Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Vous pouvez désormais vous faire livrer des repas toute la nuit par Uber Eats à Paris — mais le choix sera limité

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Vous pouvez désormais vous faire livrer des repas toute la nuit par Uber Eats à Paris — mais le choix sera limité
© Facebook/UberEats

Uber a annoncé la semaine dernière le lancement de la livraison de repas 24h/24 et 7/7j à Paris et dans quelques villes de banlieue, après une phase de tests menée depuis cet été.

Le service était auparavant assuré jusqu'à 2h du matin avant de reprendre à 8h du matin après une fermeture nocturne.

Ce service de nuit — garantit en 25 minutes — concerne 180 restaurants pour des livraisons dans la capitale et dans quelques communes proches comme Boulogne-Billancourt, Issy-les-Moulineaux, Vincennes, Neuilly-sur-Seine ou encore Levallois-Perret.

Uber Etats revendique 8000 restaurants partenaires en France — 2000 à Paris, 2000 en banlieue parisienne et 4000 dans le reste de la métropole.

Les clients n'auront pas la possibilité de commander tous les types de nourriture. Uber Eats propose essentiellement des chaînes de fast food — McDonald's, Subway, O'Tacos, Pizza Hut — ou de restaurants plus locaux tels que Lucky Luciano ou le Pub Saint-Michel.

"Il n'y pas l'étendue de la gamme que l'on trouve sur Uber Eats en journée, mais le service de livraison n'en est qu'à ses débuts. On veut continuer à le développer et élargir l'offre pour en faire une habitude", explique Jean-Adrien Monleau, directeur des opérations d'Uber Eats en France.

La nuit, les courses des livreurs seront majorées entre 15% et 40% de plus — le week-end notamment — et tous les produits livrés seront frais, assure Uber Eats.

Cette nouvelle offre est le dernier pari pour l'application de se démarquer dans un marché sur lequel elle bataille avec Deliveroo — qu'Uber pourrait être tenté de racheter —, Just Eat ou Frichti.

Ce n'est pas la première fois qu'Uber lance ce service en Europe — il était déjà arrivé à Londres à l'été 2017. Aux Etats-Unis, Los Angeles et New York proposent également cette option.

Le groupe américain — qui compte réaliser une IPO en 2019 — mise beaucoup sur son activité de livraisons de repas qui a engrangé 2,1 milliards de dollars de courses au T3, soit un bond de 150% sur un an, selon TechCrunch.

Découvrir plus d'articles sur :