Publicité

Voici les effets secondaires les plus fréquents pour chaque vaccin contre le Covid-19

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte


Un patient ayant reçu une dose du vaccin Johnson & Johnson dans le Colorado. © Michael Ciaglo/Stringer/Getty Images
Publicité

ll est normal de ressentir une gêne après l'injection d'un vaccin contre le Covid-19. Dès que le sérum pénètre dans votre bras, votre flux sanguin augmente et vos défenses immunitaires se précipitent sur le virus. Il peut en résulter une douleur au point d'injection, l'effet secondaire le plus courant des trois vaccins autorisés aux États-Unis. La réaction est plus fréquente après les vaccins de Pfizer et Moderna que celui de Johnson & Johnson.

Moins de 50 % des participants à l'essai clinique de Johnson & Johnson ont signalé une douleur au point d'injection, contre 92 % des participants à Moderna et 84 % des participants à Pfizer. Dans le cas d'AstraZeneca, vaccin autorisé en Europe mais pas encore aux Etats-Unis, la sensibilité au point d'injection était la plus fréquente, touchant 64 % des participants à l'essai. Environ 54 % des participants ont quant à eux signalé une douleur au point d'injection.

Lorsque notre système immunitaire détecte les ingrédients d'un vaccin, il libère également des substances chimiques inflammatoires pour nous protéger. Ce qui explique pourquoi certains patients ont de la fièvre, des douleurs musculaires, ressentent une grande fatigue ou des maux de tête peu après l'injection.

La fatigue était le deuxième effet secondaire le plus fréquent dans les essais de Moderna et de Pfizer. Près de 69 % des participants de Moderna et 63 % des participants de Pfizer l'ont signalée. Mais les maux de tête étaient légèrement plus fréquents que la fatigue chez les participants de Johnson & Johnson : 39 % ont déclaré des maux de tête, contre 38 % qui ont déclaré de la fatigue. Dans l'essai d'AstraZeneca, la fatigue et les maux de tête étaient tout aussi fréquents : environ 53 % des participants ont confié avoir eu de tels effets.

Les données de Pfizer, Moderna et Johnson & Johnson sont basées sur des essais cliniques et celles d'AstraZeneca sur une étude sur 130 personnes.

À lire aussi — Covid-19 : voici les effets secondaires des vaccins en fonction de son âge et de son sexe

La fatigue et les maux de tête sont plus courants après la seconde dose de Pfizer et de Moderna, mais pas après une injection d'Astra Zeneca

Un récent rapport des centres pour le contrôle et la prévention des maladies américains (Centers for Disease Control and Prevention ou CDC) a examiné les effets secondaires chez plus de 1,9 million d'Américains ayant reçu les deux doses des vaccins Pfizer ou Moderna. Dans l'ensemble, les effets secondaires étaient légèrement plus fréquents après les deux doses de Moderna qu'après les deux doses de Pfizer. Et les effets secondaires étaient plus nombreux et plus graves après la deuxième dose de l'un ou l'autre vaccin.

Les patients ayant relevé une douleur locale après injection sont passés de 68 % après la première dose de l'un ou l'autre des vaccins à 72 % après la deuxième dose. La fatigue est passée de 31 % à 54 % entre la première et la deuxième dose, et les maux de tête de 26 % à 47 %. Près de 82 % des patients ayant reçu le sérum Moderna ont signalé une certaine réaction locale (douleur, rougeur, démangeaison ou gonflement) après leur deuxième dose. 69 % des patients recevant une dose de Pfizer ont eu la même réaction cutanée. En outre, 60 % des bénéficiaires de Moderna ont fait état de fatigue et 53 % de maux de tête après la deuxième dose. Alors que pour la seconde dose de Pfizer, 48 % des personnes vaccinées ont fait état de fatigue et 40 % de maux de tête.

Le vaccin d'AstraZeneca a tendance à avoir des effets secondaires plus importants après la première dose, pour des raisons que les scientifiques ne comprennent pas entièrement. Selon les experts, la réaction pourrait être liée à la technologie du vaccin, qui utilise un virus du rhume génétiquement modifié pour introduire un gène de coronavirus dans l'organisme. Ce virus du rhume pourrait potentiellement stimuler d'emblée une réponse immunitaire plus forte.

Les courbatures et douleurs musculaires sont plus fréquentes que les problèmes gastriques

Les douleurs musculaires figuraient parmi les effets secondaires les plus fréquents dans les quatre essais. Dans celui de Moderna, 60 % des participants ont eu des courbatures, tandis que 38 % des participants de Pfizer ont signalé ce symptôme. Environ un tiers des participants de Johnson & Johnson et 44 % des participants d'AstraZeneca ont également signalé ce genre de douleurs.

Les frissons étaient moins fréquents mais pas rares : 43 % des personnes participant à l'essai de Moderna s'en sont plaintes, tout comme 32 % des participants de l'étude Pfizer et celle d'AstraZeneca. Seuls 2 % des participants de Johnson & Johnson ont ressenti cet effet. Dans les essais de Pfizer et de Moderna, 15 % des participants ont fait état de fièvre, contre 9 % dans l'essai de Johnson & Johnson et 8 % dans celui d'AstraZeneca.

Un médecin injecte le vaccin contre le Covid-19 de Moderna. MediaNews Group/Boston Herald via Getty Images

Dans l'ensemble, les problèmes gastriques tels que les nausées, les vomissements et les diarrhées n'étaient pas couramment associés aux vaccins de Pfizer ou de Moderna, mais environ 14 % des participants de Johnson & Johnson et 22 % de ceux d'AstraZeneca en ont signalé.

Les effets indésirables ont été éphémères dans les quatre essais. La majorité des participants de Moderna ont déclaré qu'ils avaient commencé le jour de l'injection et avaient duré deux jours après chaque dose. En moyenne, les participants de Pfizer ont également ressenti des effets secondaires un à deux jours après leur injection, la réaction ne durant généralement qu'une journée.

Les participants de Johnson & Johnson ont constaté des effets secondaires dans les deux jours suivant leur injection. En moyenne, la fatigue, les maux de tête et les douleurs musculaires ont duré deux jours, tandis que les nausées et la fièvre ont duré un jour. Pour les patients ayant reçu le sérum d'AstraZeneca, les effets secondaires se sont généralement estompés en quelques jours également.

Découvrez tous les chiffres sur la fréquence des différents effets secondaires pour chaque vaccin et par tranche d’âge sur Insider (en anglais).

Version originale : Aria Bendix/Insider

À lire aussi — Pourquoi l'Union européenne a raté sa stratégie vaccinale au point de devoir se reconfiner

Découvrir plus d'articles sur :