Voici comment sont recyclés nos déchets ménagers à travers 10 exemples

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Voici comment sont recyclés nos déchets ménagers à travers 10 exemples
Les déchets ménagers peuvent avoir une seconde vie. © Département des Yvelines/Flickr

Les effets néfastes des activités humaines sur l'environnement se font de plus en plus ressentir. Pour limiter la pollution et l'effondrement de la biodiversité, le tri de nos déchets est l'un des gestes faciles du quotidien que nous pouvons réaliser et que beaucoup se sont déjà appropriés. Il permet en aval de recycler un nombre croissant de matières et d'emballages, même si la France pourrait encore mieux faire. Si 53% de l'aluminium utilisé dans le pays est issu du recyclage, c'est le cas de seulement 26% du plastique, selon des chiffres fournis par l'Agence de la transition écologique (Ademe).

Pourtant, les emballages plastiques représentent 74% des déchets collectés en vue du recyclage, selon les dernières données publiées par l'agence, remontant à 2016. Parmi eux, la collecte des bouteilles plastiques atteint 55% en France en 2018, avec néanmoins de très fortes disparités territoriales. Chaque matière collectée est censée être triée et recyclée séparément. "L'idée, à partir d'un déchet, est d'opérer un reconditionnement de la matière pour qu'elle revienne à l'état vierge et puisse être utilisée par un industriel", explique Raphaël Guastavi, chef de service à la direction économie circulaire de l'Ademe.

À lire aussi — Comment mesurer l'impact de votre assurance vie ou de votre PEA sur l'environnement ?

Les métaux, comme l'acier, ressortent par exemple sous la forme de lingots. Le verre est quant à lui lavé, broyé puis refondu pour être donné à des verriers. Si le recyclage est aujourd'hui réalisé en France par une constellation de petites entreprises de type PME, quelques grands acteurs, parfois cotés en Bourse, comme Veolia, Suez, Paprec et Séché Environnement, se partagent la collecte et les centres de tri.

Pour réduire les déchets, mais aussi inciter à bien trier et améliorer la collecte, des communes ont mis en place une tarification incitative, déjà très répandue dans des pays comme la Suisse et l'Allemagne. Cette taxe, qui concerne 8,1 millions de Français, doit s'appliquer à 25 millions d'habitants en 2025, selon l'objectif fixé par la loi de Transition énergétique pour la croissance verte.

Voici comment sont recyclés nos déchets, à travers une série de 10 exemples :

L'aluminium issu des appareils électriques et électroniques contribue à la fabrication de nombreuses gourdes

Gourdes en aluminium. World's Direction/Flickr

L'éco-organisme Ecologic, agréé pour le recyclage, récupère l'aluminium des équipements électriques et électroniques pour la fabrication de gourdes. L'aluminium issu des quelque 200 000 tonnes par an d'appareils traités chaque année par Ecologic contribue à concevoir 160 millions de gourdes dans cette matière.

Les déchets d'équipements électriques et électroniques (DEEE) concernent tous objets ou appareils qui se branchent sur une prise secteur ou qui fonctionnent avec des piles ou sur batterie. La liste est longue, voici quelques exemples : rasoir, sèche-cheveux, appareil photo, caméra, télévision, ordinateur portable, tablette, smartphone, tondeuse à gazon, lave-vaisselle, lave-linge, réfrigérateur, grille-pain, ventilateur.

"Il est indispensable de les déposer dans un point de collecte dédié (bornes à appareils électriques, déchèterie, reprise lors d'un achat...), afin qu'ils soient dépollués en bonne et due forme pour éviter tout risque pour l'environnement ou la santé, et que leurs matériaux soient valorisés en matières premières recyclés ou en énergie", précise Ecologic.

Le fer issu des appareils électriques et électroniques permet de fabriquer énormément de clous

Le fer des appareils électroniques est recyclé pour fabriquer des clous. analogicus/Pixabay

Les 200 000 tonnes d'équipements électriques et électroniques traités rien que par Ecologic chaque année permettent d'obtenir de grandes quantités de fer, suffisamment pour fabriquer 10 milliards de clous standards.

Les DEEE ménagers, qui contiennent du fer, de l'aluminium ou encore du plastique, sont à 85,8% recyclés, réutilisés ou valorisés par l'éco-organisme. "Les alliages et les objets de plus en plus miniaturisés complexifient le recyclage", souligne Raphaël Guastavi, de l'Ademe. "Les smartphones contiennent de plus en plus de métaux différents (or, argent, platine, palladium, nickel, tungstène...) très imbriqués et difficiles à séparer. Une dizaine seulement sont récupérés dans une carte électronique sur la cinquantaine utilisée."

