Travis Kalanick a démissionné — voici les 14 dirigeants qui pilotent désormais Uber

Travis Kalanick. Money Sharma/AFP/Getty Images

Travis Kalanick a démissionné de son poste de DG d'Uber. 

Après une série de scandales et un rapport recommandant une variété de changements dans l'entreprise, le patron avait d'abord annoncé qu'il prenait un congé plus tôt ce mois-ci avant de finalement de démissionner.

Le départ de Kalanick est le plus récent exemple — et non des moindres — des bouleversements à la tête d'Uber. Au total, sept cadres qui étaient directement sous les ordres de Kalanick sont partis ces derniers mois. Leur départ s'est fait au milieu de questions toujours plus nombreuses sur la culture d'entreprise d'Uber, dont le coup d'envoi fut une note de blog d'une ancienne ingénieure de la société, Susan Fowler, qui relatait son expérience dans l'entreprise.

Kalanick était directement impliqué dans les multiples scandales, dont une video de lui réprimandant un chauffeur Uber à propos du salaire, ainsi que des articles selon lesquels un cadre supérieur aurait obtenu le dossier médical d'une passagère qui avait été violée et en avait discuté avec le DG.

Lorsque la prise de congé de Kalanick avait été annoncé, un groupe de 14 cadres avait été constitué pour diriger la société. Maintenant que sa démission est officielle, il n'est pas clair combien de temps l'entreprise prendra pour lui trouver un remplaçant. À l'heure actuelle, voici donc les 14 cadres qui dirigent désormais Uber, et sur quoi ils travailleront:

Thuan Pham, directeur technique

Uber

Le directeur technique d'Uber, Thuan Pham, dirige l'équipe d'ingénieurs d'Uber depuis 2013. Sur cette période, son équipe est passée de 40 ingénieurs à plus de 1200. Il est largement décrit comme un directeur inspirant. Mais sa direction ne s'est pas fait sans défis. Quand Uber à eu du mal à gérer l'explosion de la demande, Pham était "mortellement effrayé" que l'application soit hors ligne, comme le rapporte The Information.

L'avenir de Pham dans la société avait été remis en cause après le post de Fowler. L'ancienne ingénieure disait que Pham n'avait pas beaucoup réagi suite à ses plaintes.

David Richter, SVP Business

Uber

Richter, qui avait rejoint Uber en 2014 comme vice président des initiatives stratégiques, a reçu une promotion lorsque le bras droit de Travis Kalanick, Emil Michael, a démissionné la semaine dernière et que Richter pris sa place à la tête des opérations et de l'activité Uber.

Avant de rejoindre Uber, Richter était chef de la stratégie à Say Media pendant trois ans. Il est réputé pour être "l'adulte de la pièce," et a beaucoup de travail devant lui en l'absence de Kalanick et Michael.

Ryan Graves, SVP Operations

Uber

Quand Ryan Graves a répondu à un tweet de Travis Kalanick à propos d'un job dans un startup en disant, "Voici un conseil, envoie moi un mail:)", il était loin de se douter que Uber deviendrait l'entreprise de 69 milliards de dollars qu'elle est aujourd'hui.

Graves fut le tout premier DG de Uber. Kalanick lui a succédé comme DG, ce dont Graves était "super excité". (Pour sa part, Kalanick était "vachement excité")

Graves a ensuite été vice président principal et responsable des opérations monde. Quand Jeff Jones est parti de Target pour diriger les opérations de Uber, Graves en est devenu l'entrepreneur et constructeur officiel. Après le départ de Jones en mars, il est revenu à son ancien poste de vice-président en charge des opérations.

Rachel Holt, directrice régionale Etats-Unis et Canada

Uber

Comme directrice régionale pour les Etats-Unis et Canada, Rachel Holt gère un des plus grands marchés de la société, dont la ville de Washington DC., où elle est basée.

Son titre minimise son importance et son pouvoir au sein de la société. Holt est très proche de Kalanick, qui lui avait envoyé une grenouillère siglée Uber pour la naissance de son enfant.

"Uber est l'endroit où les meilleures idées le remportent. C'est grâce à Travis," dit-elle à Newsweek dans une interview. "Et ça en fait un des meilleurs endroits où vous pouvez travailler. Si vous avez une bonne idée, c'est vous qui gérez le projet durant la semaine. C'est plutôt spécial, et assez unique pour un DG d'une entreprise aussi énorme que Uber"

Andrew Macdonald, directeur régional Amérique Latine et Asie-Pacifique

Uber

Andrew Macdonald a rejoint Uber dès ses premiers jours, commençant à Chicago, une des première villes où la société à commencé à offrir ses services. Depuis, "Mac", comme il est surnommé dans l'entreprise, a gravi les échelons et est désormais le directeur régional pour l'Amérique Latine et l'Asie-Pacifique.

Avant Uber, Macdonald a eu un autre job dans le secteur des transports:

"Mes étés à l'université, je les passais à construire des pick-up dans une usine General Motors, 438 pick-up par période de travail," dit-il dans sa bio Uber. "Il y avait à peu près 20-30 secondes de pause entre chaque pick-up qui passait, pendant lesquelles je lisais rapidement une ou deux phrases de mon livre du moment. J'en finissais plusieurs par semaine."

Pierre-Dimitri Gore-Coty, directeur régional Europe, Moyen-Orient, Afrique

LinkedIn

Basé aux Pays Bas, Pierre-Dimitri Gore-Coty est le responsable des régions Europe/ Moyen-Orient/Afrique et ancien directeur régional pour l'Europe de l'Ouest.

