Publicité

Voici dans quelles conditions les cinémas rouvriront le 15 décembre

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Dans un cinéma parisien en août 2020. © Nathan Laine/Bloomberg via Getty Images
Publicité

Emmanuel Macron l'avait annoncé lors de son allocution du mardi 24 novembre, les cinémas rouvriront en France le 15 décembre prochain. Ce jeudi 26, Roselyne Bachelot, la ministre de la Culture, a précisé les conditions dans lesquelles les salles obscures pourront de nouveau accueillir du public, lors d'une conférence de presse à laquelle ont participé plusieurs membres du gouvernement. Le principal point à retenir, c'est la possibilité pour les spectateurs de rentrer chez eux après 21 heures, malgré le retour du couvre-feu.

"Dans les salles de spectacle et de cinémas, une tolérance sera permise pour que les spectateurs puissent rentrer après 21 heures", a ainsi expliqué Roselyne Bachelot. "Le billet de spectacle ou de cinéma fera office d'attestation dérogatoire." La ministre a précisé que les séances et représentations devront s'achever à 21 heures. La tolérance est donc pour le retour des spectateurs à leur domicile, pas pour prolonger les séances.

Mis à part ce détail, "ce seront les mêmes protocoles qui étaient appliqués pendant la période de couvre-feu" d'octobre qui s'appliqueront à nouveau dans les cinémas et les salles de spectacle, indique la ministre.

Pour ce qui est des cinémas, la Fédération nationale des cinémas français (FNCF) détaille, dans son guide sanitaire à destination des exploitants, quelles sont les règles en vigueur. Tout d'abord, la jauge dans les salles sera limitée. En effet, il faudra toujours laisser au moins un siège vide entre chaque spectateur, ou chaque groupe. Ces groupes ne seront que de cinq membres maximum. Il sera donc impossible de réserver ou d'acheter plus de cinq billets en même temps.

De plus, le port du masque restera obligatoire pendant toute la durée de la séance, comme c'est le cas depuis le 28 août.

A lire aussi — Les réservations SNCF explosent après les annonces d'Emmanuel Macron

Découvrir plus d'articles sur :