Publicité

Voici ce que va devenir la Playboy Mansion après la disparition de Hugh Hefner

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Voici ce que va devenir la Playboy Mansion après la disparition de Hugh Hefner
© REUTERS/Robert Galbraith
Publicité

Hugh Hefner, fondateur du magazine Playboy et occupant du manoir éponyme, est décédé. Il avait 91 ans.

Avec sa disparition, c'est un nouveau chapitre qui commence pour l'illustre Playboy Mansion, une propriété de près de 2000 mètres carrés à Holmby Hills qu'il a occupée pendant 40 ans, et qui revient désormais à un nouveau propriétaire.

La Playboy Manion avait été vendue pour 100 millions de dollars en 2016. Une somme élevée mais qui était bien en deçà du prix demandé initialement et qui en avait fait la maison la plus chère sur le marché américain pour la plupart de l'année 2016.

La propriété a été vendue à son voisin, Daren Metropoulos, directeur du fonds de private-equity Metropoulos & Co. et ancien co-DG du brasseur Pabst Brewing Company.

La demeure n'a même jamais été, techniquement, la propriété de Hefner. Playboy Enterprises l'avait acquises pour un peu plus de 1 million de dollars il y a 45 ans et la lui louait. Dans le cadre de cet accor, il ne payait que, dit-on, 100 dollars par an de loyer pour l'occuper.

Hefner avait, aussi, droit d'occuper à vie de la propriété — une condition posée à la vente disait qu'il pouvait y vivre aussi longtemps qu'il le souhaitait, en contrepartie d'un loyer annuel de 1 million de dollars.

Lorsqu'il a racheté le bien, Metropoulos a dit qu'il avait l'intention de réunir la Playboy Mansion et sa propriété voisine, qu'il avait acquise en 2009 pour 18 millions de dollars.

"J'estime être chanceux et privilégié de posséder désormais une pièce unique d'histoire et d'art", a dit Metropoulos dans un communiqué annonçant la conclusion de la vente. "Je me réjouis de pouvoir, un jour, réunir les deux domaines et profiter de cette belle propriété comme résidence privée dans les prochaines années."

Découvrir plus d'articles sur :