Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Voici la liste des pays touchés par un embargo sur les armes

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Voici la liste des pays touchés par un embargo sur les armes
La Corée du Nord, pays le plus frappé par les sanctions diplomatiques et politiques, est aussi visée par un embargo sur les armes décidé par l'ONU et l'Union européenne. © Stefan Krasowski/Wikimedia Commons

En 2020, les dépenses militaires au niveau mondial ont atteint 1 981 milliards de dollars (environ 1 628 milliards d'euros), d'après les calculs de l'Institut international de recherche sur la paix de Stockholm. Un chiffre en hausse de 2,6 % sur un an, malgré la pandémie.

Malgré les garde-fous en place, l'accès à cette armurerie mondiale peut parfois profiter à des régimes autoritaires ou à des pays en proie à la guerre civile. Pour contribuer à la paix et limiter les risques de propagation d'un conflit, des États ou organisations peuvent décider d'imposer un embargo sur les armes. Au niveau mondial, trois institutions appliquent l'immense majorité des embargos décrétés contre des organisations ou États tiers : le Conseil de sécurité des Nations unies, l'Union européenne (UE) et l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE).

À lire aussi — Robot sauveteur, 'Blackout Bomb'... 5 innovations technologiques portées par l'armée sud-coréenne

C'est en vertu de l'article 41 du chapitre VII de la Charte des Nations unies que le Conseil de sécurité peut imposer un embargo sur les armes, lequel peut être accompagné d'autres mesures "n'impliquant pas l'emploi de la force" comme la rupture des relations diplomatiques. Des organisations non-étatiques peuvent également être visées, à l'image du Hezbollah au Liban ou des Talibans afghans.

L'UE peut de son côté décider d'appliquer les résolutions votées par le Conseil de sécurité de l'ONU ou bien d'imposer des sanctions de manière unilatérale, conformément au premier paragraphe de l'article 215 du Traité sur le fonctionnement de l'Union européenne. C'est dans ce sens que l'UE a décidé, fin 2017, d'imposer un embargo sur les livraisons d'armes au Venezuela, alors en proie à une grave crise politique.

Des mesures similaires peuvent être prises au niveau étatique, à l'image de l'Allemagne qui a gelé ses ventes d'armes à l'Arabie saoudite depuis l'assassinat du journaliste Jamal Khashoggi en 2018.

Pour lutter contre le trafic illicite et renforcer la réglementation, plus de 110 États — y compris tous les membres de l'UE — ont signé le Traité sur le commerce des armes (TCA) de l'ONU, entré en vigueur en 2014. Mais le ministère français des Armées estimait, dans son rapport annuel sur les exportations d'armement, que des efforts demeuraient nécessaires : "Certains acteurs majeurs du marché de l’armement – parmi lesquels de grands exportateurs d’armements et les principaux importateurs mondiaux – n’ont pas encore rejoint le traité."

Le ministère de la Défense a repris les informations de la direction générale des relations internationales et de la stratégie (DGRIS) pour dresser une carte des pays touchés par un embargo sur les armes décrété par l'Union européenne, l'ONU et l'OSCE.

À lire aussi — Voici les 10 pays qui ont commandé le plus d'armes à la France en 2020

Voici les pays et régions, hors forces non-gouvernementales, frappés par un embargo sur les armes au 1er avril 2021 :

Arménie — Embargo de l'OSCE (1992)

Des soldats arméniens s'entraînent à l'université militaire Vazgen Sargsyan, à Erevan, en 2013. Khustup/Wikimedia Commons

Azerbaïdjan — Embargo de l'OSCE (1992)

Une parade militaire célèbre le centenaire des forces armées azerbaïdjanaises à Bakou, le 24 juin 2018. President.az/Wikimedia Commons

Biélorussie — Embargo de l'UE (2012)

Des soldats biélorusses photographiés à Minsk en 2019. Rakoon/Wikimedia Commons

À lire aussi — Un drone ravitaille pour la première fois un avion de chasse

Birmanie — Embargo de l'UE (2013)

Parade de l'armée birmane, le 22 février 2020. South Asian Monitor/Wikimedia Commons

République centrafricaine — Embargo de l'ONU et de l'UE (2013)

Les forces armées centrafricaines lors d'une parade à Bangui, le 17 août 2018. Freeman Sipila/Wikimedia Commons

Chine — Embargo de l'UE (1989)

Un soldat de l'Armée populaire de libération photographié devant le portrait de Mao Zedong, sur la place Tiananmen à Pékin, le 4 juin 2007. Luo Shaoyang/Wikimedia Commons

Corée du Nord —Embargo de l'ONU (2006) et de l'UE (2016)

Des soldats nord-coréens, photographiés le 26 juillet 2013. Stefan Krasowski/Wikimedia Commons

À lire aussi — Les exportations d'armement français ont baissé de 41% en 2020

Darfour — Embargo de l'ONU (2004) et de l'UE (2005)

Un enfant montre des balles ramassées sur le sol à Rounyn, un village situé à environ 15 kilomètres de Shangil Tobaya, dans le nord du Darfour. UN Photo/Albert Gonzalez Farran/Flickr

Iran — Embargo de l'ONU (2006) et de l'UE (2007)

Présentation d'un drone par l'armée iranienne, le 26 septembre 2018. Mehr News Agency/Wikimedia Commons

L'embargo décrété par les Nations unies concernant les ventes d'armes à destination et en provenance d'Iran a pris fin en octobre 2020, mais reste en place concernant les technologies nucléaires et balistiques.

Libye — Embargo de l'ONU (2011) et de l'UE (2015)

Le maréchal Khalifa Haftar, chef de l'armée nationale libyenne et homme fort de l'Est du pays. Wikimedia Commons

À lire aussi — L'armée américaine veut développer un implant pour permettre aux soldats de contrôler leur cycle de sommeil

Russie — Embargo de l'UE (2014)

Des forces spéciales russes, photographiées durant un entraînement en 2012. Vitaly V. Kuzmin/Wikimedia Commons

Somalie — Embargo de l'ONU (1992) et de l'UE (2002)

Des soldats de l'armée nationale somalienne, photographiés durant un défilé en 2013. AMISOM Public Information/Wikimedia Commons

Soudan — Embargo de l'UE (1994)

Un combattant soudanais, photographié en 2011. Steve Evans/Wikimedia Commons

Soudan du Sud — Embargo de l'ONU (2018) et de l'UE (2011)

Des soldats des Forces de défense du peuple sud-soudanais photographiés en 2008. UN Photo/Tim McKulka/Flickr

À lire aussi — Les 10 missiles balistiques intercontinentaux avec la plus longue portée

Syrie — Embargo de l'UE (2011)

Le président syrien Bachar el-Assad, photographié avec son homologue et soutien russe Vladimir Poutine, le 7 janvier 2020. Пресс-служба Президента Российской Федерации/Wikimedia Commons

Un embargo total concernant les ventes d'armes à la Syrie été décrété au début de la guerre civile, de 2011 à 2013. Un embargo partiel continue d'être appliqué.

Venezuela — Embargo de l'UE (2017)

Défilé militaire après la mort du président vénézuélien Hugo Chavez, prédécesseur de Nicolas Maduro, le 5 mars 2014. Xavier Granja Cedeño/Cancilleria Ecuador/Wikimedia Commons

Zimbabwe — Embargo de l'UE (2002)

Un char photographié dans la capitale, Harare, lors du coup d'État de 2017. Wikimedia Commons

À lire aussi — Les 10 pays qui ont réalisé les plus importantes dépenses militaires dans le monde en 2020

Découvrir plus d'articles sur :