Publicité

Voici comment Google et Facebook installent des milliers de kilomètres de câbles sous-marins

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Un bateau poseur de câbles © Alcatel
Publicité

Les projets technologiques comme le 5G pour les smartphone ont tendance à nous faire oublier qu'actuellement, 99% des communications numériques mondiales passent par environ 420 câbles sous-marins. D’une largeur excédant rarement 10 centimètres, ils sont déposés au fond de l’océan par des navires câbliers.

Jusqu’ici, le plus long câble sous les océans s’étendait sur 39 000 kilomètres. Cependant, un consortium d'entreprises comprenant des géants tel que Google et Facebook a annoncé le début du projet 2Africa. Ce fil devrait atteindre une longueur d'environ 45 000 kilomètres et s'arrêter dans 33 pays. Faîtes défiler cet article pour découvrir comment Google et Facebook vont faire pour réaliser ce projet ambitieux.

À lire aussi — Facebook bannit un développeur ayant créé un outil pour supprimer votre fil d’actu

Google et Facebook ont tous deux posé des milliers de kilomètres de câbles sur les fonds marins, s'étendant entre les continents, pour apporter Internet dans le monde entier.

Un navire poseur de câbles au large du Canada Alcatel submarine networks

Souvent, les deux géants de la technologie investissent dans des projets de câbles avec un consortium d'autres entreprises, bien que Google possède ses cinq propres projets de pose de câbles.

Une bouée de Google Google Cloud

Au total, Google prend part à 19 projets de mise en place de câbles à travers la planète.

Facebook est en train de réaliser la mise en place de deux câbles qui sont actuellement actifs. Elle est impliquée dans cinq autres projets de câbles en cours de construction, a indiqué un porte-parole.

Un navire de poseur de câbles au large de l'Australie Alcatel submarine networks

Facebook soutient le câble 2Africa, qui doit s'étendre de l'Europe au golfe Persique en passant par l'Afrique, ce qui en fera le plus long câble du monde.

Le projet de câble 2Africa Facebook

Avec la section du golfe Persique annoncée le 28 septembre, 2Africa devrait atteindre une longueur d'environ 45 000 kilomètres et s'arrêter dans 33 pays.

L'actuel détenteur du record, un câble appelé SEA-ME-WE 3, mesure environ 39 000 kilomètres.

À lire aussi — Un ingénieur nucléaire de l’US Navy arrêté pour avoir voulu vendre des informations à une puissance étrangère

Voici comment les entreprises posent les câbles au fond de l'océan.

Google a lancé le projet Grace Hopper  Google

Tout d'abord, les entreprises doivent planifier la route que le câble doit emprunter.

Jayne Stowell, négociatrice stratégique pour Google Google

Jayne Stowell, négociatrice stratégique pour l'infrastructure mondiale chez Google, a déclaré à Insider que la planification de la route peut prendre jusqu'à un an.

Un porte-parole de Facebook a déclaré à Insider qu'il effectuait une étude bathymétrique et géophysique le long de son itinéraire prévu, ce qui lui permet de planifier au mètre près.

Navires poseurs de câbles d'Alcatel Alcatel submarine networks

Pour ce faire, il envoie des navires équipés de sonars pour cartographier les fonds marins et rechercher les risques tels que les courants forts, les glissements de terrain sous-marins et les bombes ou mines non explosées.

À lire aussi — Plusieurs milliers de dossiers de la CAF affectés par un bug informatique

Le câble lui-même a l'épaisseur d'un tuyau d'arrosage, a précisé Jayne Stowell.

Un câble internet Alcatel submarine networks

Les fibres optiques sont enveloppées dans une gaine de cuivre pour la conduction de l'électricité.

Un câble en train d'être manufacturé Alcatel submarine networks

"Une gaine en plastique et en acier est ensuite ajoutée pour imperméabiliser le câble et l'aider à résister à des conditions océaniques potentiellement défavorables, telles que les courants forts, les tremblements de terre ou les interférences des chalutiers de pêche", a détaillé Jayne Stowell.

Pour le câble 2Africa de Facebook, on utilise de l'aluminium plutôt que du cuivre, ce qui réduira les coûts de fabrication et permettra d'obtenir des câbles plus longs.

