Publicité

Voici cinq conseils pour faciliter le retour au bureau, selon une psychiatre

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Voici cinq conseils pour faciliter le retour au bureau, selon une psychiatre
Le retour au bureau alors que la pandémie n'est pas finie peut engendrer des inquiétudes. © Rachelle Scott
Publicité

De nombreux employeurs aux États-Unis demandent à leurs employés de reprendre le travail. Malheureusement, les inquiétudes suscitées par la pandémie en cours ont créé un dilemme pour beaucoup : retourner au travail et risquer la santé de leur famille, ou rester à la maison et risquer la stabilité financière de leur foyer. En juin, plus de 6% des travailleurs américains ont déclaré qu'ils quitteraient leur emploi si on leur demandait de retourner au bureau pour une semaine de travail complète.

Le Dr Rachelle Scott est directrice médicale du service de psychiatrie d'Eden Health, un prestataire de soins médicaux direct à l'employeur, où elle travaille avec 40 000 employés de plus de 100 employeurs. Au cours des derniers mois, elle et son équipe ont reçu un plus grand nombre de patients en thérapie qui ont fait part de leurs préoccupations en matière de santé et de sécurité concernant le retour en présentiel. Voici les cinq principaux conseils du Dr Scott pour aider les employés impatients de reprendre le travail à faciliter leur transition vers le bureau.

À lire aussi — Le télétravail en demi-groupe, meilleure stratégie pour enrayer la propagation d'un virus ?

1. Recueillir des informations

Avant de reprendre le travail, le Dr Scott encourage les employés à recueillir le plus d'informations possible sur les changements de politique, les mesures de sécurité et les exigences des employés. "Les employés doivent s'assurer qu'ils comprennent ce qui leur est imposé — devront-ils porter un masque sur le lieu de travail, être vaccinés pour se présenter en personne, faire des tests régulièrement ou prendre de la distance socialement une fois qu'ils seront au bureau ?"

De plus, selon la psychiatre, les employés devraient avoir une visibilité sur ce que leurs employeurs font pour assurer leur sécurité, comme des nettoyages en profondeur planifiés, une ventilation accrue, une distanciation sociale ou des horaires de bureau tournants.

2. Préparez un plan

Pour éviter une anxiété accrue le premier jour de votre retour, prenez le temps de planifier. Entraînez-vous à faire la navette pour déterminer si le temps de trajet a changé, et prévoyez du repos et du temps personnel après le travail, par exemple une séance d'entraînement ou un dîner entre amis.

Ayez de la compassion pour vous-même et comprenez qu'il est normal et acceptable de se sentir plus fatigué à mesure que vous vous adaptez à de nouvelles routines, même s'il s'agit des "anciennes" routines d'avant la pandémie.

3. N'ayez pas peur de poser des questions

Le travail à domicile a rendu les employés et la direction plus conscients de la vie personnelle de leur équipe, et le Dr Scott pense que ce lien personnel a créé des lignes de communication plus ouvertes que les employés peuvent utiliser pour exprimer leurs préoccupations. "Nous avons vu la famille, les animaux de compagnie et les maisons des uns et des autres au cours d'innombrables séances Zoom", déclaré le Dr Scott. "Avoir des conversations avec vos managers sur vos responsabilités domestiques est important."

Les questions spécifiques pourraient inclure : quelles précautions spécifiques la direction a-t-elle prises avant le retour au travail ? Les travailleurs doivent-ils s'attendre à ce que les bureaux soient les mêmes que ceux qui étaient installés auparavant ? Quelles exigences précises les employés devront-ils respecter pour entrer au bureau (masques, vaccins, etc.) ?

"En général, j'ai constaté que les individus sont devenus plus à l'aise pour discuter de ces situations avec leurs responsables RH, car ces conversations sont devenues plus courantes."

4. Revenir en douceur

Si possible, essayez de faciliter le retour au travail en personne en faisant quelques jours au bureau et quelques jours à la maison. Demandez à d'autres collègues s'ils veulent se joindre à vous pour être à nouveau à l'aise pour travailler avec d'autres personnes. Cela vous donne l'occasion de voir à quoi ressemble l'espace physique, de sorte que lorsque vous travaillez de longues heures au bureau, vous pouvez vous dire : "Je suis passé par là, j'ai fait ça"", explique le Dr Scott.

5. Communiquez vos limites et vos besoins à vos collègues de travail

Il est important de communiquer votre emploi du temps et vos projets à vos collègues et à vos supérieurs. "Il n'y a pas de formule ou de plan unique pour savoir comment faire, a déclaré le Dr Scott, mais être aussi ouvert sur votre emploi du temps que vous vous sentez à l'aise est une excellente façon de définir les attentes." Il s'agit notamment de faire savoir si vous êtes à l'aise avec certaines salutations et interactions sociales, comme le fait de déjeuner avec d'autres employés.

Selon le Dr Scott, les employés devraient également profiter de la transition vers le retour au travail pour faire connaissance avec des collègues ayant des intérêts similaires aux leurs. "Si votre entreprise a des groupes d'affinité qui correspondent à vos intérêts, joignez-vous à eux. Ils peuvent constituer un excellent système de soutien et un moyen de créer des liens avec des employés qui ont des intérêts similaires", a déclaré le Dr Scott. "Pensons également à ce que nous avons pu acquérir au cours de l'année et demie écoulée et aux nouvelles opportunités qui peuvent se présenter avec le retour au travail."

Version originale : Nick Dauk/Insider

À lire aussi — Le télétravail vous a rendu plus productif et détendu, voici comment le rester selon des psys

Découvrir plus d'articles sur :