Vladimir Poutine utiliserait une ancienne version de Windows, plus vulnérable au piratage

ALEXEY NIKOLSKY/AFP via Getty Images

Le président russe Vladimir Poutine devrait mettre à jour le système d'exploitation de son ordinateur : les photos publiées par le service de presse du Kremlin ont révélé par inadvertance que son ordinateur utilise une version obsolète de Windows, a rapporté The Guardian. Les photos montrent que son ordinateur fonctionne sous Windows XP, que Microsoft a cessé de mettre à jour en 2014, le rendant plus vulnérable au piratage. Le risque n'est pas seulement théorique : en 2017, des "ransomware" — logiciel qui prend en otage les données d'un utilisateur pour obtenir une rançon — ont fait plus de 20 000 victimes, dont le National Health Service du Royaume-Uni, qui utilisait Windows XP. Des hôpitaux avaient dû fermer leurs portes, et des opérations chirurgicales avaient même été annulées.

Malgré sa vulnérabilité, Windows XP est toujours le troisième système d'exploitation le plus populaire au monde, comptant vraisemblablement Vladimir Poutine parmi ses utilisateurs. Selon le Guardian, le président russe utiliserait Windows XP dans son bureau du Kremlin, ainsi qu'à Novo-Ogaryovo, sa résidence en périphérie de Moscou.  Une information confirmée par le responsable de la sécurité informatique russe, rapporte le site d'information russe Open Media.

Vladimir Poutine est connu pour sa méfiance à l'égard d'Internet, et cela se traduit dans le droit russe. En mai, il a signé un projet de loi visant à créer un internet exclusivement russe, avec un nouveau système de noms de domaine, pour se prémunir contre les piratages — une mesure bien plus radicale que la mise à jour de son système d'exploitation. Au début du mois, Reuters rapportait que la Russie mettrait en place sa propre encyclopédie en ligne, pour remplacer Wikipédia. En outre, une loi, qui entrera en vigueur en juillet 2020, obligera les constructeurs de smartphones et ordinateurs à livrer leurs appareils avec des logiciels russes préinstallés.

Le Kremlin n'a pas répondu à une demande de commentaires.

Version originale : Mary Meisenzahl/ Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : La Russie est exclue des JO mais des athlètes pourraient y participer

VIDEO: 5 villes qui ont remplacé leur autoroute urbaine par un parc