Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Voici comment créer votre vie professionnelle idéale et obtenir l'accord de votre patron

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Voici comment créer votre vie professionnelle idéale et obtenir l'accord de votre patron
Pour une certaine partie de la population active, la disparition de la vie de bureau a été libérateur. © VW Pics/Getty Images

L'année passée à travailler à domicile a été une véritable révélation pour Mel Hull. "Je suis introvertie et j'avais l'habitude de rentrer du bureau en ayant l'impression que ma batterie avait été vidée", raconte cette spécialiste du développement de contenu dans un cabinet d'avocats à Houston, au Texas. "Maintenant, je suis beaucoup plus productive et moins stressée."

Pendant la pandémie, Mel Hull a adopté un chaton, s'est mise au yoga et s'est redécouvert une passion pour le dessin. "J'ai plus de temps pour faire des choses qui ajoutent de la valeur à ma vie", ajoute-t-elle. Le cabinet de Mel Hull n'a pas fixé de date pour que les employés reviennent en présentiel au bureau, mais ils ne sont pas prêts à y retourner. "Nous ferons à peu près tout pour l'éviter", a-t-il affirmé.

À lire aussi — Télétravail : 4 conseils de psy pour vous aider à séparer temps libre et temps de travail

À mesure que les taux de vaccination augmentent, les entreprises mettent en place des plans de retour au travail, mais elles se heurtent à une forte résistance. Selon une enquête du Pew Research Center, un peu plus de la moitié des salariés américains qui travaillent actuellement à domicile déclarent vouloir continuer à le faire une fois la crise sanitaire terminée.

'De nombreuses personnes ont trouvé des bons côtés à la situation'

Bien sûr, tout le monde n'est pas de cet avis. Certains s'ennuient de leurs amis de travail, d'autres regrettent le cadre qu'offre le bureau. D'autres — en particulier les parents de jeunes enfants — ont trouvé le travail à domicile incroyablement stressant cette année. Et, bien sûr, beaucoup occupent des emplois qui ne peuvent être exercés à distance.

Pour une certaine partie de la population active, cependant, la disparition de la vie de bureau a été libérateur. Ils ont exploré des passe-temps, vu davantage leur partenaire ou peut-être simplement réalisé que leur personnalité était mieux adaptée au travail à distance. "Aussi difficile que cela ait été au départ, de nombreuses personnes ont trouvé de bons côtés à la situation, en particulier la flexibilité et l'autonomie accrues", déclare Allison Forti, professeure associée à la Wake Forest University.

"Et maintenant qu'ils savent qu'ils peuvent faire leur travail à distance, il est difficile pour eux de revenir à des horaires de travail rigides, à un trajet quotidien, à la politique de bureau et à la perte de temps."

Si la perspective de retrouver votre bureau à cloisons vous remplit d'une crainte tenace, les experts vous conseillent d'écouter votre voix intérieure. Après une année de rappels de la fragilité éphémère de la vie, "vous avez réalisé que vous voulez plus de votre vie", indique Allison Forti. "C'est le moment idéal pour réfléchir à la manière d'y parvenir".

Réfléchissez à ce que vous attendez de votre carrière

REUTERS/Lucas Jackson/File Photo Des banlieusards montent dans un train L pour le trajet du matin à New York, aux États-Unis, le 24 octobre 2014.

Commencez par réfléchir à vos motivations et à ce que vous attendez de votre carrière. Quel est l'arrangement professionnel de vos rêves ? Il ne s'agit pas de confondre avec l'emploi de vos rêves, mais plutôt avec la situation idéale entre vie professionnelle et vie privée.

Envisagez toutes les facettes — de la plus banale (Vous conformer à un horaire de train vous donne-t-il des sueurs froides ?) à la plus profonde (Qu'est-ce qui donne un sens à votre vie ?). Pensez à l'avenir immédiat (Comment le travail à distance affectera-t-il votre vie sociale ?) et à long terme (Êtes-vous prêt à revoir vos ambitions à la baisse pour pouvoir travailler à distance ?).

Votre objectif est de déterminer ce que vous voulez, ce dont vous avez besoin et où les points sur lesquels vous êtes prêt à faire des compromis. "Vous faites partie d'une génération de personnes qui redéfinissent ce à quoi ressemble le travail", précise Allison Forti.

