Publicité

Voici où s'asseoir dans une voiture, un train ou un avion pour éviter le mal des transports

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Voici où s'asseoir dans une voiture, un train ou un avion pour éviter le mal des transports
Le meilleur moyen d'éviter les nausées en avion est de se positionner le long des ailes. © vitapix/Getty Images
Publicité

Si vous avez la nausée en voiture, en train ou en avion, rassurez-vous : vous n'êtes pas seul dans cette situation. Environ un Américain sur trois souffre du mal des transports à un moment ou à un autre. Les nausées et les vertiges peuvent rendre tout voyage plus difficile, mais des remèdes comme l'acupression (technique de massage traditionnelle) ou la prise de gingembre peuvent aider à soulager les symptômes du mal des transports.

"Le mal des transports se produit lorsque votre cerveau ne parvient pas à donner un sens aux informations envoyées par vos yeux, vos oreilles et votre corps", explique Elizabeth Ko, médecin et professeur de médecine à l'université de Californie à Los Angeles (UCLA). Lorsque vous êtes dans une voiture ou un train, vos yeux et les signaux de votre oreille interne indiquent à votre corps que vous avancez. Mais comme vous êtes assis sans bouger, vos muscles et vos articulations vous envoient le message que vous ne bougez pas. C'est le choc entre ces signaux qui déclenche les symptômes du mal des transports, explique Adrian Priesol, otoneurologue au Massachusetts Eye and Ear Infirmary (un hôpital spécilisé dans l'ophtalmologie notamment ndlt).

À lire aussi — On a testé le stage antistress d'Air France pour apprivoiser sa peur en avion

Les symptômes du mal des transports

- Malaise soudain

- Sueurs froides

- Vertiges

- Nausées

- Vomissements

Ces symptômes sont fréquents dans les véhicules tels que les voitures, mais vous pouvez également souffrir du mal des transports en jouant à des jeux vidéo ou en utilisant un dispositif de réalité virtuelle.

Comment soigner le mal des transports

Si vous commencez à ressentir le mal des transports, vous pouvez essayer quelques astuces simples pour atténuer vos symptômes.

1.Concentrez votre regard sur un objet situé au loin. Lorsque vous regardez un objet au loin, il semble plus immobile que les objets en mouvement rapide qui se trouvent devant votre fenêtre latérale. C'est pourquoi regarder au loin ou à l'horizon peut aider à réduire le conflit entre vos yeux et votre corps et à soulager les nausées.

2. Regardez vers l'avant lorsque vous voyagez. S'asseoir à l'envers dans un train (pour faire face au sens inverse de la marche) ou tourner la tête vers la banquette arrière d'une voiture signale à votre cerveau que vous vous déplacez vers l'arrière, ce qui peut perturber davantage vos sens. "Minimiser les conflits sensoriels en modifiant l'environnement peut aider à prévenir le mal des transports", explique Adrian Priesol.

3. Essayez l'acupression. Selon Elizabeth Ko, exercer une pression sur P6, un point d'acupuncture situé juste sous le poignet, peut aider à réduire les nausées. Vous pouvez le faire en utilisant le pouce de votre autre main, ou porter un bracelet spécialisé qui exerce une pression sur ce point.

4. Le gingembre est un traitement bien connu contre les nausées et les vomissements, il est donc également indiqué pour lutter contre le mal des transports, explique la médecin. Vous pouvez consommer le gingembre sous de nombreuses formes, notamment sous forme de thé ou de bonbons.

5. Prenez de l'air frais. Le fait de baisser une fenêtre dans la voiture ou de se rendre sur le pont supérieur d'un bateau peut aider à réduire les nausées, reprend Elizabeth Ko. Prendre l'air peut également contribuer à réduire les odeurs désagréables de l'intérieur du véhicule qui pourraient déclencher vos nausées.

6. Posez votre téléphone ou votre livre : "Lire un livre sur la banquette arrière d'une voiture en mouvement peut déclencher le mal des transports", explique Adrian Priesol. Le fait de se concentrer sur un objet immobile proche de votre corps peut provoquer un conflit entre vos yeux et votre oreille interne.

Comment prévenir le mal des transports

Il existe quelques stratégies que vous pouvez utiliser pour éviter d'avoir le mal des transports pendant un voyage. Il est préférable de commencer ces traitements avant que vous ne soyez malade, car ils ont alors plus de chances d'être efficaces, souligne Adrian Priesol.

Choisissez le bon siège. Un trajet plus doux peut vous rendre moins susceptible d'avoir des étourdissements ou des nausées et vous pouvez réduire les bousculades et les mouvements en vous asseyant :

- sur le siège avant d'une voiture

- dans les deux premières voitures d'un train

- le long des ailes d'un avion

- sur le pont supérieur d'un bateau

La prise d'antihistaminiques, qui sont généralement utilisés pour traiter les allergies, peut prévenir le mal des transports et atténuer les symptômes. En effet, les antihistaminiques réduisent la capacité de l'oreille interne à percevoir le mouvement et bloquent les messages destinés à la partie du cerveau qui déclenche les nausées et les vomissements. "Seuls les antihistaminiques qui provoquent une somnolence [comme la diphénhydramine et la méclizine] sont efficaces. Les formulations sans somnolence ne sont d'aucune utilité", précise Elizabeth Ko.

Appliquez un patch cutané de scopolamine. La scopolamine, que l'on appelle parfois "haleine du diable", agit pour prévenir les nausées en bloquant certains signaux envoyés au cerveau qui perturbent l'équilibre cerveau-corps. Collez un patch derrière une oreille environ quatre heures avant de partir en voyage et gardez-le pendant toute la durée de votre voyage [si possible], explique Elizabeth Ko. Les timbres de scopolamine ne sont pas en vente libre, vous devez donc obtenir une ordonnance de votre médecin. Vous pouvez également la trouver sous forme de pilules.

Avant de partir en voyage, évitez de manger des repas lourds et des aliments gras, épicés ou acides, car ils risquent de déranger votre estomac.

Le conseil de la rédaction

Le fait de voyager dans un véhicule ou de voir des mouvements sur un écran peut déclencher des symptômes du mal des transports tels que des nausées ou des étourdissements. Des stratégies comme s'asseoir sur le siège avant ou pratiquer l'acupression peuvent atténuer le mal des transports ou l'empêcher de se déclarer.

Si vous commencez soudainement à avoir le mal des transports alors que vous ne l'aviez jamais eu auparavant, consultez votre médecin pour vous assurer que vous ne souffrez pas d'une affection sous-jacente telle qu'une migraine ou un dysfonctionnement de l'oreille interne, explique Adrian Priesol.

Version originale : Madeline Kennedy/Insider

À lire aussi — Vertigineux ou insolites, voici les 14 trains touristiques à prendre cet été

Découvrir plus d'articles sur :