Voici les stades des 12 villes qui accueilleront les matchs de l'Euro 2020 de football

La National Arena de Bucarest, en Roumanie. Pixabay

Le tirage au sort des phases finales de l'Euro 2020 de football a lieu ce samedi 30 novembre à Bucarest, en Roumanie. Les 20 équipes déjà qualifiées (il reste 4 places à distribuer lors des barrages au printemps prochain) vont donc découvrir qui seront leurs adversaires lors de la compétition, mais également dans quelles villes d'Europe vont se jouer leurs matchs. Et c'est un enjeu important. En effet, cette édition du Championnat d'Europe des nations se déroule dans 12 villes réparties sur tout le continent, et non pas dans un ou deux pays comme c'est le cas habituellement.

Cette configuration exceptionnelle est une idée de Michel Platini, l'ancien président de l'UEFA, pour célébrer les 60 ans de la compétition. Les équipes seront réparties dans six groupes de quatre, et chaque groupe verra ses matchs se disputer dans deux villes. Les 12 stades hôtes ont donc été regroupés par paires, suite à un tirage au sort qui prenait en compte les "considérations géographiques", mais également "la capacité sportive" des pays hôtes. En effet, les pays qui accueillent des matchs, et dont l'équipe s'est qualifiée pour la compétition, sont assurés de jouer au moins deux de leurs matchs à domicile.

En plus d'accueillir trois matchs de la phase de poules, chaque stade hôte accueillera un huitième de finale ou un quart de finale. Les deux demi-finales et la finale auront lieu au stade de Wembley à Londres.

On pourrait penser que la distance entre les deux stades sont à peu près équivalente pour chaque groupe, histoire de mettre les équipes sur un pied d'égalité. Il n'en est rien. Ainsi, les équipes du groupe A partageront leurs matchs entre Rome (Italie) et Bakou (Azerbaïdjan), soit une distance de 3100 km.

En revanche, les équipes du groupe D joueront leurs matchs à Londres (Angleterre) et Glasgow (Ecosse), deux villes distantes de seulement 550 km à vol d'oiseau. Les joueurs seront donc beaucoup moins fatigués par les longs voyages en avion.

A lire aussi — TF1 et M6 remportent les droits de diffusion de l'Euro 2020 de football

Pour des raisons d'organisation et de géopolitique, détaillées par L'Equipe, on sait que la France tombera dans le groupe A, D, E ou F. Les Bleus joueront donc dans deux des villes suivantes : 

  • Rome (Italie) et Bakou (Azerbaïdjan) — groupe A
  • Londres (Angleterre) et Glasgow (Ecosse) — groupe D
  • Bilbao (Espagne) et Dublin (Irlande) — groupe E
  • Munich (Allemagne) et Budapest (Hongrie) — groupe F

Ce format de compétition très controversé, en raison des distances de trajet, a au moins un avantage : 11 des 12 enceintes hôtes sont des stades existants. Pas besoin de dépenser des centaines des milliards d'euros pour construire de nouveaux équipements. En 2012, la Pologne et l'Ukraine ont dépensé 29 milliards d'euros (au taux de change de 2019), selon une étude de Société Générale repérée par le Financial Times, pour moderniser leurs stades et leurs infrastructures de transport.

Découvrez en images les 12 stades qui accueilleront la compétition, qui se déroulera du 12 juin au 12 juillet 2020 :

Le Stade olympique de Rome accueillera le match d'ouverture le 12 juin.

La Stade olympique de Rome, en Italie. Pixabay

Il possède 68 000 places, et accueille chaque saison les matchs de l'AS Roma et du Lazio, les deux clubs de la ville.

La version actuelle du stade a été inaugurée en 1953. Il a accueilli les Jeux olympiques en 1960 et a été rénové en 1990 pour la Coupe du monde de football.

Une vue satellite du Stade olympique de Rome. Google Earth

En plus du match d'ouverture, le stade accueillera un quart de finale.

Les autres matchs du groupe A auront lieu au Stade olympique de Bakou, en Azerbaïdjan.

Le Stade olympique de Bakou, en Azerbaïdjan. Wikimedia Commons/Investigation11111/CC

C'est également là que se jouera l'un des quarts de finale.

Cette enceinte de 68 700 places a été inaugurée en 2015.

Le Stade olympique de Bakou, en Azerbaïdjan, lors de la finale de l'Europa League 2019. President.az/Wikimedia Commons/CC

D'un coût de 541,24 millions d'euros, ce stade a été construit pour les Jeux européens de 2015.

Source : KPMG, Inside World Football

Le stade de Saint Pétersbourg, en Russie, accueillera trois matchs du groupe B et un quart de final. C'est dans ce stade que la France a battu la Belgique en demi-finale de la Coupe du monde en 2018.

La Gazprom Arena, aussi connu sous le nom de Stade Krestovsky, à Saint-Pétersbourg en Russie. A.Savin/Wikimedia Commons/CC

Son nom officiel est "Gazprom Arena", du nom de l'entreprise publique de gaz et d'électricité. Parce que l'UEFA n'autorise pas les noms d'entreprises dans le nom des stades pendant ses compétitions, celui-ci est rebaptisé "Saint Petersburg Stadium" pendant l'Euro 2020. Son nom officieux est "Stade Krestovsky", du nom de l'île où il est située.