Expliquez pourquoi le travail à domicile est bénéfique pour vous et votre entreprise

Vous savez ce que vous voulez, il vous faut maintenant persuader votre patron. Un argumentaire convaincant nécessite de bonnes données. Examinez les preuves et citez des exemples, comme le nombre de relations clients que vous avez maintenues ou les nouvelles affaires que vous avez apportées.

Soyez attentif aux signaux concernant la manière dont votre demande pourrait être reçue. "Vous savez probablement si votre entreprise sera plus procédurière sur cette question ou si elle aura une certaine marge de manœuvre", explique Nancy Halpern, consultante en leadership.

Posez-vous la question : la direction est-elle satisfaite de la productivité des employés ? Mène-t-elle des enquêtes pour évaluer le sentiment de retour ? Réfléchissez à la culture de votre organisation. Y a-t-il de la place pour la flexibilité ?

Il ne s'agit pas de vous décourager, mais de vous assurer que vous êtes réaliste. "Ce n'est pas une conversation à entamer à la légère", avance Tara Ceranic Salinas, professeure à la School of Business de l'Université de San Diego. "Prenez le temps, faites une liste et utilisez des faits pour expliquer pourquoi le travail à domicile est bénéfique pour vous et pour l'organisation."

À lire aussi — Télétravail : 5 conseils de psy pour garder un mental d'acier

Trouvez un terrain d'entente

Faire la demande n'est pas un jeu à somme nulle. Soyez prêt à faire des compromis. Travailler à domicile tous les jours n'est peut-être pas réalisable, mais travailler à domicile trois jours par semaine ou avoir des horaires flexibles peut être mis sur la table.

"Cherchez un terrain d'entente", confirme Ashley Margeson, spécialiste de l'aide aux personnes souffrant d'épuisement professionnel. "Arrivez avec deux ou trois options et si votre patron n'est pas en mesure de les satisfaire, demandez alors quelles options il suggérerait." Proposez un test si votre patron y est réticent. Mettez au clair les paramètres sur lesquels vous serez jugé avant de commencer l'essai. Votre patron vous observera.

Il est naturel d'être nerveux à l'idée d'aborder le sujet. Votre anxiété est un instinct de survie — et vous avez raison d'y prêter attention. Déterminez la source de votre peur. Avez-vous peur que votre patron vous déprécie pour avoir posé la question ? Craignez-vous que vos collègues vous considèrent comme paresseux ou que cette demande compromette vos chances d'obtenir une promotion ?

"Ces craintes sont légitimes", déclare Allison Forti. "La question est de savoir si elles valent la peine d'être surmontées pour obtenir la vie professionnelle que vous souhaitez."

'C'est un problème de rétention des talents'

Vous pourriez être tenté de démissionner ou de réduire vos heures de travail au lieu de revenir si votre patron rejette votre demande. C'est compréhensible : vous avez goûté à une meilleure vie professionnelle et l'idée de retourner dans le monde des tristes déjeuners de bureau peut être trop déprimante.

Selon Allison Forti, les femmes, en particulier, pourraient être enclines à baisser leur cadence de travail en raison de l'épuisement lié aux exigences personnelles liées à la pandémie. "Le problème est que les femmes accepteraient une réduction de salaire pour passer à un temps partiel, mais elles n'envisagent pas nécessairement une baisse équivalente de leurs responsabilités professionnelles."

Ne soyez pas téméraires. Mais ne soyez pas non plus complaisants. L'économie s'améliore, tout comme le marché du travail. Les entreprises intelligentes savent que la flexibilité des employés est essentielle pour attirer des travailleurs : certaines autorisent le télétravail de façon permanente ; d'autres prévoient d'adopter des plans de travail hybrides. Commencez à examiner vos options. "C'est une question de rétention des talents", affirme Nancy Halpern.

Mel Hull, quant à elle, fait preuve de patience. Son fiancé reçoit des offres d'emploi en dehors de l'État et le couple espère pouvoir travailler à distance s'il doit déménager. "Je ne veux jamais retourner au bureau", annonce Mel Hull.

Version originale : Rebecca Knight/Insider

À lire aussi — 5 stratégies simples pour obtenir une promotion et une augmentation en télétravail

Découvrir plus d'articles sur :