Publicité

Voici 10 trains mythiques dans le monde à prendre pendant les vacances d'été

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Voyager en train pour prendre le temps d'admirer les paysages. © Tobias Jelskov/Unsplash
Publicité

"L'aventure que je vais vous conter par le menu ressemble pas mal au rêve d'un homme éveillé. J'en suis encore ébloui et étourdi tout ensemble, et la légère trépidation du wagon-lit vibrera très probablement jusqu'à demain dans ma colonne vertébrale." C'est par ces mots que débute le récit de l'écrivain Edmond About, qui, en octobre 1883, prenait place à bord du désormais fameux Orient-Express pour un voyage inaugural de Paris à Constantinople (l'actuelle Istanbul).

Quelques années plus tard, en 1891, débute la construction d'une autre ligne de chemin de fer emblématique, celle qui finira par relier Moscou à Vladivostok, soit près de 9 300 kilomètres : le Transsibérien. Des lignes plus que centenaires, encore en service aujourd'hui, qui permettent aux touristes peu pressés — et quelques peu fortunés — de prendre le temps de voyager.

À lire aussi — Vertigineux ou insolites, voici les 14 trains touristiques à prendre cet été

Depuis les débuts du chemin de fer au XIXème siècle, si les techniques se sont développées, certaines lignes emblématiques perpétuent la tradition et embarquent des passagers pour des voyages à travers le temps, en sillonnant des paysages spectaculaires. Voici dix trains mythiques dans lesquels embarquer pour un trajet hors des sentiers battus.

L'Orient Express — De Paris à Istanbul

Øyvind Holmstad/Wikimedia Commons

Léon Tolstoï, Marlene Dietrich, Lawrence d'Arabie ou encore Agatha Christie ont compté parmi ses illustres passagers, l'écrivaine y plante d'ailleurs le décor de son fameux roman "Le crime de l'Orient Express". Les célèbres voitures bleu nuit traversent l'Europe depuis la fin du XIXème siècle, reliant Paris à Constantinople (l'actuelle Istanbul). Surnommé "le roi des trains, le train des rois", l'Orient-Express était un palace roulant pour clientèle aisée. Aujourd'hui, il n'est plus possible de relier Paris à Istanbul — le dernier aller-retour a eu lieu le 20 mai 1977 — mais il existe des trajets Paris-Venise ou encore Londres-Vérone, exploités par un hôtelier spécialiste de ce type de trajets. La SNCF est par ailleurs propriétaire de quelques voitures, destinées à des événements publics ou privés.

Le Transsibérien — La Russie d'Ouest en Est

Boccaccio1/Flickr/Wikimedia Commons

Ligne emblématique, le Transsibérien détient le record de la ligne la plus longue du monde : près de 9 300 kilomètres, qui relient Moscou à Vladivostok, traversant la Russie d'Ouest en Est, plusieurs centaines de gares et plusieurs fuseaux horaires. Achevé en 1916, le tronçon est aujourd'hui encore couramment emprunté, que ce soit par les Russes, mais aussi par des voyageurs prêts à passer six jours dans un train roulant à 60 km/h. Un trajet à effectuer en plusieurs tronçons ou d'une seule traite à bord de voitures plus luxueuses.

Lhassa Express — De Pékin à Lhassa

Jan Reurink/Flickr/Wikimedia Commons

Reliant le Tibet à la Chine depuis 2006, de Pékin à Lhassa, le chemin de fer Quinghai-Tibet a la particularité d'être la ligne la plus haute du monde : près de 80% du tronçon se situe à plus de 4 000 mètres d'altitude, le point culminant étant le col de Tanggula, qui se situe à 5 072 mètres. Des réserves d'oxygène sont d'ailleurs mises à disposition des passagers afin de compenser les effets de la haute altitude sur le corps humain — le mal aigu des montagnes, un médecin est également présent à bord.

L'Eastern & Oriental Express — De la Thaïlande à Singapour

FredTC/Wikimedia Commons

Cousin asiatique de l'Orient-Express, l'Eastern & Oriental Express parcourt près de 2 000 kilomètres et traverse trois pays, de Bangkok à Singapour, en passant par Kuala Lumpur. Le train passe notamment par le pont de la rivière Kwaï, immortalisé par David Lean en 1957 dans son film éponyme. Les voitures, transformées en hôtel roulant, ont été initialement produites en 1972 par le Japon pour la Nouvelle-Zélande. La ligne de chemin de fer est exploitée par une société hôtelière — qui propose également des voyages à bord de l'Orient-Express.