Cette enceinte de 61 000 places équipée d'un toit amovible a coûté 852,85 millions d'euros.

Le Stade Krestovsky lors du match Brésil-Colombie à la Coupe du monde 2018. Кирилл Венедиктов/Wikimedia Commons/CC

Le stade accueillera aussi un des quarts de finale.

Source : KPMG, Inside World Football

Le stade Parken de Copenhague sera le plus petit de la compétition, avec 38 000 places.

Le Parken Stadion de Copenhague, au Danemark. Pathfinder77/Wikimedia Commons/CC

Il accueillera les autres rencontres du groupe B et un huitième de finale.

Le Parken Stadion de Copenhague, au Danemark. Thue C. Leibrandt/Wikimedia Commons/CC

Une partie des matchs du groupe C aura lieu à la Johan Cruyff Arena, le stade de l'Ajax d'Amsterdam.

La Johan Cruyff Arena d'Amsterdam en 2007. Quistnix/Wikimedia Commons/CC

C'était déjà l'un des stades hôtes de l'Euro 2000, remporté par la France.

La Johan Cruyff Arena d'Amsterdam. Tsonga4/Wikimedia Commons/CC

Les autres rencontres du groupe C auront lieu à Bucarest, en Roumanie.

La National Arena de Bucarest, en Roumanie. Pixabay

La National Arena, c'est son nom, a été inauguré en 2011 pour accueillir les matchs de l'équipe de Roumanie.

Une vue satellite de la National Arena. Google Earth

Il a coûté 234 millions d'euros et compte 54 000 places.

Les matchs du groupe D se tiendront dans l'enceinte mythique de Wembley, à Londres. Le stade accueillera aussi un match des huitièmes de finale, ainsi que les deux demi-finales et la finale du tournoi.

Le stade de Wembley à Londres. Maxpixel

Les matchs du groupe D organisés à Wembley devaient à l'origine avoir lieu à Bruxelles, mais le projet de nouveau stade dans la capitale belge ayant pris du retard, l'UEFA a finalement déplacé ces rencontres à Londres.

Deuxième plus grand stade d'Europe, Wembley compte notamment 10 000 places "Club" avec des prestations VIP pour les spectateurs prêt à y mettre le prix.

Le reste des rencontres du groupe D se déroulera un peu plus au nord, à Glasgow, dans le stade Hampden Park.

L'intérieur du stade d'Hampden Park, à Glasgow. Daniel0685/Flickr/CC

Avec ses 51 000 places, le stade accueille les matchs de l'équipe d'Ecosse depuis 1906.

Une vue satellite d'Hampden Park. Google Earth

Le stade Sam Mamés de Bilbao, en Espagne, accueillera une partie des matchs du groupe E.

Le stade San Mamés de Bilbao, au Pays basque espagnol. Mikel Arrazola/Wikimedia Commons/CC

Inaugurée en 2013, l'enceinte de l'Athletic Bilbao a une capacité de 53 000 places.

 

L'Aviva Stadium de Dublin, stade de l'équipe nationale irlandaise de foot comme de rugby, organisera les autres rencontres du groupe E.

L'Aviva Stadium de Dublin, en Irlande. Tarafuku10/Wikimedia Commons/CC

D'une capacité de 51 000 places, il a été inauguré en 2010 à la place de l'ancien stade Lansdowne Road. Sa forme particulière a été imaginée pour minimiser son impact sur les zones résidentielles tout autour.

L'intérieur de l'Aviva Stadium lors d'un match de rugby en 2012. Wynnert/Wikimedia Commons/CC

Il sera rebaptisé "Dublin Arena" pendant la compétition.

Les équipes du groupe F auront rendez-vous à l'Allianz Arena de Munich, le stade du Bayern, construit pour la Coupe du monde 2006.

L'Allianz Arena, à Munich, en Allemagne. Maximilian Dörrbecker/Wikimedia Commons/CC

Il sera connu sous le nom de "Football Arena Munich" pendant la compétition.

A l'époque, la construction du stade avait coûté 340 millions d'euros.

Le stade accueillera aussi un quart de finale.

Source : KPMG

Les autres matchs du groupe F auront lieu à Budapest, en Hongrie, dans un stade flambant neuf inauguré mi-novembre.

La Puskás Aréna de Budapest, en Hongrie, lors du match inaugural le 15 novembre 2019. Elekes Andor/Wikimedia Commons/CC

La Puskás Aréna possède 68 000 places et aurait coûté 638 millions d'euros.

Le Puskás Aréna de Budapest, en Hongrie, lors du match inaugural, le 15 novembre 2019. Elekes Andor/Wikimedia Commons/CC

Source : Hungary Today

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Voici les 11 clubs de football les plus riches du monde

Voici comment les salles de cinéma ruinent votre film