Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Voici 15 destinations en péril à découvrir avant qu'elles ne disparaissent

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Les eaux thermales de Polques, en Bolivie, au coucher du soleil. © Marica van der Meer/Arterra/Universal Images Group/Getty

Selon le site de l'Unesco, "les conflits armés, les catastrophes naturelles, la pollution, le braconnage, l’urbanisation sauvage et le développement incontrôlé" du tourisme de masse peuvent participer à anéantir les sites naturels du monde entier. À ce jour, pas moins de 53 biens en péril sont inscrits sur cette liste par décision du Comité du patrimoine mondial.

Parmi eux, les vestiges archéologiques de Djam en Afghanistan, le centre historique de Vienne en Autriche, les ruines d'Abou Mena en Égypte, ou encore le célèbre parc national des Everglades en Floride. Pour s'assurer que vous cochiez toutes les cases de votre liste de voyage, Insider a établi une sélection de 15 sites naturels en danger à absolument visiter avant qu'ils ne disparaissent complètement sous l'eau, qu'ils soient détruits puis reconstruits ou dégradés par un conflit.

À lire aussi — Les 18 plus beaux parcs nationaux au monde

La forêt tropicale de Sumatra, en Indonésie

Un ourang-outan dans la forêt tropicale de l'île de Sumatra, en Indonésie.  Denys Kutsevalov/Shutterstock

La forêt tropicale sur l'île indonésienne de Sumatra, abrite de nombreuses espèces et menacées. Elle a été ajoutée à la liste du patrimoine mondial en péril de l'Unesco en 2011. Selon l'organisation, la forêt tropicale de Sumatra se compose de trois parcs nationaux distincts et compte 10 000 espèces de plantes, 580 espèces d'oiseaux et 200 espèces de mammifères, dont l'orang-outan de Sumatra. Protéger le site, c'est aussi protéger ces espèces.

Le port de Liverpool en Angleterre

Le port de Liverpool est menacé par le développement urbain.  Silvan Bachmann/Shutterstock

Le port de Liverpool a aidé l'Empire britannique à devenir ce qu'il était à son apogée. Le port a été ajouté à la liste du patrimoine mondial en péril de l'Unesco en 2012. Selon l'Institution, le Comité du patrimoine mondial a demandé que les bâtiments actuels restent les plus hauts de la ville. Cependant, le développement urbain et une population croissante menacent de changer complètement l'apparence du port.

Le parc national des Everglades

Un alligator dans le parc national des Everglades. Paul Rovere/Getty

Les Everglades de Floride présentent une énorme biodiversité et constituent un site naturel important. L'Unesco a ajouté les Everglades à sa liste du patrimoine mondial en péril en 1993 en raison des dégâts causés par l'ouragan Andrew. En 2007, des efforts de conservation ont permis de le retirer de la liste. En 2010, les Everglades ont été réinscrites sur la liste. Le site abrite également un certain nombre d'espèces menacées, ce qui accroît encore son importance selon l'Unesco. Malheureusement, la dégradation de l'environnement et l'activité humaine menacent le site.

Coro, Venezuela

Coro, Venezuela. Rafal Cichawa/Shutterstock

Coro, au Venezuela, et son port ont été ajoutés à la liste du patrimoine mondial en péril de l'Unesco en 2005. Selon l'organisation, la ville est le seul exemple vivant d'une riche fusion des traditions locales avec l'architecture espagnole mudéjar (mélange d'art chrétien aux influences arabo-musulmanes) et néerlandaise.

Selon Bloomberg, la région a dû faire face à une forte pollution due à l'industrie pétrolière vénézuélienne. La belle ville portuaire est l'une des plus anciennes villes coloniales de la région, d'après le magazine Smithsonian.

Le centre historique de Vienne, Autriche

Vous devriez séjourner à Vienne. Oscar Gonzalez/NurPhoto/Getty

Le centre historique de Vienne a été ajouté à la liste du patrimoine mondial en péril de l'Unesco en 2017. Il y a une chance que le centre historique de la ville soit irréversiblement modifié à cause de la modernisation et du développement urbain, selon elle. Avec l'augmentation des constructions en hauteur, le site, connu comme le centre de la musique et de l'art européens, est en train de perdre son histoire.

À lire aussi — Vacances d'été : les 19 plus beaux sites de campings au monde

La barrière de corail du Belize

La barrière de corail de Belize abrite une variété d'espèces marines.  Wollertz/Shutterstock

Les récifs de la barrière de Belize, qui a été ajoutée à la liste du patrimoine mondial en péril de l'Unesco en 2009, sont les plus grands de l'hémisphère nord, selon l'organisation. Les côtes du Belize abritent de nombreuses espèces vulnérables, importantes et diverses. Protéger le récif signifie protéger la vie marine menacée.

La vieille ville de Jérusalem

La vieille ville de Jérusalem est un sanctuaire pour ses habitants.  Shutterstock/ John Theodor

La vieille ville de Jérusalem et ses murs ont été ajoutés à la liste du patrimoine mondial en péril de l'Unesco en 1982 sur conseil de la Jordanie. Jérusalem est un site sacré dans le judaïsme, le christianisme et l'islam et, selon l'organisation, contient 220 monuments historiques.

