Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Voici les bonne résolutions que Mark Zuckerberg a prises chaque année depuis 2009

Voici les bonne résolutions que Mark Zuckerberg a prises chaque année depuis 2009
© Robert Galbraith/Reuters

Chaque année depuis 2009, le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, se met au défi d'élargir sa vision "et d'apprendre quelque chose sur le monde au-delà de mon travail sur Facebook", a-t-il expliqué un jour. Son outil de prédilection ? Une résolution du Nouvel An. Sa résolution de 2019 était de tenir des débats publics sur les effets de la technologie sur la société. Seulement six en tout ont été organisés, et un seul a été véritablement public.

L'année précédente, sa résolution était axée sur son travail. Il voulait régler le problème le plus difficile de Facebook à l'époque : mettre fin à certains abus de la plateforme, que ce soit en évitant les cas d'ingérence électorale, les fake news ou d'autres pratiques néfastes. Sa première résolution, en 2009, était également axée sur son travail : porter une cravate tous les jours. "Cette première année, l'économie était en profonde récession et Facebook n'était pas encore rentable", avait écrit Mark Zuckerberg dans un message sur Facebook. "Nous devions nous assurer que Facebook avait un modèle économique durable. C'était une année sérieuse, et je portais une cravate tous les jours en guise de rappel."

Mais beaucoup de ses résolutions se sont aussi concentrées sur le développement personnel — ce que chacun d'entre nous pourrait faire. Voici la liste complète, au cas où vous auriez besoin d'inspiration pour prendre de bonnes résolutions :

2009 : Porter une cravate tous les jours

AP Photo/Andrew Harnik

Mark Zuckerberg est peut-être plus reconnaissable avec un t-shirt et une veste à capuche mais il a décidé de porter une cravate tous les jours en 2009 pour maintenir une certaine image face à la récession. "Ma cravate était le symbole du sérieux et de l'importance de cette année", a-t-il écrit sur son profil Facebook.

2010 : Apprendre le mandarin

Mark Schiefelbein/AP

Deux ans plus tard, Mark Zuckerberg a montré ses compétences linguistiques à un public chinois, où il a expliqué qu'il avait appris le mandarin pour mieux communiquer avec la famille de sa petite amie de l'époque (qui est aujourd'hui sa femme), et pour dire à sa grand-mère qu'ils allaient se marier en mandarin. Il a également dit : "le chinois est difficile et j'aime les défis !"

En 2016, Mark Zuckerberg était suffisamment avancé pour souhaiter dans une vidéo "santé et prospérité" pour le Nouvel An lunaire avec sa femme, Priscilla Chan, et leur fille Max.

2011 : Être végétarien, ou ne manger de la viande que s'il a lui-même tué l'animal

Facebook

Mark Zuckerberg a demandé à son voisin, qui est également chef cuisinier, de l'aider à mettre en œuvre sa résolution de 2011. Son plan était de tuer les animaux lui-même, puis de les emmener chez un boucher de Santa Cruz.

"Je pense que beaucoup de gens oublient qu'un être vivant doit mourir pour que vous puissiez manger de la viande, donc mon objectif est de ne pas me laisser oublier cela et d'être reconnaissant pour ce que j'ai", a expliqué Mark Zuckerberg à l'époque. "Jusqu'à présent, ça a été une bonne expérience. Je mange beaucoup plus sainement et j'ai beaucoup appris sur l'agriculture durable et l'élevage des animaux."

2012 : Coder tous les jours

AP

Au deuxième anniversaire de Facebook en 2006, Mark Zuckerberg avait abandonné le codage pour se concentrer sur la gestion et la croissance du réseau social. Il a dit que coder lui manquait, donc cette résolution n'était pas une surprise.

2013 : Rencontrer une personne extérieure à Facebook chaque jour

Getty

Après une résolution centré sur son travail, Mark Zuckerberg a cherché à étendre sa vie sociale en dehors de Facebook. Il a dit à Fortune : "Ça se passe bien. J'ai fait un tas de choses dans la communauté et j'ai juste essayé d'avoir une plus grande ouverture."

2014 : Écrire chaque jour un mot de remerciements

Paul Marotta/Getty Images

En 2014, Mark Zuckerberg a maintenu son objectif d'être plus connecté aux gens. "je vois toujours comment je veux que les choses s'améliorent et je ne suis généralement pas satisfait de la façon dont les choses se passent, ni au niveau de service que nous offrons aux gens, ni de la qualité des équipes que nous avons construites", a-t-il déclaré à Bloomberg. "Mais si vous regardez objectivement, nous nous en sortons très bien pour beaucoup de ces choses. Je pense qu'il est important d'avoir de la gratitude pour ça."

