Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Voici la liste des 29 anciens magasins Tati transformés en KLO, une nouvelle enseigne de déstockage

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte


L'intérieur d'un magasin de la nouvelle enseigne de déstockage KLO. © KLO

Si le timing ne semble pas parfait dans les circonstances actuelles, une nouvelle enseigne de déstockage vient pourtant de voir le jour en France. Son nom ? KLO. Ces nouveaux magasins proposent des articles de marques à prix cassés, que ce soit des produits alimentaires, des articles de mode ou de bazar. Environ 1 500 références seront proposées aux clients sur les 1 650 m² de surface moyenne des points de vente, dans les catégories suivantes : épicerie sucrée ou salée, boissons, produits d'hygiène et beauté, produits d'entretien ou pour la maison, mais aussi vêtements, accessoires ou encore électroménager ou articles de sport.

Même si la pandémie de coronavirus a bousculé les plans de KLO et décalé la date de lancement, six magasins ont ouverts depuis le 14 mai dernier et 23 autre points de vente devraient ouvrir leurs portes d'ici la fin du mois de juin, soit un total de 29 nouveaux magasins KLO. "Les résultats des premières ouvertures sont très encourageants" assure Sophie Fécamp, directrice communication et digital de KLO, contactée par Business Insider France. La nouvelle enseigne n'a pas prévu de campagne de communication de grande envergure, et préfère privilégier "les réseaux sociaux, la radio et le bouche à oreille".

A lire aussi — But en passe de racheter Conforama, les deux enseignes devraient continuer à cohabiter

29 anciens magasins Tati

Cette nouvelle enseigne a été développée par six anciens employés du groupe Tati, dont l'ex-directeur des opérations. Les 29 nouveaux magasins KLO sont par ailleurs d'anciens points de vente de la marque Tati, cédés au moment de la reprise par GiFi. En difficultés depuis de nombreuses années, l'enseigne Tati a été en effet reprise en 2017 par le groupe GPG, propriétaire de GiFi. Un grand plan de restructuration avait été annoncé pour les 109 magasins : seul survivant, le Tati historique de Barbès à Paris dans le 18ème.

Outre les 29 points de vente repris par KLO, 49 autres ex-magasins Tati sont passés sous enseigne GiFi, 13 ont été fermés et 17 autres sont encore en attente d'un éventuel repreneur. La nouvelle enseigne KLO affirme avoir préservé "l'intégralité des emplois salariés des 29 magasins anciennement Tati, l'ensemble du personnel continuera d'exercer leur activité sous l'enseigne KLO". Du côté des syndicats, le doute est là — un point devrait être fait d'ici fin juin pour vérifier la situation, selon les informations de Business Insider France.

Voici la liste des 29 magasins KLO qui doivent ouvrir leurs portes d'ici fin juin 2020, à la place des anciennes boutiques Tati :

  • Chambry / Laon (02)
  • Saint-Quentin (02)
  • Saint-Parres-aux-Tertres (10)
  • Caracassonne (11)
  • Puilboreau (17)
  • Bergerac (24)
  • Alès (30)
  • Roques sur Garonne (31)
  • Gujan Mestras (33)
  • Saint-Jouan-des-Guérets (35)
  • Morestel (38)
  • Dole / Choisey (39)
  • St Étienne (42) — ancienne boutique Tati Beauté
  • Agen (47)
  • Agen (47) — ancienne boutique Tati Mariage
  • Cholet (49)
  • Lorient (56)
  • Metz (57) — Waves
  • Creil (60)
  • Arques / Saint-Omer (62)
  • Claira / Perpignan (66)
  • Paris (75) — Italie 2
  • Roumare (76)
  • Niort (79)
  • Amiens (80)
  • Avignon (84) — Mistral
  • Limoges (87)
  • Bondy (93)
  • Fresnes (94)

Un marché en pleine expansion mais très concurrentiel

KLO arrive en tout cas sur un marché des produits de bazar et de déstockage en plein expansion : le chiffre d'affaires des huit meilleurs enseignes de ce secteur aurait augmenté de +14% entre 2012 et 2019, selon une étude Xerfi. Action, GiFi, Stockomani, Normal, B&M (ex Babou) ou encore Noz, ils sont nombreux à se disputer le marché. Comment KLO va pouvoir se distinguer de cette concurrence féroce ? Sophie Fécamp se veut confiante : "ce qui nous différencie des enseignes présentes sur le territoire, c'est la proportion de marques en vrai déstockage. Nos clients connaissent les prix de ces produits repérables et comprennent immédiatement nos positionnements prix".

Des arrivages quotidiens devraient permettre de renouveler les produits proposés aux clients. Mais "l'offre sera différente d'un magasin à un autre", précise la directrice communication et digital. La nouvelle enseigne va en effet se fournir via des sur-stocks issus directement d'industriels ou de distributeurs. Elle souhaite "privilégier les achats en circuit court pour éviter les réseaux de distribution coûteux", et notamment les éventuels coûts de stockage et de transport. Ces réseaux de distribution sont déjà utilisés par certains des concurrents de KLO en France, comme Stockomani par exemple.

Ce mode d'approvisionnement devrait permettre à l'enseigne de proposer des produits à prix cassés, "pouvant aller jusqu'à -70%", affirme Sophie Fécamp. Si la plupart des articles seront présentés en rayon, il sera également possible d'acheter certains articles en lots pour des prix plus bas, directement vendus sur palettes. KLO devrait mettre en ligne courant août un site internet, permettant d'acheter directement ses produits en ligne.

À lire aussi — GiFi fait des mécontents avec sa promo à - 50% qui cachait des pièges

Découvrir plus d'articles sur :