Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Voici à quoi ressemblait vraiment un T. Rex, et il est très différent du monstre de 'Jurassic Park'


Beaucoup de nos idées préconçues sur la façon dont le T. rex vivait ont changé depuis la sortie de "Jurassic Park". © Universal Pictures

Si l'image que vous vous faites du Tyrannosaurus rex est basée sur la créature féroce de "Jurassic Park", vous vous êtes trompé sur le "roi des dinosaures". Ces dernières années, les paléontologues ont revu le consensus scientifique sur l'apparence, le cri et l'alimentation du T. Rex. "Les idées préconçues de chacun sur l'apparence et le comportement du T. Rex vont être fortement modifiées", affirme à Business Insider US Mark Norell, conservateur au Musée américain d'histoire naturelle (AMNH), qui a accueilli une exposition sur le T. Rex en 2019.

Le musée présente les dernières recherches sur l'animal préhistorique. Et il s'avère que ces prédateurs ressemblaient à une dinde au commencement de leur vie. Ils avaient également une excellente vision, avec des yeux tournés vers l'avant comme un faucon pour une perception supérieure de la profondeur. Et les T. Rex ne pouvaient pas courir, ils marchaient plutôt à des vitesses impressionnantes allant jusqu'à 40 km/h.

Mais pour être juste envers Steven Spielberg, seuls sept ou huit squelettes de T. Rex existaient dans le registre des fossiles lorsque son film a été produit en 1993. Depuis lors, une douzaine d'autres squelettes a été découvert, et ces os ont changé la compréhension des scientifiques sur ces créatures. Voici à quoi ressemblait vraiment le T. Rex lorsqu'il a été chassé il y a 66 millions d'années, selon les experts de l'AMNH.

Le premier squelette de T. Rex a été découvert en 1902 par Barnum Brown, un paléontologue de l'AMNH

En 1942, Charles Lang et Barnum Brown ont travaillé dans le laboratoire du musée avec le squelette de T. rex connu sous le nom de AMNH 5027.  Bibliothèque de l'AMNH 121779

Aujourd'hui, l'institution se targue d'avoir l'un des rares squelettes originaux de T. Rex exposés. Le Tyrannosaurus rex — du grec "tyran" et "lézard" et du latin "roi" — a vécu il y a entre 68 et 66 millions d'années, à la fin du Crétacé (juste avant l'impact des astéroïdes qui a mis fin à l'ère des dinosaures).

Le T. Rex avait des plumes sur la tête et le cou, et aussi un peu sur la queue

Une représentation artistique de ce à quoi les paléontologues pensent que T. rex ressemblait.  Illustration de Zhao Chuang/courtoisie du PNSO

Les plumes sont rarement conservées dans les archives fossiles, elles n'ont donc pas été trouvées sur un spécimen de T. Rex. Mais d'autres fossiles de dinosaures, y compris d'autres espèces de tyrannosaure et leurs parents, ont conservé des plumes. Cela signifie que les paléontologues peuvent "supposer sans risque" que T. Rex avait aussi des plumes, considère Mark Norell.

Bien que les T. Rex adultes étaient principalement couverts d'écailles, les scientifiques pensent qu'ils avaient des zones de plumes sur la tête et la queue.

Les jeunes T. Rex ressemblaient plus à des dindes duveteuses qu'à des prédateurs terrifiants

Les jeunes de T. rex étaient vulnérables — la plupart n'auraient jamais dépassé l'âge d'un an.  D. Finnin/Musée américain d'histoire naturelle.

Les petits de T. Rex étaient couverts de duvet, un peu comme un caneton. En vieillissant, ils ont perdu la plupart de leurs plumes, ne gardant que celles de la tête, du cou et de la queue.

La plupart des petits ne survivraient pas à leur enfance. Un bébé T. Rex avait plus de 60% de chances de succomber aux prédateurs, aux maladies, aux accidents ou à la famine pendant sa première année de vie.

Le T. Rex avait une durée de vie assez courte par rapport aux normes humaines. Aucun T. Rex connu n'a dépassé la trentaine.

