Publicité

Voici comment Teddy Riner gagne et dépense son argent

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Son contrat avec le club du PSG (ici avec le président Nasser al-Khelaïfi) fait de lui le judoka le mieux payé de la planète. © Getty Images
Publicité

Coup de tonnerre à Tokyo. Le judoka français Teddy Riner, qui visait un troisième sacre olympique dans la catégorie des plus de 100 kg, a été battu dès les 1/4 de finale par le Russe Tamerlan Bachaev dans la nuit du jeudi 29 au vendredi 30 juillet. Le colosse de 138 kg, double médaillé d'or olympique et décuple champion du monde, lié à la section judo du Paris Saint-Germain, n'en reste pas moins le judoka le mieux payé de la planète.

En plus de son salaire et des primes de victoire, le sportif enchaîne les contrats de sponsoring et les partenariats avec une dizaine de marques : Under Armour, Accor, Crédit Agricole, Ford, Candia, Maisons Pierre, etc. Le champion prépare aussi l'après-judo puisqu'il détient une entreprise spécialisée dans le conseil en image et a lancé plusieurs écoles de management dans diverses villes en partenariat avec MediaSchool. En 2019, ses revenus sont estimés à 5,6 millions d'euros selon le quotidien L'Equipe. De son salaire au PSG aux investissements dans diverses structures, voici comment Teddy Riner gagne et dépense son argent :

À lire aussi — Voici comment la gymnaste américaine Simone Biles gagne et dépense son argent

Teddy Riner perçoit un salaire annuel de 400 000 euros par an.

PSG

La section judo du PSG a frappé un grand coup en recrutant le double champion olympique il y a quatre ans. Alors que le salaire annuel dans son ancien club de Levallois était estimé à environ 90 000 euros, son nouveau salaire est passé à plus de 400 000 euros par an, précise L'Equipe. Des revenus exceptionnels pour le monde du judo. Selon Le Monde, les revenus moyens d'un judoka peuvent aller de 400 à 5 000 € par mois environ pour un champion de haut niveau. Clarisse Agbégnénou, couronnée à Tokyo en catégorie - 63kg est par exemple gendarme au quotidien et s'assure donc un salaire fixe.

À chaque victoire, le champion reçoit une prime.

Getty Images

Si Teddy Riner conserve son titre olympique ce vendredi 30 juillet, l'État lui versera 65 000 euros, comme à tout autre sportif qui remporte une médaille d'or d'ailleurs. À Londres en 2016, la prime de victoire se montait à 50 000 euros. Les championnats du monde de judo, organisés chaque année, récompensent aussi financièrement les vainqueurs, mais les gains varient selon les pays qui organisent la compétition. Ainsi, en 2015, à Astana, au Kazakhstan, les champions percevaient environ 5 500 euros, tandis qu'au Maroc, en 2017, le médaillé d'or recevait 100 000 euros.

Les grands marques s'arrachent les contrats de sponsoring avec Teddy Riner.

Under Armour

La popularité de Teddy Riner fait de lui un sportif très sollicité par les marques. Dans le classement des personnalités préférées des Français, Teddy Riner pointe à la 8ème place du sondage — c'est le premier sportif de cette liste. En 2017, le champion signe sa plus importante collaboration avec l'équipementier américain Under Armour pour une somme d'environ 1,2 million d'euros.

Le judoka est en partenariat avec une dizaine d'autres entreprises : Maroc Télécom, les montres Audemars Piguet, Accor Hotels, Crédit Agricole, Basic Fit, Candia, Habitat, Bank of Africa, Maisons Pierre et le constructeur automobile Ford. Les sommes n'ont pas été révélées. Interrogé par L'Equipe, Teddy Riner explique ne pas chercher le nombre, "il n’écoute que ceux qui ont un projet qui lui parle".

À lire aussi — Voici comment Kylian Mbappé gagne et dépense sa fortune

Teddy Riner est déjà un entrepreneur accompli.

T & T Global Management

Le judoka se montre pragmatique quant à son après-carrière. Teddy Riner a crée une entreprise en 2008 pour gérer ses contrats publicitaires, Riner Judo Connexion, où il emploie des membres de sa famille. En 2009, il fonde Riner Judo Production pour gérer son image, mais aussi pour investir dans des contenus télévisés. Ainsi, il participe à la production du documentaire, "Teddy Riner, la quête", sorti en juillet dernier, portant sur son propre parcours.

En décembre 2020, il fonde avec Tony Parker, la légende française de la NBA, la société T & T Global Management. Cette nouvelle entité se charge d'accompagner des sportifs de haut niveau durant leur carrière (gestion des finances, fiscalité, placements).

Teddy Riner n'hésite pas à placer aussi son argent puisqu'en 2016 il a signé un accord d’entrée au capital de Group SFIT (Thomson Computing), à hauteur de 10%, devenant actionnaire et ambassadeur de la marque spécialisée dans la conception et la fabrication de matériels informatiques (ordinateurs, tablettes et accessoires informatiques), indique Le Parisien.

Il est à l'origine d'une chaîne d'écoles en management du sport.

Mediaschool

Le sportif a cofondé avec le groupe MediaSchool, spécialisé dans la formation, une école de management du sport, baptisé School of sports. D'abord lancée à Paris en 2018, la structure a ouvert deux antennes à Toulouse et Rennes, trois autres sont en préparation (Montpellier, Nice et Marseille). Les frais de scolarité des cursus en master oscillent entre 7 200 et 8 000 € l’année.

À lire aussi — Voici comment Karim Benzema gagne et dépense sa fortune

Le sportif se lance dans le manga.

France TV Sport

Le Journal du dimanche révèle dans son édition du 24 juillet que le judoka travaille sur la production d'un manga. Teddy Riner explique qu’il collabore avec un éditeur "majeur", qui a commencé à travailler sur des planches. Les premiers volumes de son manga devraient paraître dans les deux prochaines années.

Le champion s'est fait construire une maison à Levallois.

Teddy Riner / Instagram

Le colosse français vit dans une maison d'environ 400 m2 à Levallois (Hauts-de-Seine), selon Le Parisien. Il a racheté un terrain non loin de la mairie de la commune pour y faire construire sa demeure. Le judoka a choisi cette ville en raison de son attache particulière, puisqu'il était licencié entre 2009 et 2017 au Levallois Sporting Club.

C'est un amateur de voitures sportives.

Mercedes Benz

Dans le quotidien L'Equipe, il admet volontiers être amateur de bolides. Pour son plus grand regret, sa taille, 2.04 mètres, l'empêche de rentrer dans de nombreuses voitures de sport. Selon Auto-Moto.fr, il est propriétaire d'une Mercedes C63 AMG Black Series de couleur gris mat. Le prix de l'automobile commence à 130 000 euros. Ce modèle, limité à seulement 600 exemplaires, est propulsé par un moteur V8. Il conduisait auparavant une Audi Q7.

Teddy Riner assure son corps comme une automobile.

France TV Studio

Dans l'Obs, en juillet 2016, le judoka explique qu'il a décidé de souscrire un contrat d'assurance pour le protéger en cas d'accident grave. "Comme pour un contrat de voiture, en cas d'accident, j'appelle l'assurance et je suis indemnisé", expliquait-il au magazine.

À lire aussi — Comment Roger Federer gagne et dépense son argent

Découvrir plus d'articles sur :