À lire aussi — Smic, APL, pailles en plastique, cigarettes... Ce qui a changé au 1er janvier 2021

Les vêtements recyclés peuvent servir de support à des murs végétaux

Mur végétal sur un bâtiment. alabama/Pixabay

À partir de 8,4 kilogrammes de textiles recyclés, l'entreprise paysagiste Vert-tical Nord parvient à constituer un mètre carré de mur végétal, dans le cadre de son projet "Solioti". Une fois collectés et triés, les vêtements non-réutilisables sont déchiquetés puis transformés par elle en support de culture. Ces textiles recyclés remplacent la sphaigne, une mousse naturelle. Les murs végétaux doivent notamment favoriser les performances thermiques des bâtiment et apporter de la biodiversité en milieu urbain.

D'autres projets existent pour donner une nouvelle vie à nos habits, comme l'initiative de la startup Phenix Sport pour collecter les vêtements de sport en polyester et les transformer en composite plastique. Une matière utilisée ensuite pour la fabrication de matériel de sport pédagogique, notamment des coupelles (plots et cônes pour créer des parcours, délimiter un terrain...).

Le tissu polyamide, très répandu dans le textile, est également recyclé dans l'industrie de la plasturgie, pour trouver des applications techniques dans des pièces de moteurs automobile ou des fixations de ski par exemple.

Le caoutchouc des semelles extérieures des chaussures est utilisé dans la construction des aires de jeux pour enfants

Une aire de jeux pour enfants du Parc de Saint-Cloud. Copyleft/ Wikimedia Commons

Avec 2 500 paires de semelles extérieures en caoutchouc, il est possible de fabriquer 300 m2 d'aires de jeux pour enfants, selon Refashion. Avec les semelles intérieures en mousse, on peut également concevoir des revêtements de sol comme un court de tennis, précise l'éco-organisme de la filière textile.

L'aluminium des emballages, comme celui extrait des canettes, permet de fabriquer des cadres de vélo

L'aluminium des canettes peut être recyclé pour les cadres de vélo. Bicanski/Pixnio

Avec une tonne d'emballages aluminium, il est possible de fabriquer 293 cadres de vélo de course ou 586 cadres de trottinettes, selon l'entreprise Citeo, spécialisée dans le recyclage des emballages ménagers.

Les bouteilles de soda en plastique servent à rembourrer des oreillers une fois recyclées

Des bouteilles de soda peuvent être recyclées pour servir à garnir un oreiller. Engin_Akyurt/Pixabay

À partir d'une bouteille de soda, vous pouvez obtenir une fibre textile en polyéthylène terephtalate (PET), utilisée notamment pour rembourrer les oreillers. Ces fibres de polyester sont obtenues en transformant dans un premier temps les bouteilles en paillettes de plastique. Elles peuvent aussi être utilisées dans les doudounes et les ours en peluche. Avec une tonne d'emballages en PET recyclée, on peut rembourrer jusqu'à 520 couettes, selon Citeo.

À lire aussi — Uber Eats, Deliveroo, Frichti... Des livreurs de repas s'engagent pour réduire les emballages

Les emballages en plastique dur, comme les bouteilles de lait, les pots de mayonnaise et de ketchup, sont recyclés pour donner des arrosoirs

Des bouteilles de lait en plastique peuvent devenir des arrosoirs après un processus de recyclage. Beeki/Pixabay

Une tonne d'emballages en plastique rigide, de type polyéthylène (PE), polypropylène (PP) et polystyrène (PS), permet la fabrication de 146 arrosoirs ou 4 965 bidons de lubrifiants, selon l'entreprise Citeo, agréée par l'État.

Les emballages en acier, comme les boîtes de conserve, peuvent être transformés en rails de train

Les boîtes de conserve peuvent servir à fabriquer des rails.  iGlobalWeb/Pixabay

Selon Citeo, une tonne d'emballages en acier permet de construire 14 mètres de rails de train ou d'apporter la matière nécessaire à la fabrication de 13 lave-vaisselle.

Les emballages en carton, comme les paquets de gâteaux, peuvent être recyclés en boîtes à chaussures

Le carton recyclé sert notamment à fabriquer des boîtes à chaussures. Pxhere

Une tonne d'emballages en carton recyclés permet de fabriquer 3 753 boîtes à chaussures ou 1 984 boîtes en carton ondulé pouvant contenir six bouteilles, indique Citeo.

Les briques alimentaires, de soupe ou lait par exemple, sont recyclées sous la forme de papier toilette

Filmbetrachter/Pixabay

La matière extraite d'une tonne de briques alimentaires permet la fabrication de 7 692 rouleaux de papier toilette ou 1 748 rouleaux d'essuie-tout, toujours selon Citeo.

On pourrait citer encore d'autres exemples de recyclage, comme cette initiative de l'entreprise Plaxtil, qui recycle les masques chirurgicaux utilisés dans le cadre de la crise sanitaire en kits d'écoliers composés d'une règle, d'une équerre et d'un rapporteur.

À lire aussi — La France mauvais élève pour le recyclage des emballages plastiques et déchets ménagers

Découvrir plus d'articles sur :