Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Voici comment se sont préparés les astronautes de la NASA Bob Behnken et Doug Hurley pour leur vol avec SpaceX

Voici comment se sont préparés les astronautes de la NASA Bob Behnken et Doug Hurley pour leur vol avec SpaceX
Les astronautes de la NASA Doug Hurley (à gauche) et Bob Behnken (à droite) sont censés être les premiers à être lancés en orbite par SpaceX. © SpaceX

SpaceX est sur le point d'envoyer ses premiers astronautes dans l'espace ce samedi 30 mai : Bob Behnken et Doug Hurley. Le vol était initialement prévu mercredi 27 mai 2020 mais il a été annulé en raison du mauvais temps. Leur vol à bord de la capsule Crew Dragon de la société marquera une étape importante : ce sera la première fois qu'un vaisseau spatial américain transportera des astronautes de la NASA depuis la fin du programme Space Shuttle en 2011. Le décollage de Bob Behnken et Doug Hurley devrait marquer le début d'une nouvelle ère pour les vols spatiaux américains car il pourrait permettre à la NASA de ne plus dépendre des systèmes de lancement russes pour envoyer des astronautes dans l'espace.

Les deux astronautes seront également les premiers à piloter une fusée commerciale. "Bob et moi avons eu la chance d'être sélectionnés ensemble", a déclaré Doug Hurley à The Atlantic en septembre. "Les choses ont été assez mouvementées cette année, plus on se rapprochait du lancement. Nous avons passé de plus en plus de temps en Californie, car c'est là que se passe la majeure partie du travail sur Crew Dragon".

Pour se préparer, ils ont simulé les procédures d'urgence, suivi un entraînement intensif aux mécanismes de l'équipage de Crew Dragon, porté leur nouvelle combinaison spatiale et rencontré le DG de SpaceX, Elon Musk. "Les gens pensent que c'est plutôt glamour de pouvoir aller dans l'espace, mais en fait c'est comme un voyage en camping car assez bordélique", a déclaré Doug Hurley à Reuters en juin 2019.

Voici comment les astronautes ont été sélectionnés et comment ils se préparent à faire voler Crew Dragon vers l'ISS.

En 2018, la NASA a sélectionné Bob Behnken et Doug Hurley pour être les premiers astronautes à piloter la nouvelle fusée de SpaceX. Ils sont sur le point de devenir les premiers à piloter un vaisseau spatial commercial.

Les astronautes Doug Hurley (à gauche) et Robert "Bob" Behnken (à droite) fêtent leur sélection pour la première mission avec équipage du nouveau vaisseau spatial SpaceX, le 3 août 2018.. David J. Phillip/AP

SpaceX a développé son vaisseau spatial Crew Dragon dans le cadre du programme Commercial Crew de la NASA, un concours qui a incité les entreprises privées à développer de nouveaux vaisseaux spatiaux prêts à accueillir des astronautes.

Une illustration du Crew Dragon de SpaceX, également connu sous le nom de Dragon 2 ou Dragon V2, en orbite autour de la Terre. (Le premier Dragon était un vaisseau de fret et de ravitaillement non conçu pour transporter des personnes.)  Kennedy Space Center/SpaceX via Flickr

Au total, la NASA a sélectionné neuf astronautes pour effectuer les premiers vols d'essais habités de la Crew Dragon et de l'autre vaisseau de Boeing, le CST-100 Starliner.

Neuf astronautes, qui effectueront les quatre premières missions avec équipage à l'intérieur de la Crew Dragon et du CST-100 Starliner, posent avec les vaisseaux spatiaux.  NASA via AP

Après des années de tests et de vols de démonstration, SpaceX est enfin prêt à faire voler des astronautes. Le lancement était initialement prévu mercredi 27 mai 2020 et a été reporté au samedi 30 mai 2020, en raison du mauvais temps.

Elon Musk (à gauche) s'entretient avec des astronautes de la NASA, dont Bob Behnken et Doug Hurley, dans le bras d'accès de l'équipage lors d'une visite du complexe de lancement 39A au Centre spatial Kennedy en Floride, le 1er mars 2019.  NASA/Joel Kowsky

Vous pouvez suivre en direct le décollage et l'arrivée de la Crew Dragon à la Station spatiale internationale (ISS).