Gore-Coty à fait la une des journaux lorsqu'il avait été retenu par la police avec le directeur des opérations en France et inculpé pour pratiques commerciales déloyales et exercice illégal de la profession de taxi. L'Europe à été un marché particulièrement contestataire pour la société et ça a été le rôle de Gore-Coty d'en faire un succès.

Liane Hornsey, directrice des Ressources Humaines

Uber

En novembre, Uber avait engagé Liane Hornsey, une vice-présidente chez Google et responsable des opérations à SoftBank, pour être sa nouvelle responsable des ressources humaines. Kalanick avait annoncé son recrutement en la décrivant comme "l'une des personnes les plus convoitées au monde".

Hornsey à rejoint Uber immédiatement avant que Uber soit frappée par la série de scandales qui ont commencés avec le post de Fowler. Elle a été une figure positive pour l'entreprise à travers les récents scandales, et a écrit dans un mémo aux employés: "Je n'ai jamais eu autant confiance en la capacité d'une entreprise à changer et à reconstruire l'avenir".

Joe Sullivan, directeur de la sécurité

Facebook/Joe Sullivan

En tant que responsable de la sécurité, Joe Sullivan dirige tout ce qui a trait à la sécurité dans l'entreprise — du suivi des téléphones des chauffeurs au contrôle de la vitesse, en passant par les gadgets Bot-It placés dans les voitures pour distraire les passagers turbulents.

Sullivan est aussi en charge de la protection des données sur Uber. Ce rôle à été intensément scruté après certains contretemps très médiatisés, comme une récente brèche qui a potentiellement exposé les données personnelles de près de 50.000 chauffeurs.

Après avoir débuté comme avocat combattant la cybercriminalité, Sullivan a commencé à travailler avec des entreprises tech comme eBay. Un point culminant de sa carrière a été son travail avec Facebook, où il a passé huit années à aider à la direction de la toute jeune entreprise à l'époque. Son recrutement en avril 2015 fut un grand coup pour Uber et Sullivan y a attiré d'autres employés de Facebook.

Daniel Graf, VP Product Management

Getty Images

En décembre 2015, Uber a ferré un gros poisson en recrutant Daniel Graf. Ce vétéran de la Silicon Valley a fondé et vendu Kyte avant d'aller travailler à Google où il est devenu célèbre pour avoir intégré Google Maps au iPhone. Il a ensuite rejoint Uber après un séjour comme chef de produit chez Twitter et un congé sabbatique.

Il travaillait initialement à la tête des marchés Uber mais a pris les commandes de l'équipe de produits après le départ de Ed Baker.

Jeff Holden, Chief Product Officer 

Jeff Holden

Jeff Holden est chef de produit pour Uber et conçoit ses projets d'avenir. Un de ses plus grands projets était le partenariat avec l'university Carnegie Mellon et les opérations de recherche qui suivirent dans la construction de voitures autonomes.

Récemment, Holden travaillait sur Uber Elevate, un réseau de taxis Uber volants qui devrait faire ses débuts à Dubai en 2020.

Holden a rejoint Uber en 2014 après avoir travaillé à Groupon, mais ce n'est certainement pas l'expérience pour laquelle Kalanick l'a recruté. Avant ça, Holden était une personne importante chez Amazon où il était comparé à la planète Mercure en orbite la plus proche du soleil Bezos, selon un livre de Brad Stone, "The Everything Store".

Frances Frei, SVP Leadership & Strategy

Uber

Frances Frei, dont le recrutement fut annoncé plus tôt dans le mois, rejoint Uber en tant que toute première responsable du leadership et de la stratégie. Elle avait commencé à travailler comme consultante pour Uber pendant qu'elle était encore responsable de l'éducation à la Harvard Business School. Elle est réputée à HBS pour ses efforts d'intégration de tous types de profils.

La description de son poste reste vague. Elle s'occupera probablement à la formation des managers et cadres et aidera Hornsey à mettre à jour et appliquer les lois sur le harcèlement et la discrimination.

Eric Meyhofer, chef du Advanced Technologies Group

LinkedIn

Eric Meyhofera a rejoint Uber en 2015 après avoir co-fondé Carnegie Robotics. Il a pris les commandes du Advanced Technologies Group d'Uber, qui s'occupe du développement des voitures et camions autonomes, après que la société ait licencié Anthony Levandowski.

C'est un poste très en vue dans la société. Kalanick avait qualifié le travail de l'ATG comme "existentiel" pour la réussite future d'Uber.

Salle Yoo, directrice des affaires juridiques et secrétaire générale

Twitter

Uber n'est pas étranger aux actions en justice et Salle Yoo a piloté la défense d'Uber après avoir rejoint ses rangs comme conseillère juridique en 2012. Uber a promu Yoo en mai au poste de directrice des affaires juridiques et secrétaire générale de la société, et cherche maintenant son nouveau conseiller juridique.

Une chose dont Yoo est passionnée est la parité salariale. Elle est réputée pour demander aux ressources humaines de réécrire les contrats de travail si elle pense que la paie n'est pas comparable à ce qu'un homme gagnerait. Quand de nouvelles équipes sont formées, elle met un point d'honneur à recruter des femmes dès le début.

Jill Hazelbaker, directrice des affaires publiques et de la communication

Uber

Hazelbaker a remplacé Rachel Whetstone en avril en tant que responsable des affaires publiques et de la communication. Elle travaillait auparavant chez Whetstone pour à la fois Uber et Google.

Hazelbaker a également de l'expérience en politique. Elle a travaillé sur la campagne électorale du maire Michael Bloomberg en 2009 et la campagne présidentielle de John McCain en 2008.

Version originale: Biz Carson et Caroline Cakebread/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Travis Kalanick démissionne de son poste de DG d'Uber

Pourquoi les moustiques piquent certaines personnes plus que d'autres