Le Canadien — De l'Atlantique au Pacifique

Timothy Stevens/Wikimedia Commons

La ligne fut édifiée à la fin du XIXème siècle, suite à l'adhésion de la Colombie Britannique à l'Union en 1871. De Toronto à Vancouver, il faudra compter 4 jours et 4 nuits pour traverser le Canada d'un bout à l'autre, soit un peu plus de 4 400 kilomètres à 60 km/h, de quoi profiter du paysage, des vastes plaines aux Rocheuses. En raison des restrictions liées à la pandémie, les deux voitures panoramiques ne sont cependant pas accessibles actuellement.

À lire aussi — Vacances d'été : voici les 10 trains touristiques les plus impressionnants d'Europe

California Zephyr — La traversée des États-Unis

Kabelleger/David Gubler/Wikimedia Commons

Aux États-Unis, les amoureux de l'asphalte ont la Route 66, les ferroviphiles le California Zephyr, une ligne de chemin de fer inaugurée en 1949 qui relie Chicago à San Francisco en un peu plus de deux jours (le trajet en train s'achève sur la baie de San Francisco, la ville est ensuite ralliée en bus). Le train traverse des paysages aussi diversifiés que les plaines du Nebraska, la chaîne montagneuse des Rocheuses ou encore les canyons du Colorado.

"El Chepe" — Au cœur des canyons mexicains

Charlie Marchant/Flickr/Wikimedia Commons

Le train "El Chepe", raccourci de "Chihuahua Pacifico", relie Creel, dans l'État du Chihuahua, à Los Mochis, sur les bords du golfe de Californie. Les quelques 650 kilomètres du parcours traversent plusieurs canyons, ainsi que la chaîne de montagnes du Sierra Madre. Une quinzaine d'arrêts ponctuent cette ligne, dont une halte à Divisadero, située à 2 400 mètres, un belvédère qui offre une vue plongeante sur le canyon Copper.

L'Indian Pacific — L'Australie de l'océan Indien au Pacifique

DBZ2313/Wikimedia Commons

L'Indian Pacific, comme son nom l'indique, permet de relier l'océan Indien à l'océan Pacifique par le sud de l'Australie en quatre jours. Le chemin de fer roule ainsi Perth à Sydney et parcourt 4350 kilomètres à travers champs, montagnes (chaîne des montagnes Bleues) et vastes plaines — dont un tronçon de près de 480 kilomètres en ligne droite. Une autre ligne emblématique parcourt l'Australie du Nord au Sud cette fois-ci, le chemin de fer du Ghan, en référence aux chameliers afghans ayant rejoint l'Australie au XIXème siècle, qui contribuèrent à l'exploration du territoire intérieur. La ligne relie Adelaïde à Darwin, soit 2 979 kilomètres, parcourus en 3 jours. En raison des consignes sanitaires, les trajets ne reprennent pas avant le 15 juillet.

Le Royal Scotsman — L’Écosse luxueuse

Peter Moore/Royal Scotsman passing Dunrobin Castle Station/CC BY-SA 2.0/Wikimedia Commons

Profiter d'installations luxueuses, d'une gastronomie haut de gamme, tout en admirant le paysage, c'est le pari du Royal Scotsman, un chemin de fer qui traverse les Highlands et longe les "lochs" écossais. La compagnie qui exploite la ligne propose plusieurs itinéraires, de 3 à 7 jours, au départ d'Edimbourg. Les trajets sont parfois ponctués d'arrêts et de visites de sites emblématiques de la région.

Rovos Rail — "La fierté de l'Afrique"

Jos Beltman/Rovos Rail

Inauguré en 1989, le chemin de fer du Rovos traverse l'Afrique du Sud, jusqu'en Namibie et en Tanzanie, selon différents parcours, avec des voyages allant de 48 heures à 15 jours, en fonction des destinations. La compagnie opère des wagons-lits Pullman datant des années 1920 et propose de luxueux trajets à travers les paysages de l'Afrique du Sud. Rovos Rail, qui appartient toujours à son fondateur, propose également des voyages à bord du Shongololo Express, qui permet d'explorer l'Afrique du Sud en 12 à 15 jours de voyage.

À lire aussi — Vacances d'été : 16 destinations européennes accessibles directement en train depuis la France

Découvrir plus d'articles sur :