Un câble après avoir reçu son revêtement Alcatel submarine neworks

2Africa est en train d'être posé autour de tout le continent et mesure 37 000 kilomètres de long, soit à peine moins que la circonférence de la Terre.

Une fois la route tracée et le câble fabriqué, il est temps de le charger sur un navire de pose spécialisé.

Le câble de Google est entreposé à l'intérieur d'un bateau Google Cloud

Jayne Stowell, de Google, explique que ce secteur industriel utilise une flotte de 50 à 55 navires de pose spécialisés, pouvant accueillir jusqu'à 100 membres d'équipage. “Le simple chargement du câble sur le navire peut prendre quatre semaines”, a-t-elle précisé.

Facebook a déclaré que ses navires ont généralement besoin d'un équipage de 30 à 50 personnes.

Ce genre de navire nécessite un gros équipage Alcatel submarine networks

Le navire quitte le port en enroulant le câble derrière lui. Une fois en eau plus profonde, il déploie une charrue sous-marine pour creuser une tranchée le long du fond marin dans laquelle il pose le câble.

Une machine à bord d'un navire Alcatel submarine networks

"Le mouvement naturel de l'action des vagues recouvrira ensuite le câble une fois que le navire aura avancé", a encore expliqué Jayne Stowell.

À lire aussi — Le rover Perseverance confirme que le cratère Jezero était bien un lac ancien

Une charrue océanique n'a pas l'air très différente d'une charrue qu'un agriculteur pourrait utiliser dans un champ, sauf qu'elle est beaucoup plus grande - environ la hauteur d'un bâtiment de deux étages.

Un vaisseau dans le mer du Groenland Alcatel submarine networks

La charrue n'est utilisée qu'à une profondeur maximale de 1 500 mètres, a ajouté Jayne Stowell.

C'est là qu'il est nécessaire de protéger le câble des dommages potentiels causés par d'autres utilisateurs des fonds marins - le plus souvent des navires de pêche au chalut de fond ou des ancres de navires posées en mer lors d'une tempête.

Un câble doit être enterré en eau peu profonde pour éviter les filets Sylvain Lefevre/Getty Images

Un câble est relativement sûr dans les eaux profondes et n'a pas besoin d'être enterré ni blindé, a-t-elle ajouté.

Pour les câbles plus longs, Google installe également un dispositif appelé amplificateur tous les 100 kilomètres afin d'amplifier le signal et de maintenir la circulation des données.

Un amplificateur Google Cloud

"Bien que les câbles à fibres optiques soient constitués du verre le plus pur, sur de longues distances, l'intensité d'un faisceau de lumière commence à s'affaiblir", a précisé Jayne Stowell.

Des amplificateurs sortis de l'usine Alcatel submarine networks

Les amplificateurs permettent de redonner à la lumière son intensité initiale.

À lire aussi — La Russie va équiper ses véhicules de combat d'un revêtement "caméléon"

Lorsque le navire de pose atteint sa destination finale, il n'est pas en mesure de s'approcher de la côte.

Des ingénieurs amènent le câble Grace Hopper sur la plage Google Cloud

Des bouées sont utilisées pour faire flotter le câble à la surface et celui-ci est guidé en position par des plongeurs et de petits bateaux.

Des bouées peuvent aider à amener le câble sur terre Alcatel submarine networks

Enfin, le câble est tiré sur la plage jusqu'à une tranchée prête à l'emploi où il est raccordé à un conteneur enterré. Le câble sous-marin est alors relié à un câble terrestre, lui-même relié à une station de câblage.

Une machine aide à tirer le câble Google Cloud

Ces câbles sont capables d'acheminer une énorme quantité de données à chaque seconde.

De petits bateaux guide le câble vers la terre ferme Google Cloud

Jayne Stowell a déclaré que le câble Grace Hopper de Google, qui a été posé au Royaume-Uni en septembre, devrait permettre de canaliser 340 téraoctets de données par seconde, ce qui signifierait que 17,5 millions de personnes pourraient diffuser des émissions en continu en 4K en même temps.

Version originale : Isobel Asher Hamilton / Insider

À lire aussi — L’US Navy a vendu deux porte-avions pour un centime chacun

Découvrir plus d'articles sur :