Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Voici les photos de la nouvelle mégafusée de la NASA, plus haute que la statue de la Liberté

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte


Le module central du Space Launch System placé entre les deux fusées d'appoint. © NASA

La NASA a publié de nouvelles photos de la méga fusée Space Launch System (SLS) récemment assemblée, son plus puissant lanceur construit depuis les années 1960. Il a été assemblé vendredi au Centre spatial Kennedy en Floride. Ce sera la première fusée SLS, un nouveau type d'appareil conçu pour amener des astronautes sur la Lune — et éventuellement sur Mars, a rapporté la BBC.

La NASA vise à lancer la fusée d'ici novembre 2021, dans le cadre d'une série de missions ayant pour objectif renvoyer des humains sur la Lune, pour la première fois depuis 1972.

Cette photo montre le module central haut de 65 mètres de la fusée, qui a été placé entre les fusées d'appoint plus petites :

À lire aussi — La NASA va bien lancer un télescope spatial capable de suivre les astéroïdes dangereux

Ce timelapse, lui, montre l'étage central de plus de 85 tonnes soulevé après l'assemblage, prêt à être ajouté aux boosters :

La première version de la fusée SLS est appelée Block 1. Une fois assemblée, la fusée pèsera près de 4 000 tonnes et mesurera plus de 110 mètres. C'est plus grand que la Statue de la Liberté, qui mesure environ 93 mètres avec son piédestal.

Ce puissant lanceur est capable de transporter près de 60 000 livres en orbite. C'est suffisant pour emporter la capsule spatiale Orion, qui sera utilisée pour amener des astronautes dans l'espace lors de futures missions.

Avant d'être entièrement assemblé, le module central doit être surmonté d'un adaptateur, et la capsule spatiale doit être descendue sur la fusée pour la compléter.

L'assemblage du module central aux boosters de la fusée marque la fin du deuxième étage de l'assemblage de la fusée.  NASA

La fusée devrait transporter des humains sur la Lune d'ici 2024

La NASA souhaite lancer la fusée pour son premier vol dès octobre 2021. Le vol inaugural de la fusée est la première des trois missions prévues par la NASA pour ramener des hommes sur la Lune.

Si ces missions réussissent, le premier homme depuis plus de 50 ans et la toute première femme pourraient retourner sur le satellite de la Terre d'ici 2024.

Cette première mission sera non habitée car elle vise à tester la capacité de la fusée à amener la capsule sur la Lune et à la ramener, comme l'a précédemment rapporté Insider.

L'astronaute de la NASA Christina Koch (à gauche) pose avec sa collègue ingénieur de vol de l'Expédition 61 Jessica Meir, le 12 octobre 2019.  NASA

Le module central est doté de deux puissants boosters de fusée

Les boosters jumeaux situés de part et d'autre du module central de la fusée — photographiés ci-dessous avant que le module central ne soit abaissé entre eux — peuvent produire 1 633 tonnes de poussée en seulement deux minutes pour élever la fusée dans l'espace.

Les deux boosters du lanceur Space Launch System de la NASA, photographiés ici après assemblage. NASA

L'étage central lui-même est équipé de puissants moteurs qui produisent environ 907 tonnes de poussée.

Après une première tentative ratée, les moteurs des modules de base ont été allumés avec succès pendant environ huit minutes le 18 mai, ouvrant ainsi la voie à l'assemblage de la fusée.

Les moteurs fourniront la puissance nécessaire pour que la capsule spatiale Orion se déplace à une vitesse de près de 40 000 km/h, soit la vitesse nécessaire pour l'envoyer sur la Lune.

La NASA prévoit d'utiliser les lanceurs SLS pour aller sur Mars

Les fusées SLS sont l'équivalent moderne pour la NASA des lanceurs Saturn V, qui ont été utilisés lors des missions Apollo. Les lanceurs Saturn V n'ont pas été aussi utiles au cours des 20 dernières années, pendant lesquelles les astronautes se sont rendus à la Station spatiale internationale, a indiqué la BBC. Mais la Lune étant environ 1 000 fois plus éloignée de la Terre, un lanceur plus puissant est nécessaire.

La NASA a de grandes ambitions pour la fusée SLS. Elle est conçue pour être flexible et adaptable, et pourrait être utilisée pour envoyer des missions vers Mars, Saturne ou Jupiter.

Une infographie montre les prochaines étapes pour la fusée SLS, avec des plans pour lui donner la capacité d'aller sur Mars.  NASA

La prochaine version de la fusée, Block 2, sera conçue pour transporter plus de 45 tonnes de charge utile.

Elle sera le "véhicule de travail" pour envoyer des cargaisons vers la Lune, Mars et d'autres destinations dans l'espace lointain, selon la NASA.

Version originale : Marianne Guenot/Insider

À lire aussi — La Nasa va lancer deux nouvelles missions d'exploration de Vénus en 2028-2030

Découvrir plus d'articles sur :