Ce sera la première fois qu'un vaisseau spatial américain enverra des astronautes dans l'espace depuis 2011, date à laquelle le programme Space Shuttle a pris fin.

Lors de la dernière mission du programme Space Shuttle, la navette spatiale Atlantis STS-135 décolle de la plateforme de lancement 39A du Centre spatial Kennedy à Cape Canaveral, en Floride, le 8 juillet 2011.  Scott Audette/Reuters

Bob Behnken et Doug Hurley travaillent en étroite collaboration avec SpaceX sur le développement de la Crew Dragon depuis 2015, ils sont donc bien formés pour piloter le vaisseau.

Bob Behnken (à gauche) et Doug Hurley (à droite), portant la combinaison spatiale SpaceX, traversent le bras d'accès de l'équipage reliant la tour de lancement au vaisseau spatial Crew Dragon de SpaceX, le 17 janvier 2020.  SpaceX

Les deux hommes ont commencé comme pilotes dans l'armée américaine. Doug Hurley a passé 24 ans en tant que pilote d'essai et de chasse dans le Corps des Marines, réalisant plus de 5 500 heures de vol dans plus de 25 avions différents.

L'astronaute de la NASA Doug Hurley se prépare pour un vol dans un avion d'entraînement T-38, en route de Houston vers le Centre spatial Kennedy en Floride, le 20 juin 2011.   NASA Photo / Houston Chronicle, Smiley N. Pool

Bob Behnken était pilote d'essai dans l'armée de l'air. Il a accumulé plus de 1 500 heures de vol sur plus de 25 avions.

Bob Behnken enfile une version d'entraînement de sa combinaison de lancement et d'entrée dans la navette au Centre spatial Johnson de la NASA, le 19 novembre 2009.  James Blair/NASA

La NASA les a engagés tous les deux comme astronautes en 2000, et ils sont devenus amis en travaillant ensemble pour le programme de navette spatiale américaine.

La promotion des candidats astronautes de la NASA pour l'année 2000, comprenant Bob Behnken (première rangée à gauche) et Doug Hurley (dernière rangée, troisième à partir de la droite) le 4 octobre 2000.  NASA

Bob Behnken a participé à deux missions pour le programme de la navette spatiale américaine, totalisant plus de 708 heures de vol et 37 heures de sortie dans l'espace.

Bob Behnken pose pour une photo près des hublots de la Cupola de la Station spatiale internationale, le 19 février 2010. Il était à l'époque un spécialiste de la mission STS-130.  NASA

Doug Hurley a piloté deux navettes spatiales américaines, dont la toute dernière, passant au total plus de 683 heures dans l'espace.

L'équipage de la mission STS-135, dont le pilote Doug Hurley (à gauche), se prépare pour le lancement de la dernière mission de la navette spatiale de la NASA à Cap Canaveral, en Floride, le 8 juillet 2011.  NASA/Jerry Ross

Cependant, depuis le dernier vol de la navette spatiale de la NASA, l'agence s'appuie sur le système russe Soyouz pour transporter ses astronautes vers et depuis la Station spatiale internationale.

Des photographes prennent des photos alors que le vaisseau spatial Soyouz MS-10 décolle du cosmodrome de Baïkonour vers la Station spatiale internationale le 11 octobre 2018.  Shamil Zhumatov/Reuters

Mais la Russie a presque quadruplé ses prix en dix ans.

Des touristes observent le déplacement de la fusée Soyouz MS-12 destinée au prochain équipage de la Station spatiale internationale (ISS) au cosmodrome de Baïkonour, au Kazakhstan, le 12 mars 2019. Shamil Zhumatov/Reuters

Un seul siège aller-retour coûte maintenant environ 85 millions de dollars (plus de 77 millions d'euros), a déclaré l'administrateur de la NASA Jim Bridenstine à CNN en septembre.

La NASA prévoit qu'un siège à bord de la Crew Dragon coûtera environ 55 millions de dollars (près de 50 millions d'euros).

Une fusée SpaceX Falcon 9, à laquelle est attaché la Crew Dragon, sort du hangar de la société au complexe de lancement 39A du Centre spatial Kennedy de la NASA le 3 janvier 2019..  SpaceX

Cependant, cela n'inclut pas les 1,2 milliard de dollars que la NASA a dépensés pour le développement du nouveau vaisseau spatial dans l'espoir de remplacer le Soyouz russe.

