Publicité

Voici les 5 robots qui vont débarquer dans votre quotidien

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Les robots de Boston Dynamics devraient être de plus en présents sur les chantiers et dans les entrepôts. © Boston Dynamics
Publicité

Pendant longtemps, on a imaginé les robots sous le prisme de la science-fiction avec un aspect à la fois fascinant et effrayant. Dans les faits, des machines autonomes capables de travailler pour les humains sont déjà une réalité dans de nombreux pays, et même en France. Les bras robotiques sont en effet courant dans les usines, notamment pour l'assemblage des automobiles. Dans le monde, on compte près de 3 millions d'appareils et de bras mécaniques. Dans les foyers aussi, les robots ne sont plus étrangers puisque 30 millions de robots aspirateurs ont été vendus depuis 2016 selon la Fédération internationale de la robotique.

D'autres modèles sont déjà déployé en masse aux États-Unis, au Japon, en Corée du Sud ou en Chine notamment dans les aéroport ou les restaurants. Certains fast-food chinois comptent aujourd'hui autant d'appareils autonomes que d'employés physiques. Nous nous sommes rendus à Vivatech, le plus grand salon européen pour les professionnels de la tech qui se déroulait en juin à Paris, pour voir à quoi ressemblent ces robots qui pourraient bien débarquer dans le quotidien des Français. Toutes les machines sont à découvrir dans la vidéo ci-dessus.

À lire aussi — SpaceX : un chien robot a inspecté l'épave du prototype de fusée Starship

Spot / Boston Dynamics

Bogdan Bodnar / Business Insider

Le fameux quadrupède de 25 kilos, développé par la société américaine Boston Dynamics, est l'un des robots les plus connus notamment grâce à une série de vidéos ludiques publiées sur les réseaux sociaux. L'entreprise en a terminé avec le buzz pour passer à la phase de commercialisation puisque Spot est désormais disponible pour environ 75 000 dollars (autour de 63 000 euros). Pour quelques milliers d'euros, on peut l'équiper d'un bras mécanique. L'argument de vente principal est : il va là où un humain ne peut pas aller. L'appareil a par exemple été envoyé à Tchernobyl dans les vestiges de la catastrophe nucléaire pour calculer les niveaux de radiations. En France, Spot a été déployé pour la première fois par le géant du BTP, Bouygues, pour scanner et analyser un chantier.

Bellabot / Pudu Technology

Pudu tech

L'entreprise chinoise est l'une des leaders dans l'élaboration de robots serveurs avec près de 5 000 machines livrées en 2019. La société compte parmi ses clients les géants du marché chinois : Sheraton, JD.com et Woowa Brothers, le spécialiste de la livraison de repas, propriété de Delivery Hero. Le dernier modèle, baptisé Bellabot, a fait ses premiers pas en Europe dans hôtels en Suisse, aux Pays-Bas ou au Royaume-Uni. Pour l’utiliser, c’est très simple, un serveur lui donne l’ordre des tables vers lesquelles il doit se diriger et vous n’avez plus qu’à récupérer votre plat et le renvoyer en cuisine. Il est aussi possible de lui faire signe pour qu’il aille dans votre direction.

À lire aussi — Voici Rob, le robot barman avec qui papoter en 8 langues sur le nouveau bateau de MSC Cruises

Buddy / Blue frog robotics

Bogdan Bodnar / Business Insider

Buddy, un petit appareil autonome développé par la startup française, Blue frog robotics, est destiné à aider les personnes à mobilité réduite. Le robot avec deux roues motorisées dispose d'une tête articulée et intègre toute une panoplie de capteurs (obstacles, vide, caresse). L'engin fonctionne avec un écran tactile qui lui sert de visage et de “cerveau”. Un “PC” sous Android héberge des applications pour se connecter avec un proche à distance par exemple et transformer "sa tête" en un écran de visio. Le ministère de l'Éducation nationale a commandé plus de 1750 robots à Blue frog robotics, notamment pour les déployer dans les hôpitaux d'enfants malades.

Kompai Robotics

Bogdan Bodnar / Business Insider

Dans le domaine médical maintenant, Kompai Robotics, une startup basée dans le Sud-Ouest de la France, à Bidart, commercialise un robot de désinfection par rayon ultraviolet, plus efficace que n’importe quel détergeant. Les rayons UV étant dangereux pour l'humain, il est préférable qu'aucune personne ne se trouve dans la pièce pendant que l'appareil effectue le nettoyage. L'engin se déplace dans la pièce accompagné d'un boitier qui diffuse la lumière dans la salle et détruit ainsi tous les potentiels virus et bactéries.

E4 / A.I.Mergence

Bogdan Bodnar / Business Insider

Une petite pyramide sur roulette qui pourrait bien être l'agent de sécurité demain. Le droïde, développé par A.I.Mergence, est totalement autonome, se déplace dans un espace défini, une usine par exemple, et scanne constamment les personnes qu'ils rencontrent. Tous les employés sont enregistrés dans la base de donnés : si un intrus est repéré, il est signalé aux agents de sécurité qui peuvent directement s'adresser à la personne concernée depuis le robot. E4 est aussi capable de détecter des sons, de pointer leur localisation précise et de savoir quels types de bruits sont émis comme une vitre cassée par exemple.

Et si vous trouvez tout ça effrayant, dîtes vous qu’avoir un robot comme collègue de travail n’a rien de surprenant dans un pays comme la Corée du Sud. On y compte près de 900 robots pour 10 000 employés tandis qu’en France nous sommes encore à 180 robots pour 10000 salariés.

À lire aussi — En vidéo, ces robots de Boston Dynamics dansent mieux que vous

Découvrir plus d'articles sur :