Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Voici les toutes premières images des 'feux de camp' à la surface du soleil

Voici les toutes premières images des 'feux de camp' à la surface du soleil
Image annotée d'un "feu de camp" à la surface du soleil, prise par Solar Orbiter. © Solar Orbiter/EUI Team/ESA & NASA

La sonde européenne Solar Orbiter, partie de Cap Canaveral en février, livre ses premières images de la surface du soleil. Ce jeudi 16 juillet, la NASA et l'ESA (Agence spatiale européenne) dévoilent une série de photographies qui permettent notamment de voir les "feux de camp" qui se produisent à la surface de l'étoile. "Ces feux de camp sont petits en comparaison avec les éruptions solaires géantes que nous pouvons observer depuis la Terre, des millions ou des milliards de fois plus petits", explique David Berghmans de l'Observatoire royal de Belgique, dans un communiqué.

"Le Soleil semble peut-être calme à première vue, mais quand nous regardons en détail nous pouvons voir ces éruptions miniatures partout où nous regardons", ajoute celui qui est investigateur principal de l’instrument EUI, qui prend des images haute-résolution des couches basses de l’atmosphère du Soleil, également connue sous le nom de couronne solaire. Les scientifiques ne savent pas encore si ces "feux de camp" ne sont que des éruptions solaires miniatures, ou s'il s'agit d'un phénomène résultant de mécanismes différents.

Les premières images du soleil par la sonde Solar Orbiter. Solar Orbiter/EUI Team/ESA & NASA

"Ces feux de camp sont totalement insignifiants en eux-mêmes, mais en additionnant leur effet sur l’ensemble du Soleil, ils sont peut-être la principale contribution au chauffage de la couronne solaire", explique de son côté le Français Frédéric Auchère, de l’Institut d'astrophysique spatiale (IAS), co-investigateur principal de EUI.

La mission Solar Orbiter n'en est qu'à ses débuts. Elle doit à terme, d'ici un peu moins de deux ans, atteindre une orbite située à 42 millions de kilomètres du soleil — soit moins d'un tiers de sa distance par rapport à la Terre. Jamais une sonde ne se sera autant approchée de l'astre.

"Ce ne sont que les premières images et nous pouvons déjà voir de nouveaux phénomènes intéressants", déclare Daniel Müller, scientifique sur le projet Solar Orbiter à l’ESA, dans un communiqué. "Nous ne nous attendions pas à ces excellents résultats dès le départ. Nous pouvons aussi apprécier la manière dont nos dix instruments scientifiques se complètent mutuellement pour fournir une image holistique du Soleil et de son environnement."

Grâce à ses dix instruments scientifiques, Solar Orbiter devra notamment prendre des photos des régions polaires du Soleil, ce qui n'a jamais été fait jusqu'à présent, et étudiera l'atmosphère externe de notre étoile, ainsi que les vents solaires, ces courants de plasma qui émanent constamment de notre étoile.

Découvrez une partie des images prises par Solar Orbiter dans cette vidéo de l'ESA :

À lire aussi — Ce time-lapse de la NASA montre 10 ans de la vie du Soleil

Business Insider
Découvrir plus d'articles sur :