La préparation de Bob Behnken et Doug Hurley pour le premier vol avec équipage a consisté en des exercices d'entraînement intensifs et des essais de procédures pour le jour du lancement.

Bob Behnken (au premier plan) et Doug Hurley participent à un entraînement aux opérations de pré-lancement dans les installations de SpaceX à Hawthorne, en Californie.  NASA/SpaceX

Au total, les deux astronautes travaillent ensemble depuis deux décennies.

Doug Hurley et Bob Behnken se familiarisent avec la Crew Dragon, le 3 août 2018.  SpaceX

"Bob et moi sommes devenus assez proches. C'est comme pour tout dans la vie : on gravite naturellement autour de certaines personnes", a déclaré Doug Hurley à The Atlantic. Nous avons passé beaucoup de temps ensemble, et j'en suis arrivé à me dire : "hé, peut-être que ce type n'est pas si mal."

En 2003, lorsque la navette spatiale Columbia s'est désintégrée lors de sa rentrée dans l'atmosphère, tuant ses sept membres d'équipage, Doug Hurley et Bob Behnken étaient stationnés ensemble sur la piste d'atterissage.

La navette spatiale Columbia décolle du complexe de lancement 39 au Centre spatial Kennedy (KSC), le 18 octobre 1993.  NASA

"Le jour de l'atterrissage, on était tous les deux chargés de réceptionner le retour de la fusée Columbia", a déclaré Bob Behnken à The Atlantic. "On serait entré dans la navette, on aurait rencontré l'équipage et on les aurait fait sortir. C'était notre job."

'J'ai vu comment s'est comporté Doug à mon mariage, j'ai vu comment se comporte Doug dans un avion, et nous avons travaillé ensemble pour faire face aux conséquences de la pire chose que l'on puisse imaginer dans notre domaine professionnel', a déclaré Bob Behnken.

Bob Behnken s'entraîne dans une combinaison spatiale d'unité de mobilité externe en octobre 2009.  NASA

"Je peux prédire ses actions. Il peut prédire les miennes", a-t-il ajouté.

Bob Behnken, Doug Hurley et d'autres astronautes de l'équipage commercial ont conseillé SpaceX dans le développement des rouages internes de la Crew Dragon, en donnant leur avis sur la conception des interrupteurs et des écrans de contrôle.

L'astronaute de la NASA Robert "Bob" Behnken teste la maquette du vaisseau spatial Crew Dragon de SpaceX le 23 février 2017.  NASA

"Nous n'avons pas bénéficié d'un programme de formation super-formel — ça s'est en quelque sorte développé au fur et à mesure", a déclaré Bob Behnken à The Atlantic.

L'astronaute Suni Williams, membre de l'équipage commercial, a déclaré précédemment à Business Insider US qu'elle et d'autres astronautes avaient averti SpaceX et Boeing que les premières versions de leurs vaisseaux spatiaux montraient à l'équipage trop peu d'informations à l'écran.

Suni Williams, astronaute de la NASA et membre de l'équipage commercial, utilise un entraîneur à l'affichage du Boeing CST-100 Starliner.  NASA/Dimitri Gerondidakis

"L'automatisation peut nous aider, mais il faut quand même que nous la surveillons", a déclaré Suni Williams. "Nous avons parlé aux deux partenaires de certaines choses : Comment puis-je vérifier cela ? J'ai un historique devant moi — comment savoir si ces choses se produisent bien ? Où dois-je vérifier ? Où dois-je regarder ? Quel est mon indice de confirmation ?"

Les deux hommes ont partagé leur temps entre la Floride et la Californie pour évaluer les conceptions finales de la Crew Dragon.

Bob Behnken (à gauche) et Doug Hurley (à droite) visitent le centre de développement de fusées de SpaceX à McGregor, au Texas, en novembre 2018.  NASA/SpaceX

"Bob et moi, ces deux dernières années, avons essentiellement vécu en Californie, travaillant main dans la main avec les gens de SpaceX pour arriver jusqu'ici", a récemment déclaré Doug Hurley à la BBC.

