Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Voici ce qu'il faut savoir sur la bataille juridique entre Apple et Fortnite

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Voici ce qu'il faut savoir sur la bataille juridique entre Apple et Fortnite
Tim Cook, PDG d'Apple, à gauche et Tim Sweeney, PDG d'Epic Games, à droite. © Apple/Rachel Luna/Stringer

Apple et le fabricant du jeu vidéo Fortnite s'affrontent dans un tribunal californien depuis lundi — le point culminant d'une querelle d'un an entre les deux géants commerciaux américains. Epic Games a porté plainte contre Apple l'été dernier après que son jeu à succès, Fortnite, a été retiré de l'App Store d'Apple.

Apple affirme avoir enlevé le jeu parce qu'Epic Games aurait violé les termes de son accord de développement, en mettant en place un système de paiement dans le jeu qui permettait aux joueurs de contourner l'App Store d'Apple. Epic de son côté affirme que l'App Store est un monopole et fait valoir que les iPhones et iPads ne sont pas différents des ordinateurs.

À lire aussi — L'éditeur de Fortnite, Epic Games, est désormais valorisé à 17,3 Mds$

Le procès a débuté le 3 mai au tribunal de district des États-Unis pour le district nord de la Californie à Oakland, en Californie, et la juge Yvonne Gonzalez Rogers supervisera environ trois semaines d'audiences avant qu'un verdict ne soit rendu, selon les documents judiciaires. Au cours de ces trois semaines, le PDG d'Apple, Tim Cook, et le PDG d'Epic Games, Tim Sweeney, seront tous deux interrogés à la barre, de même qu'un certain nombre de dirigeants d'entreprises technologiques, dont Microsoft et Facebook, qui doivent comparaître en tant que témoins.

Pourquoi Apple et Epic Games s'affrontent-ils ?

L'option de paiement qu'Epic a mise en place dans Fortnite sur iPhone et qui a provoqué la suppression du jeu de l'App Store. Epic Games

Le 13 août 2020, les joueurs de Fortnite sur iPhone et iPad ont commencé à voir une nouvelle option de paiement dans le jeu. La nouvelle option disait "paiement direct Epic", ce qui est exactement ce à quoi cela ressemble : au lieu de payer Apple, puis qu'Apple paie Epic Games, le fabricant de Fortnite, vous pouvez payer Epic directement et cela coûte moins cher.

En faisant cela, Epic Games a intentionnellement contourné le paiement à Apple de sa commission : 30%, une norme industrielle pour les détenteurs de plateformes numériques comme Apple, Google, Microsoft, Sony, Nintendo et d'autres. C'est cette manœuvre qui est au cœur de la lutte entre Apple et Epic.

Certains des plus grands créateurs d'applications pour l'App Store se sont publiquement opposés à la part qu'Apple prend sur pratiquement toutes les transactions effectuées sur ses appareils mobiles. De Spotify à Tinder, les éditeurs d'applications critiquent de plus en plus la "taxe App Store" d'Apple.

Avec la mise à jour du système de paiement d'Epic Games pour Fortnite, et la bataille de communication qui a suivi, décrivant Apple en situation de monopole, Epic a fait un geste intentionnel pour repousser cette norme App Store. Avec son action en justice, le groupe porte cette bataille devant les tribunaux.

Quel est l'argument d'Epic Games ?

Epic Games a parodié la célèbre publicité d'Apple de 1984 l'été dernier dans le cadre de son retrait sur Apple. Epic Games

En bref, Epic Games accuse Apple d'exercer un monopole avec son App Store iOS. Le smartphone est un "appareil informatique essentiel", a affirmé Tim Sweeney, PDG d'Epic, dans une lettre adressée à la direction d'Apple l'été dernier, et l'ouverture de la plateforme donnerait aux utilisateurs d'iPhone "les droits et libertés dont bénéficient les principales plateformes informatiques ouvertes du monde, notamment Windows et macOS".

Dans un monde meilleur, affirme Tim Sweeney, les utilisateurs d'iPhone pourraient ainsi choisir parmi une variété d'App Stores avec des bibliothèques de contenus et de ventes concurrentes — un monde où des jeux comme Fortnite pourraient offrir aux joueurs la possibilité de payer moins cher en achetant des choses directement à Epic Games. "Mettre fin à ces restrictions profitera aux consommateurs sous la forme de prix plus bas, d'une plus grande sélection de produits et de l'innovation des modèles commerciaux", a déclaré Tim Sweeney.

Quelle est l'axe de défense d'Apple ?

Apple soutient être dans son bon droit. AP Photo/Ng Han Guan

Apple soutient pour sa part que l'affirmation fondamentale d'Epic Games est incorrecte : l'App Store est intentionnellement exploité comme un "jardin clos", dit la société, parce qu'il protège les utilisateurs de tout préjudice. Si Apple ne vérifie pas chaque application avant de la publier, "la santé de l'écosystème d'Apple" est en danger, a déclaré Douglas Vetter, conseiller juridique en chef d'Apple, en août dernier. En outre, Apple affirme qu'Epic a sciemment et intentionnellement violé les accords de développement qu'il a signés. En conséquence, retirer Fortnite de l'App Store est dans les droits contractuels d'Apple, affirme la société.

Que pourrait-il se passer ?

On ne sait pas encore quel sera le résultat du procès, mais il est clair que la juge Yvonne Gonzalez Rogers a vu suffisamment de nuances dans l'affaire pour la renvoyer à un procès sans jury. Elle a déclaré qu'aucune des parties ne semblait particulièrement bien placée dans cette bataille. "Ce n'est pas un 'slam dunk' pour Apple ou Epic Games", a déclaré Mme Gonzalez Rogers.

Si Epic Games gagne le procès, Fortnite pourrait être à nouveau disponible sur les iPhones et les iPads, et Apple pourrait devoir autoriser une plateforme plus ouverte — un résultat qui aurait une myriade d'impacts sur la plus grande plateforme d'Apple, l'iPhone.

Si Apple obtenait gain de cause, Epic pourrait être contraint de modifier la manière dont Fortnite traite les paiements ou d'accepter que le jeu ne puisse pas être utilisé sur les appareils iOS. Il est également tout à fait possible que certaines revendications de chaque entreprise soient acceptées et qu'un compromis soit trouvé.

Version originale : Ben Gilbert/Insider

À lire aussi — On vous présente Tim Sweeney, le fondateur d’Epic Games, la société derrière 'Fortnite'

Découvrir plus d'articles sur :