En raison du développement urbain et de l'aménagement de la ville, d'un manque de protection et d'autres problèmes, ce site est considéré comme en danger, d'après l'Unesco. Sa valeur culturelle et la façon dont il est traité font toujours l'objet de controverses, selon The Guardian. Divers projets de reconstruction et de préservation sont cependant en cours, l'Autorité des antiquités et la Fondation de Jérusalem menant des travaux. La ministre de la Culture Miri Regev, elle, a annoncé fin 2017 des projets pour préserver et développer les sites historiques.

Potosí, Bolivie

Un berger avec son troupeau de lamas à Tolapampa, département de Potosi, Bolivie.  Ronaldo Schemidt/AFP/Getty Images

Cette ville bolivienne a été inscrite sur la liste du patrimoine mondial en péril de l'Unesco en 2014. La ville met en valeur un mélange de cultures espagnoles et indigènes. Selon The Guardian, la mine d'argent de la ville était autrefois considérée comme la plus grande du monde entier jusqu'à sa disparition. Cependant, en raison de l'augmentation de l'exploitation minière, ses fondations actuelles sont en grande difficulté.

Le parc national des Glaciers du Montana

Le parc national des Glaciers dans le Montana.  Shutterstock / Galyna Andrushko

Si vous n'avez jamais vu un glacier, vous devriez faire un voyage dans le Montana. Selon les National Parks, le parc comptait autrefois plus de 150 glaciers, mais ce nombre a été réduit à 25 depuis. Selon la vitesse à laquelle le changement climatique progresse, ce nombre pourrait continuer à diminuer rapidement, selon le National Park Service.

Zone archéologique de Chan Chan, Pérou

Ruines de Chan Chan.  Michael Zysman/Shutterstock

Selon Discover Peru, Chan Chan était la capitale du royaume Chimu, qui régnait au Pérou avant que les Incas ne prennent le pouvoir. Elle a été ajoutée à la liste du patrimoine mondial en péril de l'Unesco en 1986. Chan Chan a été conçue de manière réfléchie et complexe avec des systèmes d'irrigation, jusqu'à ce que des mineurs espagnols pillent la ville et que des tempêtes extrêmes causent d'autres dommages, rapporte le magazine Smithsonian.

Selon l'Unesco, l'agriculture illégale est pratiquée dans la région et les structures elles-mêmes ne sont pas protégées des intempérie, de sorte que l'ancienne cité risque encore d'être détruite...

Les Seychelles

Les Seychelles dans l'océan Indien.  Simon Dannhauer/Shutterstock

Comme les Maldives, les Seychelles sont également confrontées à l'érosion des plages, d'après Coastal Care. Cependant, leur gouvernement a fait des progrès et a créé des réserves naturelles et des parcs marins pour préserver la biodiversité de l'île, selon Britannica. Néanmoins, si vous souhaitez découvrir ces oasis insulaires, le temps vous est compté.

À lire aussi — Vacances en France : les 15 merveilles naturelles à (re)découvrir cet été

Abou Mena, Égypte

Ancien monastère d'Abou Mena. Wikimedia commons

Les sites du patrimoine mondial ont noté que l'ancienne ville d'Abou Mena a été construite en 296 après notre ère. Ses structures sont principalement construites en argile, selon l'Unesco. Elle a été ajoutée à la liste du patrimoine mondial en péril de l'organisation en 2001, car les fondations des bâtiments se ramollissent en raison de la hausse du niveau des eaux.

La réserve de Sélous, Tanzanie

Des girafes de la réserve de Sélous, dans le sud de la Tanzanie. Joseph Eid/AFP/Getty Images

La réserve de chasse de Sélous a été ajoutée à la liste du patrimoine mondial en péril de l'Unesco en 2014. D'après l'organisation, une grande partie de la réserve est généralement restée intacte pour les humains. Une grande variété d'animaux, allant des éléphants aux rhinocéros en passant par les guépards, les girafes et bien d'autres, ont tous élu domicile dans la réserve.

Selon la Société zoologique de Francfort, Sélous abrite également de nombreuses espèces végétales, des marécages aux forêts et aux prairies. C'est l'une des plus grandes zones de nature sauvage protégée d'Afrique.

Monuments médiévaux au Kosovo

Un monastère orthodoxe serbe protégé par l'UNESCO au Kosovo.  Mastapiece/Shutterstock

Le Kosovo possède de nombreuses bâtisses médiévales, mais ces structures ont beaucoup souffert des troubles qui ont secoué les Balkans dans les années 1990, selon le site Endangered Sites. Les églises et monastères de la région reflètent l'art balkanique du XIIIe au XVIIe siècle et ont encore besoin de travaux après la guerre.

Les Maldives

Les Maldives sont en danger.  Stockforlife/Shutterstock

Ces îles sont sensibles à la montée du niveau de la mer, ce qui signifie qu'elles sont en danger. Selon l'Observatoire mondial de la NASA, les Maldives, qui se situent à moins d'un mètre au-dessus du niveau de la mer, pourraient être complètement submergées dans les 100 prochaines années si le niveau des eaux continue de monter. Selon CNBC, les Maldives tentent de réduire leurs émissions de carbone d'ici à 2030 afin de minimiser l'impact du changement climatique.

Version originale : Lauren Schumaker/Insider

À lire aussi — Ce couple a payé 30 000$ pour travailler à distance depuis les Maldives, voici son quotidien

Découvrir plus d'articles sur :