Un T. rex de 4 ans aurait pesé environ cinq fois plus qu'un garçon de 4 ans. I llustration de Zhao Chuang, avec l'aimable autorisation du PNSO

Le T. Rex était comme "le James Dean des dinosaures", explique Gregory Erickson, un paléontologue de l'Université d'État de Floride qui a été consulté pour l'exposition du musée. L'acteur hollywoodien, souvent associé à la célèbre citation "Vivre vite, mourir jeune et laisser un beau cadavre", est mort dans un accident de voiture à l'âge de 24 ans. Les T. Rex, eux aussi, étaient spectaculaires mais sont morts très jeunes.

Les paléontologues peuvent estimer l'âge qu'avait un dinosaure lorsqu'il est mort en analysant ses os fossilisés, qui ont des anneaux de croissance correspondant à son âge, un peu comme les arbres. Les experts peuvent compter le nombre d'anneaux pour déterminer son âge, ainsi que comparer les espaces entre ces anneaux pour savoir à quelle vitesse le dinosaure grandissait à différents âges.

Un T. Rex passait d'un minuscule oisillon à un prédateur de 9 tonnes en 18 à 20 ans, gagnant environ 770 kg par an

Les visiteurs de l'exposition de l'AMNH pouvaient admirer un modèle grandeur nature du T. rex avec des taches de plumes — la représentation la plus précise scientifiquement du dinosaure à ce jour.  R. Mickens/Musée américain d'histoire naturelle

Un Tyrannosaurus rex adulte pesait environ 6 à 9 tonnes. Il mesurait entre 3,6 et 4 mètres de haut (à la hanche) et mesurait environ 12 à 13 mètres de long.

Le 'roi des dinosaures' a évolué à partir d'un groupe plus important de tyrannosaures qui étaient plus petits et plus rapides

Le plus ancien tyrannosaure connu est le Proceratosaurus bradleyi, qui vivait il y a environ 167 millions d'années et avait à peu près la taille d'un loup.  R. Mickens/Musée américain d'histoire naturelle

Alors que le T. Rex est apparu il y a environ 68 millions d'années, ses ancêtres tyrannosaures étaient 100 millions d'années plus vieux que cela. La superfamille des tyrannosauroïdes est constituée de deux douzaines d'espèces couvrant plus de 100 millions d'années d'évolution.

Cette lignée évolutive pourrait expliquer pourquoi le T. Rex avait des bras minuscules

Une reproduction à l'échelle réelle du squelette fossile de T. rex exposé dans la salle des dinosaures saurischiens de l'AMNH.  D. Finnin/Musée américain d'histoire naturelle

Pour les anciens tyrannosaures au corps plus petit, ces petits bras étaient assez longs pour saisir une proie ou tirer de la nourriture dans leur bouche. "Les premières espèces de tyrannosaure avaient des bras parfaitement proportionnés", explique Gregory Erickson.

Il pense que les bras chétifs du T. Rex étaient vestigiaux — une partie du corps ou un organe qui ne remplit plus de fonction mais qui est néanmoins conservé (un peu comme l'appendice d'un humain ou les dents de sagesse).

Un T. Rex adulte n'avait pas besoin de ses bras pour chasser — ses mâchoires massives, remplies de dents pointues qui repoussent constamment, suffisaient

Un moulage grandeur nature d'un squelette de T. rex à l'AMNH.  D. Finnin/Musée américain d'histoire naturelle

"T. Rex était un chasseur de têtes", explique Mark Norell. Le prédateur avait la rare capacité de mordre à travers un os solide et de le digérer. Les paléontologues le savent grâce aux excréments fossilisés du dinosaure ; ils ont découvert des excréments de T. Rex contenant de minuscules morceaux d'os érodés par l'acide gastrique.

La force d'une morsure de T. Rex était plus forte que celle de tout autre animal

Les dents de T. rex étaient remplacées environ tous les deux ans tout au long de la vie de l'animal. Ce moulage fossile montre que de nouvelles dents arrivaient constamment, avant même que d'autres ne tombent.  R. Mickens/Musée américain d'histoire naturelle

Le T. Rex avait une force de morsure de 3 500 kg, ce qui équivaut au poids d'écrasement d'environ trois voitures Mini Cooper. En comparaison, l'énorme crocodile d'eau salée du nord de l'Australie — qui atteint 5 mètres pieds et peut peser plus d'une tonne — mort avec une force de 1 680 kg.

