Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Voici à quoi ressemble la vie dans les villes d'Italie confinées à cause du coronavirus

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Voici à quoi ressemble la vie dans les villes d'Italie confinées à cause du coronavirus
© Ohad Zwigenberg / Reuters

L'Italie est désormais l'épicentre européen du nouveau coronavirus originaire de Wuhan, en Chine. Ce fut un week-end dramatique pour les cas de coronavirus en Italie. Vendredi 21 février 2020 au matin, il n'y avait que trois cas confirmés. Trois jours plus tard, plus de 215 cas avaient été comptabilisés et une sixième personne était décédée. Selon le Washington Post, les cas recensés augmentent, presque toutes les heures. Les autorités ne savent toujours pas comment le virus s'est propagé en Italie, ce qui rend difficile de suivre et circonscrire l'épidémie. Les autorités ont placé douze villes et certaines des attractions les plus célèbres du pays en quarantaine pour freiner la propagation de la maladie. Les citoyens les plus prudents font des réserves de nourriture.

Voici, en images, comment l'Italie fait face au coronavirus.

L'Italie, l'une des premières destinations touristiques d'Europe, fait aujourd'hui face à une épidémie soudaine de nouveau coronavirus.

Andrea Pattaro / AFP / Getty

L'inquiétude s'est propagée depuis des semaines et, dès janvier, les masques se vendaient dans le centre de Rome. Les centres américains de contrôle et de prévention des maladies ne recommandent pas aux personnes non infectées de porter des masques, mais ceux-ci peuvent être bénéfiques pour les personnes qui présentent des symptômes du virus.

Alberto Pizzoli/AFP/Getty

Le virus s'est propagé très rapidement durant le week-end. En seulement quelques jours, le pays est passé de trois cas recensés à 215. Six morts sont désormais comptabilisés.

Claudio Furlan/Lapresse/AP

En dehors d'Asie, l'Italie compte aujourd'hui le plus de cas positifs à la maladie.

Antonio Masiello/Getty

'Tout ce que vous aviez l'habitude de voir au cinéma, loin de notre réalité, se déroule désormais ici', a déclaré Carlo Benuzzi, un commerçant italien, au Washington Post.

Marco Sabadin/AFP/Getty

La Lombardie et la Vénétie, situées au nord du pays, sont les deux régions comptant le plus de cas confirmés. Selon le Financial Times, près d'un tiers du PIB national est réalisé dans ces provinces. L'épidémie pourrait menacer l'économie italienne, déjà fragile.

La piazza del Duomo, à Milan, le 24 février 2020. Stefania D'Alessandro/Getty

Les rues de Milan, la capitale de Lombardie, sont désertes. Lundi 24 février 2020, la région comptait 167 cas confirmés.

Flavio Lo Scalzo / Reuters

Milan n'est pas une ville facile à confiner. Elle possède le deuxième aéroport le plus fréquenté d'Italie et une liaison ferroviaire quotidienne avec Rome.

Luca Bruno/AP

Coronavirus : Les États-Unis accusent la Russie de propager de fausses rumeurs sur l'implication de la CIA

Interrogé par la télévision publique italienne, le premier ministre Giuseppe Conte s'est dit surpris par 'l'explosion du nombre de cas'. Il a affirmé que le gouvernement faisait tout son possible pour limiter la propagation du virus.

Virginia Mayo / AP

Les autorités tentent de contenir l'épidémie. Des événements sportifs ont été annulés tandis que des établissements scolaires, des universités, des restaurants et des attractions touristiques, comme le Duomo à Milan, ont été fermés.

Des soldats italiens sur la piazza del Duomo, le 24 février à Milan. Stefania D'Alessandro/Getty

La Fashion Week de Milan a également été perturbée. Dimanche 23 février 2020, un défilé du créateur Giorgio Armani s'est tenu sans public. L'événement était visible en streaming.

Alessandro Garofalo / Reuters

À Venise, où deux cas ont été confirmés, les autorités ont suspendu les festivités du carnaval à deux jours de son terme.

Laura Lezza/Getty

C'est traditionnellement un événement très apprécié, et certaines personnes continuaient d'y participer avec des tenues traditionnelles.

Ohad Zwigenberg / Reuters

Deux types de masques sont depuis visibles dans les rues vénitiennes...

Ohad Zwigenberg / Reuters

... les deux sont aussi combinés.

Andrea Pattaro / AFP / Getty

À Ivrea, une ville du nord du pays, un festival traditionnel connu comme la 'Bataille des oranges' a aussi été suspendu.

Marco Alpozzi / Lapresse / AP

Une douzaine de villes italiennes ont été mises sous cloche samedi 22 février 2020. D'après une carte de la BBC, le plus grand groupe de villes se trouve au sud-est de Milan, tandis qu'une autre localité se trouve à l'ouest de Venise.

Claudio Furlan/Lapresse / AP

Des policiers équipés de masque de protection contrôlent les points de passage. Quiconque souhaite entrer ou quitter les zones concernées nécessite une autorisation spéciale. La quarantaine affecte environ 50 000 personnes.

Emanuele Cremaschi/Getty

'Ce n'était pas un endroit très excitant au départ. Comme on ne peut pas aller au bar, il n'y a plus grand-chose à faire', a déclaré Andrea Casilas, un résident de Vo'Euganeo, à l'Associated Press.

Miguel Medina / AFP / Getty

La population, qui craint une aggravation de la situation, commence à faire des réserves de vivres.

Paolo Santalucia / AP

Une habitant de Lissone, Colette Walsh, a déclaré à la BBC que les gens faisaient des 'achats paniqués' et que les étals étaient déjà vides.

Antonio Calanni / AP

Lundi 24 février 2020, alors que le nombre de cas continuait d'augmenter, les autorités n'arrivaient toujours pas à déterminer comment le virus avait fait son apparition dans le pays.

Luca Bruno / AP

Le reste de l'Europe prend la situation au sérieux. Les frontières sont surveillées et un train allant en Autriche a été arrêté jusqu'à ce qu'un voyageur présentant des symptômes de grippe soit finalement testé négativement au virus.

Lino Mirgeler/picture alliance / Getty

Pour l'instant, l'Italie tente d'empêcher la propagation du virus. Elle pourrait y parvenir dans quelques semaines, sinon plus.

Claudio Furlan/LaPresse / AP

Version originale : James Pasley/Business Insider

Découvrir plus d'articles sur :