2015 : Lire un nouveau bouquin toutes les deux semaines

Drew Angerer/Getty Images

Cette année-là, Mark Zuckerberg a demandé des idées sur sa page Facebook. Comme Bill Gates avant lui, il a décidé de se lancer un défi de lecture et de recommander des livres que, selon lui, tout le monde devrait lire. Avec l'objectif de lire 25 livres au cours de l'année, il a créé une page Facebook consacrée à la discussion sur ses choix avec d'autres lecteurs.

2016 : Développer une IA pour sa maison et courir 365 miles (presque 590 km)

Facebook

En 2016, Mark Zuckerberg s'est donné un autre défi incluant du code. Il voulait construire une IA pour l'aider à la maison et au travail. Il voulait pouvoir utiliser sa voix pour contrôler la musique, la température, les lumières, et plus encore, et il a écrit : "vous pouvez imaginer quelque chose comme Jarvis dans Iron Man", ce qui était pour lui un "défi intellectuel amusant".

Il a terminé son autre objectif de courir presque 590 km en juillet de cette année-là.

2017 : Rencontrer une personne de chaque État américain

Scott Olson / Getty Images

Après le cauchemar pour Facebook des élections de 2016, Mark Zuckerberg avait prévu de visiter et de rencontrer personnellement des gens dans chaque État américain. Lui et sa femme, Priscilla Chan, ont fait des voyages en voiture dans les 30 États que Mark Zuckerberg n'avait pas encore visités.

"Après une année tumultueuse, mon espoir pour ce défi est de sortir et de parler à plus de gens de leur façon de vivre, de travailler et de penser à l'avenir", a-t-il dit. "Mon travail consiste à connecter le monde et à donner une voix à chacun. Je veux personnellement entendre plus de ces voix cette année".

2018 : Se concentrer sur la résolution des problèmes liés aux dérives de Facebook

Bernstein/Reuters

En 2018, Mark Zuckerberg s'est donné pour objectif de s'attaquer au piratage et aux dérives sur Facebook. "Nous faisons actuellement trop d'erreurs dans l'application de nos politiques et dans la prévention de l'utilisation abusive de nos outils", a-t-il écrit.

"Cela peut ne pas sembler être un défi personnel à première vue, mais je pense que j'apprendrai davantage en me concentrant intensément sur ces questions qu'en faisant quelque chose de complètement séparé", a-t-il dit. "Ces questions touchent à l'histoire, à l'instruction civique, à la philosophie politique, aux médias, au gouvernement et, bien sûr, à la technologie. J'ai hâte de réunir des groupes d'experts pour discuter et aider à travailler sur ces sujets".

2019 : Organiser des débats publics sur l'impact de la technologie sur la société

Riccardo Savi/Getty Images

Après la gestion du scandale de Cambridge Analytica en 2018, Mark Zuckerberg a essayé de se positionner, ainsi que Facebook, comme ayant un rôle actif dans la recherche d'une solution en organisant des débats sur les défis et les promesses de la technologie.

"Il y a tellement de grandes questions sur le monde dans lequel nous voulons vivre et sur la place de la technologie dans ce monde. Voulons-nous que la technologie continue à donner une voix à plus de gens, ou les gardiens traditionnels vont-ils contrôler les idées qui peuvent être exprimées ?", a-t-il écrit. "Toutes les quelques semaines, je parlerai avec des leaders, des experts, et des gens de notre communauté de différents domaines et j'essaierai différents formats pour garder ça intéressant."

En fin de compte, il n'a organisé que six débats, dont un seul vraiment public, et ils ont fait l'objet de critiques.

2020 : Laisser tomber les défis annuels pour des projections à long terme

Drew Angerer/Getty Images

Pour 2020, Mark Zuckerberg a écrit 1 500 mots pour réfléchir aux résolutions de la dernière décennie. Il a dit qu'il était content de les avoir tenues, mais qu'il était "temps de faire quelque chose de différent".

Pour les années 20, Mark Zuckerberg a écrit qu'il ne publierait plus d'objectifs annuels, et qu'il prévoyait de se concentrer sur la décennie entière. Il a écrit quelques prédictions sur ce le monde d'ici 2030 et ce à quoi il ressemblera, comme le fait que davantage d'organisations seraient dirigées par des millennials, et que les lunettes de réalité augmentée arriveraient enfin à percer.

Vous pouvez lire le post complet de Mark Zuckerberg ici (en anglais).

Version originale : Mary Meisenzahi et Julie Bort/Business Insider.

Découvrir plus d'articles sur :