Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Voici la question que se pose Satya Nadella pour donner le bon cap à Microsoft

Voici la question que se pose Satya Nadella pour donner le bon cap à Microsoft
© AP Photo/Mark Lennihan

La question que se pose Satya Nadella pour donner un cap Microsoft est la suivante : "Si Microsoft disparaissait demain, est-ce que nous manquerions à quelqu'un ?" Il a pris la direction de Microsoft en février 2014 et, dès l'été suivant, a redéfini la mission de l'entreprise : "donner à chaque personne et à chaque organisation de la planète les moyens d'en faire plus".

Lors d'une conférence de presse à New York, mi-janvier, il a déclaré aux journalistes repenser à ce que cela signifiait : "Je suis convaincu que toute entreprise doit avoir un but et une mission. Les entreprises n'ont pas besoin de survivre à leurs innovations... donc vous devez garder en tête ce sens de l'objectif et de la mission. Bien sûr, vous devez le réinterpréter car le monde est en mutation".

'Repenser' la mission de Microsoft

A 52 ans, Satya Nadella se demande si Microsoft manquerait à quelqu'un si l'entreprise disparaissait demain, et si la "sensibilité" que représente l'entreprise serait perdue. Ainsi, il a déclaré qu'il réexaminait la façon de définir la mission de l'entreprise pour la nouvelle décennie. La "sensibilité fondamentale" de Microsoft est de développer des programmes en pensant aux personnes et aux institutions, explique Satya Nadella. D'après lui, Microsoft ne considère pas ses clients comme des consommateurs ou des entreprises, mais comme des personnes et des institutions.

Cette confusion entre le consommateur et l'entreprise prend déjà forme chez Microsoft. En décembre, Microsoft a recruté une nouvelle équipe. Selon un cadre de l'entreprise, cela visait à "regagner la magie" qu'elle avait perdue avec les consommateurs. L'idée est de créer une entreprise qui serve les aspects personnels et professionnels de la vie des clients.

Les déclarations de mission de Microsoft au fil des ans

La mission de Microsoft sous le fondateur Bill Gates était de mettre "un ordinateur sur chaque bureau et dans chaque maison". Satya Nadella a déclaré mi-janvier que c'était un objectif audacieux, mais pas une mission car l'entreprise avait pratiquement réalisé la vision de Bill Gates à la fin des années 1990. (Satya Nadella en avait déjà parlé par le passé : "cela m'a toujours dérangé que nous confondions une mission durable avec un objectif temporel").

La mission précédente de la société, sous la direction de l'ancien DG Steve Ballmer, en 2013, était définie ainsi : "créer une famille d'appareils et de services pour les individus et les entreprises qui améliorent le quotidien des personnes du monde entier, à la maison, au travail et en déplacement, pour les activités auxquelles ils tiennent le plus".

Bien qu'il ait fallu un certain temps avant que Satya Nadella ne modifie la déclaration de mission officielle de Microsoft, il a commencé à se défaire assez rapidement celle de Steve Ballmer. Il avait adressé aux employés un mail interne peu après son entrée en fonction, déclarant que les "appareils et services" étaient utiles pour lancer la transformation de Microsoft, mais qu'il fallait une nouvelle stratégie.

Cet article d'Ashley Stewart a d'abord été publié sur BI Prime.

Découvrir plus d'articles sur :