateforme de réservation.

En moins d'un mois d'existence, Vite Ma Dose suscite déjà nombre de témoignages élogieux sur les réseaux sociaux.

Covidliste

Pendant ce temps, des centaines de milliers de personnes qui ne sont pas encore éligibles rongent leur frein. Et d'aucuns restent bouche bée lorsque des doses partent à la benne à ordure, faute de bénéficiaires. Ce paradoxe a sans doute nourri la motivation de Martin Daniel et Mathieu Ripert, qui ont développé l'outil Covidliste en collaboration avec le docteur Antoine Roux de l'hôpital Foch du Suresnes (Hauts-de-Seine). Lancé fin mars, Covidliste peut être comparé à une gigantesque salle d'attente, mettant en relation des Français désireux de se faire vacciner avec des centres ou des professionnels de santé disposant d'un surplus de doses. Précision toutefois : le vaccinateur "indique les critères de sélection de volontaires qu’il souhaite tels que l’âge et la distance du lieu de vaccination", précise la plateforme.

À lire aussi — Une troisième dose du vaccin Pfizer pourrait être nécessaire selon le PDG du groupe pharmaceutique

Le fonctionnement est simple : une fois ses informations personnelles rentrées dans la base de données — laquelle est partagée avec les quelque 350 centres et vaccinateurs partenaires — la personne est avertie par SMS si un rendez-vous de vaccination se libère à proximité de son domicile. Les quatre vaccins actuellement autorisés en France (Pfizer/BioNTech, Moderna, AstraZeneca, Janssen) sont concernés.

Le destinataire du message doit ensuite rapidement confirmer sa demande auprès du centre de vaccination, sans quoi la dose bénéficiera à un autre volontaire. La recette a porté ses fruits, plus de 718 000 Français se sont inscrits sur Covidliste depuis son lancement. Il faut tout de même s'armer de patience : seuls 1 917 d'entre eux ont pour l'instant pu bénéficier d'une dose non utilisée.

VaccinPlanner

Développé par l'équipe de CovidTracker, cet outil permet d'avoir une estimation de la date à laquelle vous pourrez vous faire vacciner, si vous n'êtes pas encore éligible. VaccinPlanner/CovidTracker

Pour les personnes encore non éligibles qui souhaiteraient savoir combien de temps les sépare de la vaccination, deux outils existent depuis le mois de janvier : VaccinPlanner et le Calculateur de Queue pour le Vaccin en France. En fournissant des informations telles que l'âge, la profession ou d'éventuels facteurs de risque, ces deux simulateurs vous donnent une estimation de la date à laquelle vous serez susceptible d'être vacciné. La période calculée prend notamment en compte le rythme actuel de la campagne de vaccination, le taux d'acceptation du vaccin et le nombre de personnes qui devraient être éligibles avant vous.

ChronoDose

La campagne de vaccination, qui s'ouvre ce lundi 10 mai à toutes les personnes de plus de 50 ans sans critère de santé, s'accélère. Dès le 12 mai, toute personne de plus de 18 ans pourra réserver un créneau de vaccination libre, la veille au soir pour le lendemain. Pour aider les volontaires, l'équipe de Guillaume Rozier a dévoilé un nouvel outil, ChronoDose. Intégrée à Vite Ma Dose, cette fonctionnalité va permettre de trouver une dose de vaccin près de son domicile, dans les 24 heures.

"Pour accéder à ChronoDose, il faudra toujours passer par le site web ou l'application Vite Ma DoseCet outil va permettre d'afficher de façon très claire et très lisible, tous les rendez vous qui peuvent être réservés par les plus de 18 ans sans condition particulière d'éligibilité", expliquait Guillaume Rozier sur l'antenne d'Europe 1, le 10 mai au matin. ChronoDose sera déployé dans les prochains jours.

À lire aussi — Dons financiers, outil de prise de rendez-vous... Google veut aider la population à se vacciner

Découvrir plus d'articles sur :