Près de 800 millions d’individus vivaient avec moins de 1,90 dollar par jour en 2013, révèle la Banque mondiale dans son rapport Pauvreté et prospérité partagée publié le 2 octobre.

C'est une amélioration par rapport à 2012, où 100 millions de personnes supplémentaires souffraient d'extrême pauvreté. "Même si la population mondiale a augmenté, le nombre de pauvres a progressivement diminué", souligne le rapport.

La Banque mondiale veut mettre fin à l'extrême pauvreté d'ici 2030.

L'institution a identifié six stratégies efficaces pour combattre les inégalités et faire augmenter les revenus des plus pauvres.

1. Aider les enfants au cours des 1000 premiers jours de leur vie.

enfant, réfugiés, migrants, Rome

Une réfugiée lave son bébé dans un camp de migrants à Rome, 1er août 2016. REUTERS/Max Rossi

"Des carences nutritionnelles et un sous-développement cognitif pendant cette période peuvent provoquer des retards d’apprentissage et une moins bonne réussite scolaire plus tard", note la Banque mondiale.

2. Permettre l'accès à des soins abordables.

Un patient d'un centre de traitement du cancer à Pékin, venu de Mongolie, consulte les résultats d'un scanner. REUTERS/Kim Kyung-Hoon

Un patient d'un centre de traitement du cancer à Pékin, venu de Mongolie, consulte les résultats d'un scanner. REUTERS/Kim Kyung-Hoon

Proposer une couverture médicale universelle réduit les inégalités en permettant aux plus démunis "d'accéder en temps voulu à des soins abordables". Plus important, cela "améliore les capacités d’apprentissage, de travail et d’épanouissement des individus", selon la Banque mondiale.

3. Développer une éducation de qualité.

Premier jour d'école dans la ville syrienne de Maaret al-Numan, le 24 septembre 2016. REUTERS/Khalil Ashawi

Premier jour d'école dans la ville syrienne de Maaret al-Numan, le 24 septembre 2016. REUTERS/Khalil Ashawi

La Banque mondiale considère que "les efforts visant à améliorer la scolarisation dans le monde ont porté leurs fruits". L'étape suivante doit être de proposer à chaque enfant "une éducation de qualité". Cela concerne aussi bien les connaissances et compétences transmises que l'enseignement lui-même.

4. Transférer des fonds vers les familles démunies.

agriculture, ouvrier agricole, Soudan

Un jeune ouvrier agricole arrache de mauvaises herbes sur une ferme chinoise à Khartoum, au Soudan, septembre 2016. REUTERS/Mohamed Nureldin Abdallah

Les programmes d'aide financière pour famille démunies permettent de scolariser les enfants plus longtemps, de fournir une prise en charge médicale essentielle, d'aider les foyers à "acheter des semences, des engrais ou du bétail et à surmonter des chocs dévastateurs, comme les sécheresses, les inondations, les pandémies, les crises économiques..." et donc d'ouvrir des perspectives.

5. Développer les infrastructures.

Travaux d'électricité au Nigeria.REUTERS/Akintunde Akinleye

Travaux d'électricité au Nigeria.REUTERS/Akintunde Akinleye

Créer des routes et électrifier des zones rurales fait baisser les frais de transport, facilite l'accès aux écoles, aux dispensaires et aux marchés où les agriculteurs peuvent écouler leurs produits. "Grâce à l’électricité, les petites entreprises familiales gagnent en viabilité et productivité", ont observé les analystes de la banque mondiale.

6. Equilibrer la charge fiscale.

Un homme attend pour s'enregistrer dans le programme d'amnistie fiscale du gouvernement à Jakarta, en Indonésie, le 30 septembre 2016. REUTERS/Iqro Rinaldi

Un homme attend pour s'enregistrer dans le programme d'amnistie fiscale du gouvernement à Jakarta, en Indonésie, le 30 septembre 2016. REUTERS/Iqro Rinaldi

"Des impôts équitables et progressifs permettent de financer les politiques et les programmes publics requis pour équilibrer la donne et transférer des ressources aux plus pauvres", observe la Banque mondiale.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

VIDEO: Voici pourquoi les avions sont dégivrés quand il fait froid