Voici la stratégie terrifiante d'Anna Wintour pour pousser ses employés à faire face à leurs problèmes

Anna Wintour est rédactrice en chef du magazine Vogue et directrice artistique chez Condé Nast. Mike Coppola/Getty Images

Un récent article du New York Magazine raconte l'histoire de Condé Nast. Autrefois arbitre du chic et du discours intellectuel, l'entreprise de médias — éditrice de Vogue et The New Yorker — s'efforce aujourd'hui de rester culturellement pertinente et financièrement solvable. Au milieu de l'article, on trouve une anecdote sur Anna Wintour, rédactrice en chef de Vogue depuis 1988 et directrice artistique de Condé Nast depuis 2013, et son style de management.

Voici un extrait du New York Magazine :

A la fin de la première année de [Radhika] Jones [en tant que rédactrice en chef de Vanity Fair], un rédacteur de Vanity Fair, agissant sur les encouragements d'un cadre de Condé Nast frustré par le magazine, a envoyé un email à Anna Wintour pour demander un rendez-vous, mais Anna Wintour a simplement répondu en mettant Jones en copie, selon plusieurs personnes ayant connaissance de l'échange. (Plusieurs personnes m'ont dit qu'il s'agissait d'une tactique de management classique d'Anna Wintour pour obliger ses collègues à affronter leurs problèmes de front.)

Cette tactique terrifie à la fois l'expéditeur et le destinataire ajouté en copie. Mais elle peut aussi être efficace pour donner aux employés les moyens de résoudre leurs problèmes.

Anna Wintour n'est pas du genre à tourner autour du pot

Cette habitude qu'Anna Wintour a pris d'envoyer des mails colle au personnage qu'elle a créé. Anna Wintour est connue pour être une patronne redoutable (son surnom étant "Nuclear Wintour"). À l'âge de 70 ans, elle aurait inspiré le personnage de Miranda Priestly, rédactrice en chef d'un magazine de mode dans le roman de Lauren Weisberger publié en 2003, "Le diable s'habille en Prada". Et dans une MasterClass sur le leadership, Anna Wintour a déclaré que les feedbacks sont plus efficaces lorsqu'ils sont "rapides, directs, honnêtes".

À ce stade de la carrière d'Anna Wintour, elle est capable de s'en sortir dans n'importe quelle situation. (Quand on lui demande pourquoi elle porte souvent des lunettes de soleil, Anna Wintour répond : "Je peux assister à un spectacle et si je m'ennuie, personne ne le remarquera.)

Les dirigeants doivent responsabiliser leurs employés et éviter la microgestion

La plupart des managers pourrait ne pas être en mesure de réussir le coup d'Anna Wintour par mail. En fait, cela pourrait être déconseillé. Comme Rosalinda Oropeza Randall, experte en étiquette et civilité, l'a déjà dit à Business Insider, mettre en copie quelqu'un dans un mail sans l'approbation de l'expéditeur est généralement un mauvais choix. "Personne n'aime que quelqu'un d'autre décide de mettre quelqu'un en copie sans qu'on le lui demande d'abord", avait expliqué Rosalinda Oropeza Randall.

Mais encourager les employés à gérer leurs propres conflits est de manière plus générale un bon objectif.

Voici un bon exemple : il y a une dizaine d'années, Google a constaté que ses meilleurs managers responsabilisent leurs équipes et ne faisaient pas de microgestion. Ce qui veut dire qu'Anna Wintour fait probablement bien de ne pas s'immiscer dans les conflits entre collègues de travail. De la même manière, des experts en gestion comme Art Markman, professeur de psychologie et de marketing à l'Université du Texas à Austin, conseillent aux patrons d'éviter de répondre directement aux questions de leurs employés.

"En les encourageant à résoudre les problèmes par eux-mêmes avant de venir vous voir, vous les transformez en employés plus efficaces et de grande valeur et vous renforcez le fait que vous avez vos propres priorités (qu'ils doivent respecter)", a écrit Art Markman pour Fast Company,

Néanmoins, il est certain qu'il peut parfois être utile d'intervenir dans un conflit entre vos employés, par exemple si leur hostilité interfère avec leur travail. Dans le magazine Harvard Business Review, Liane Davey, experte en productivité d'équipe, écrit que les responsables peuvent faire des remarques lorsqu'ils voient la tension se manifester devant eux (par exemple, lorsque quelqu'un lève les yeux au ciel). Un manager peut également rappeler à chaque employé impliqué dans le conflit que son collègue peut "essayer de faire face à la situation de la meilleure façon qu'il connaisse", même si le mécanisme d'adaptation de cette personne la pousse droit dans le mur.

Quant à Anna Wintour, il semble qu'elle va rester à Condé Nast pour un bon moment. Elle est actuellement la rédactrice en chef la mieux rémunérée de l'entreprise, selon le New York Magazine. Même si Anna Wintour elle-même ne sais pas vraiment à quoi ressemblera la prochaine phase de sa carrière, elle ne le montrera probablement pas. Comme elle l'a dit à Alastair Campbell, l'ancien attaché de presse du Premier ministre britannique Tony Blair, la qualité la plus importante d'un manager "est d'être décidé et sûr, et de le transmettre aux gens qui travaillent pour vous."

Version originale : Shana Lebowitz/Business Insider Prime

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : De son petit job à Londres à Condé Nast... la fabuleuse carrière d'Anna Wintour, dont la fortune dépasse 30 millions d'euros

VIDEO: Pourquoi dit-on 'Black Friday'?