La sécurité est la priorité absolue. C'est pourquoi les astronautes de l'équipage commercial se sont entraînés à évacuer la plateforme de lancement de SpaceX dans le cas peu probable d'un danger avant le décollage.

Lors d'un exercice d'évacuation, les astronautes Shannon Walker (à gauche) et Bob Behnken (à droite) passent par le système de déluge d'eau de la tour d'accès de l'équipage de la plateforme de lancement SpaceX au Centre spatial Kennedy en Floride, le 18 septembre 2019.  SpaceX

Cette sortie de secours nécessite que les astronautes se positionnent dans des paniers attachés par un câble de fer en forme de tyrolienne. Une fois descendus au sol, un véhicule blindé les ramasse.

Shannon Walker et Bob Behnken s'entraînent à se positionner dans un panier accroché par un câble de fer coulissant et à simuler une sortie de secours au niveau du sol, le 18 septembre 2019.  SpaceX

Après avoir pratiqué cet exercice d'évacuation, Bob Behnken a déclaré : 'Chaque fois que nous avons descendu le bras d'accès de l'équipage, je n'ai pas pu m'empêcher de penser au moment où il faudra s'attacher à Dragon le jour du lancement.'

Shannon Walker et Bob Behnken s'entraînent au chargement dans un panier à coulisse dans une simulation d'évacuation d'urgence, le 18 septembre 2019.  SpaceX

Les astronautes ont également fait l'expérience d'être extraits de la capsule Crew Dragon après qu'elle soit tombée dans l'océan.

Doug Hurley, avec des équipes de la NASA et de SpaceX, répète l'extraction de l'équipage de la Crew Dragon de SpaceX au bassin Trident à Cap Canaveral, en Floride, le 13 août 2019.  NASA/Bill Ingalls

Ils ont même fait une répétition générale avec les nouvelles combinaisons spatiales SpaceX.

Doug Hurley (au premier plan) et Bob Behnken revêtent des combinaisons spatiales SpaceX lors d'une répétition générale dans le quartier des astronautes au Centre spatial Kennedy en Floride, le 17 janvier 2020.  NASA/Kim Shiflett

'Depuis le Space Shuttle, la NASA n'a pas fait de programme d'essais en vol pour un vaisseau spatial. La dernière fois que nous avons fait cela en tant qu'agence remonte donc à la fin des années 70, début des années 80', a déclaré Doug Hurley dans une vidéo de la NASA de 2018.

Doug Hurley enfile une combinaison spatiale SpaceX lors d'une répétition générale dans le quartier des astronautes au Centre spatial Kennedy en Floride le 17 janvier 2020.  NASA/Kim Shiflett

'Il s'agit en quelque sorte de réapprendre ces techniques et ces choses pour lesquelles vous devez vous assurer que vous êtes vigilant', a-t-il ajouté.

Bob Behnken examine un moteur SuperDraco lors d'une visite des installations de SpaceX à Hawthorne, en Californie, le 8 mars 2017.  SpaceX

Les deux hommes ont déclaré qu'ils avaient hâte d'essayer le nouveau vaisseau spatial et de remonter à bord de l'ISS.

Doug Hurley regarde par le hublot de la dernière navette spatiale, Atlantis, pendant le deuxième jour d'activités du vol en orbite terrestre, le 9 juillet 2011.  NASA

'Quand vous arrivez là-haut et que vous regardez la Terre, je pense qu'il n'y a personne que cette expérience n'a pas transformé', a déclaré Bob Behnken à The Atlantic. "Cela vous change vraiment et, espérons-le, pour le mieux".

L'astronaute de la NASA Bob Behnken flotte à l'extérieur de la Station spatiale internationale en février 2010.  NASA

Il a ajouté : 'Les gens nous interrogent sur la commercialisation de l'espace, et je crois fermement que plus il y aura de gens qui iront dans l'espace, mieux ce sera pour la planète'.

Bob Behnken (à gauche) et Doug Hurley (à droite) posent devant la maquette du Dragon SpaceX au Centre spatial Johnson de la NASA à Houston, Texas, le 2 août 2018.  Robert Markowitz/NASA/Johnson Space Center

Version originale : Morgan McFall-Johnsen/Business Insider.

A lire aussi — Un temps orageux pourrait faire échouer le lancement de la fusée de SpaceX

Business Insider
Découvrir plus d'articles sur :