Cosima Niehaüs, le clone scientifique dans la série "Orphan Black". YouTube/BBC America

Il n'y a pas qu'en économie que la Chine a bousculé l'ordre mondial établi depuis des décennies.

C'est aussi le cas dans la science. Ses ambitions dans l'aérospatiale — avec notamment une mission sur Mars en 2020 — en sont la dernière démonstration en date.

Le dernier rapport du Haut Conseil de l'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur (Hcéres), sur la position de la France dans l'écosystème scientifique de 2000 à 2015, répéré par Le Monde, confirme que les hiérarchies mondiales ont été bousculées en 15 ans.

Pour établir ce classement, Hcéres se base sur le nombre de publications scientifiques. Ce critère ne présage en rien de l'impact de chaque publication ni de sa qualité. Mais plus les chercheurs publient, plus ils font état de leurs connaissances et donc font  avancer la science.

Depuis les années 2000, on assiste une croissance du nombre de publications à l'échelle mondiale, atteignant 1,8 millions d'articles parus en 2015.  

Comme le relève le rapport de Hcéres, certains pays émergeants ont contribué à cette hausse. C'est le cas de l'Inde et la Chine, qui ont nettement progressé en moins de 15 ans, dépassant la France, qui reste malgré tout prolifique, avec des chercheurs bien implantés à l'étranger.

Face à cette accélération, qui témoigne quelque part des moyens mis par les pouvoirs publics pour soutenir les chercheurs, Le Monde rappelle dans son article que "cette inflation résulte aussi de la pression exercée par les dirigeants politiques sur les scientifiques de la recherche publique, les sommant de publier toujours plus et plus vite."

En se basant sur les données du rapport de Hcéres, sur la position scientifique de la France dans le monde, Business Insider France a listé les 17 pays dans lesquels les chercheurs ont le plus contribué à faire avancer la science, entre 2000 et 2015.

Découvrez le classement ci-dessous, selon Hcéres:

17. Pays-Bas: -4 places entre 2000 et 2015.

Veille d'élections législatives à Amsterdam, aux Pays-Bas, Reuters/Michael Kooren

16. Iran: +3 places.

Une plateforme pétrolière de Soroush en Iran. REUTERS/Raheb Homavandi

15. Turquie: + 4 places.

Istanbul/REUTERS

14. Russie: -5 places.

13. Brésil: +3 places.

Bresil

Carnaval de Rio de Janeiro, le 28 février 2017. REUTERS/Pilar Olivares

12. Australie: -1 place.

La central de Loy Yang B, en Australie, au cœur du projet Salmon. Engie Australia

11. Espagne: -1 place.

Valeo, site de Martos en Espagne. Valeo/Mario Fourmy

10. Canada: -4 places.

REUTERS/Christinne Muschi

9. Corée du Sud: +5 places.

8. Italie: -1 place.

L'Italie vue du l'espace. Wikimedia Commons/Nasa

7. France: -2 places .

6. Inde: +6.

5. Japon: -3 places.

Kyodo/via REUTERS

4. Allemagne: stable

Laboratoire dentaire de la base aérienne de Ramstein, Sembach, Allemagne. Ramstein.af.mil

3. Royaume-Uni: stable

Londres le 1er mars 2018. REUTERS/Henry Nicholls

2. Chine: 6 places entre 2000 et 2015

Le corps principal de Tiangong-1 et ses panneaux solaires sont toujours visibles sur cette image radar prise alors que la station spatiale chinoise était toujours en orbite autour de la Terre. Fraunhofer FHR

1. États-Unis: stable

Barack Obama

Barack Obama dans une école de Decatur, dans l'Etat de Géorgie (Etats-Unis), le 14 février 2013. Wikimedia Commons/White House/Pete Souza

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Voici les 22 entreprises qui ont déposé le plus de brevets dans l'Hexagone en 2017

VIDEO: Comment des clubs comme Columbia House et BMG Music Services pouvaient vendre 12 CD pour 1$