Voici les supermarchés les moins chers pour acheter en vrac

Les rayons vrac prennent de plus en plus de place en supermarché. Business Insider France/Claire Sicard

La vente en vrac, c'est-à-dire la vente de produits sans emballage, prend de plus en plus de place dans les rayons des supermarchés et magasins spécialisés. Ce type d'achat est en tout cas en train de rentrer dans les habitudes des consommateurs puisque 47% des foyers français auraient acheté en vrac sur les 12 derniers mois, selon une étude Kantar. Selon l'Observatoire 2019 du rayon vrac produit par les Éditions Dauvers et WinMinute et qui étudie notamment les prix pratiqués par les enseignes de la grande distribution, on constate sans surprise que c'est Leclerc qui est l'enseigne la moins chère au rayon vrac. 

L'indice de Leclerc est de 85,9 : à mettre en rapport avec l'indice 100 qui représente la moyenne toutes enseignes confondues. C'est ensuite Auchan (92,6) qui prend la seconde place des enseignes les moins chères, suivi par Carrefour Market (93,6) et Carrefour (93,9). À l'inverse, les bons derniers de ce classement, et donc les enseignes proposant les produits les plus chers au rayon vrac, sont les hypermarchés Géant Casino (118,8), les magasins de proximité My Auchan (120,3) et les supermarchés Casino (122,1). Les écarts sont en tout cas importants puisque plus de 36 points séparent l'enseigne la moins chère, Leclerc, de la plus chère, Casino.

Extrait de l'Observatoire 2019 du rayon vrac. Éditions Dauvers/WinMinute

Un marché de 850 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2018

Pour réaliser cet observatoire, 400 magasins (supermarchés, hypermarchés, boutiques de proximité) hors boutiques spécialisées bio ont été visités dans toute la France du 29 juin au 5 juillet 2019. Sur ces 400 boutiques, 71% présentaient un rayon vrac. Ensuite, 10 références de produit ont été analysées et comparées (flocons d'avoine, lentilles corail, graines de courge, noix de cajou, raisins secs...) et un prix moyen a été établi. Cela va par exemple de 3,59 euros le kilo pour les flocons d'avoine jusqu'à 26,55 euros le kilo pour les noix de cajou en moyenne. L'indice 100 dans le classement représente donc la moyenne de ces 10 références toutes enseignes confondues et hors boutiques spécialisées. 

L'achat en vrac devient donc de plus en plus stratégique pour la grande distribution. Preuve en est l'évolution du marché du vrac : en 2013 en France, il représentait 100 millions d'euros de chiffre d'affaires (CA). En 2018, le CA s'est envolé à 850 millions d'euros selon l'association Réseau Vrac.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : 10 conseils pour bien choisir son fromage en supermarché

VIDEO: Le DG de Microsoft explique pourquoi les gouvernements ne doivent pas utiliser les failles logicielles comme armes