Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Voici les 4 marques que le footballeur Paul Pogba détient dans un paradis fiscal

Voici les 4 marques que le footballeur Paul Pogba détient dans un paradis fiscal
© Reuters / Jason Cairnduff

L'évasion fiscale des footballeurs, au coeur de l'enquête des Football Leaks, concerne depuis quelques jours la star française, Paul Pogba, tout juste désigné 14e du classement Ballon d'Or.

Parmi les montages mis en place, on y découvre que l'athlète a pris quelques arrangements pour capitaliser, à terme, sur son nom.

Selon des documents obtenus par le site d'information Mediapart, la marque "Paul Pogba" appartient en effet à une société immatriculée dans l’île de Jersey, un paradis fiscal des îles anglo-normandes.

Baptisée Aftermath Limited, elle a été créée le 16 mars 2016, un mois avant la signature d’un contrat de Pogba avec Adidas, estimé par la presse entre 25 et 40 millions d'euros sur dix ans.

Inpi

En consultant la base de données de l'agence européenne de la propriété intellectuelle EUIPO, on constate que la société Aftermath Limited possède quatre marques affiliées au joueur de Manchester United: Paul Pogba, PP06, Pogboom06 et un logo trouvé sur le site de l'Institut national de la propriété industrielle (Inpi).

Paul Pogba porte le numéro 6 dans le club anglais et en équipe de France.

La marque Paul Pogba avait été déposée par le joueur lui-même dès le 28 janvier 2014 et enregistrée le 4 août de la même année. Elle est exploitable jusqu'au 28 janvier 2024 selon le site de la propriété intellectuelle (EUIPO).

Ces noms de marques sont exploitables dans six catégories de produits et services dont le parfum, la cosmétique, les jeux vidéos, les montres, la maroquinerie, les articles de sport, la bière, l'eau minérale, la publicité ou l'édition de livres ou de vidéos.

Adidas exploite déjà l'image de son ambassadeur avec des chaussures de football exclusives, portant les inscriptions “Pogboom” et “Pogbance” sur les talons....

Un spectre large de revenus supplémentaires pour le milieu de terrain qui gagne environ 12 millions d'euros bruts à l'année.

Les droits à l'image du jeune homme de 23 ans, eux, auraient été au centre d'un conflit entre deux agents, selon Mediapart. "D'abord exploités au Luxembourg, les droits à l'image du célèbre milieu des Bleus sont aujourd'hui entre les mains d'une coquille offshore immatriculée à Jersey, un paradis fiscal des îles anglo-normandes", écrit le site d'information.

Découvrir plus d'articles sur :