Aucun autre animal connu ne pourrait mordre avec une telle force, selon les paléontologues des musées.

Le T. Rex était également un cannibale

Le T. rex pouvait occasionnellement manger ses pairs.  Aylin Woodward/Business Insider

Les scientifiques sont pratiquement sûrs que le T. Rex a mangé des membres de sa propre espèce, mais ils ne savent pas si les dinosaures se sont entretués ou s'ils ont simplement mangé ceux qui étaient déjà morts.

Les débats sur le fait que le dinosaure était un chasseur ou un charognard ont fait rage au fil des ans, mais "une grande partie des preuves indique que T. Rex était un prédateur, pas un charognard", explique Gregory Erickson. "C'était un chasseur, jour après jour."

Le prédateur avait un sens de l'odorat très développé, une vision aiguë et une excellente ouïe, ce qui rendait difficile pour ses proies d'éviter la détection

Malheureusement pour "Jurassic Park", il s'avère que T. rex pouvait voir sa proie, même si elle ne bougeait pas.  D. Finnin/Musée américain d'histoire naturelle

Lorsque "Jurassic Park" est sorti en 1993, les scientifiques savaient seulement que le T. Rex était grand, carnivore et avait un petit cerveau, explique Gregory Erickson. Mais maintenant, les paléontologues savent que le dinosaure avait des yeux parmi les plus grands de tous les animaux terrestres.

De la taille d'une orange, les yeux du T. Rex étaient orientés vers l'avant comme ceux d'un faucon et étaient plus éloignés sur son visage que ceux de la plupart des autres dinosaures, ce qui lui donnait une perception de la profondeur supérieure pendant une chasse.

L'une des plus grandes différences entre la représentation du T. Rex par le musée et la culture populaire est que le véritable animal semble bien plus svelte

Le prédateur avait une silhouette moins volumineuse que ce que les films de Spielberg suggèrent.  Susan Montoya Bryan/AP

Le nouveau modèle montre un T. Rex avec des membres antérieurs encore plus petits que les précédents et des membres postérieurs plus proéminents.

Selon les paléontologues du musée, un T. Rex adulte marchait avec des pattes assez droites, un peu comme un éléphant. Marcher avec des pattes pliées aurait imposé un stress immense sur ses os et ses articulations, épuisant rapidement les muscles de ses pattes.

Donc, contrairement à la créature de "Jurassic Park", le vrai T. Rex ne pouvait pas courir. Il marchait juste rapidement

Un Tyrannosaurus rex adulte pesait environ 6 à 9 tonnes.  Illustration de Zhao Chuang/Courtesy of PNSO

Un T. Rex adulte avait une longue foulée, l'aidant à atteindre des vitesses de 16 à 40 km/h. Mais le dinosaure n'atteignait jamais une démarche suspendue, il avait toujours au moins une patte au sol. Les jeunes T. Rex, plus légers, pouvaient courir.

Il reste encore quelques mystères sur le T. Rex, notamment la couleur qu'il avait

Les gens qui ont visité "T. rex : The Ultimate Predator" ont pu voir un modèle T. rex grandeur nature.  D. Finnin/Musée américain d'histoire naturelle

Dans les films et les illustrations, l'animal est souvent représenté dans des couleurs ternes, semblables à celles d'un crocodile. Mais la nouvelle exposition du musée suggère que, puisque les reptiles existent dans toutes les couleurs, le T. Rex pourrait avoir été de couleur éclatante.

Il est également difficile pour les experts de déterminer le sexe des squelettes de T. Rex qu'ils déterrent, ce qui laisse également sans réponse les questions sur les différences entre les mâles et les femelles.

Les scientifiques ne sont pas sûrs du cri émis par le T. Rex, mais les meilleures suppositions se fondent sur les plus proches parents vivants du dinosaure : les crocodiles et les oiseaux

Un grand crocodile d'eau salée dans la rivière Adelaide, en Australie.  Rob Griffith/AP

Une étude de 2016 suggère que T. Rex ne rugissait probablement pas, mais qu'il roucoulait, hululait et faisait des bruits d'émeu à gorge profonde comme l'émeu des temps modernes.

Version originale : Aylin Woodward/ Business Insider

Business Insider
Découvrir plus d'articles sur :