Publicité

Voici pourquoi certaines cartes Pokémon se revendent des centaines de milliers de dollars

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Voici pourquoi certaines cartes Pokémon se revendent des centaines de milliers de dollars
Les cartes Pokemon font la joie des petits comme des plus grands. © Photo by Achim Scheidemann / picture alliance via Getty Images
Publicité

En 2020 et 2021, des revendeurs de cartes Pokémon ont attendu des heures dans les magasins pour acheter un grand nombre de cartes qu'ils pourront négocier en faisant des profits. Les revendeurs profitent d'une nouvelle vague d'hystérie liée aux cartes à collectionner, qui découle d'un pic d'intérêt lié à la pandémie pour les objets de collection rentables, et d'un sentiment de nostalgie qui frappe les millénials aux revenus confortables.

Les tins, decks et jeux de cartes peuvent être vendus beaucoup plus cher sur les sites d'enchères et les détaillants tiers qu'en magasin. Par exemple, une boîte d'entraîneur d'élite du jeu d'extension Shining Fates de février, comprenant 10 paquets et des cartes exclusives, coûte 49,99 $ (41 euros environ) au détail. Sur eBay, ces mêmes boîtes peuvent coûter entre 80 et 100 dollars (entre 65 et 82 euros environ), la carte la plus rare du jeu, un Charizard holographique brillant, étant vendue plusieurs centaines de dollars sur le site d'enchères.

À lire aussi — Collectionneurs et revendeurs de cartes Pokémon se ruent sur les menus Happy Meal aux États-Unis

Des vidéos sur TikTok montrant des revendeurs faisant la queue pendant des heures juste pour obtenir un produit sont devenues virales, certaines avec des commentaires au vitriol ou angoissés. D'autres, montrant des revendeurs faisant la queue pour ne pas réussir à acheter tout le stock, ont inspiré des commentaires pleins de joie malveillante.

"Merci de ruiner le hobby des collectionneurs", a écrit un utilisateur de TikTok. "C'est pour ça qu'il n'y a rien chez Target (une enseigne américaine d’hypermarchés, ndlt) à cause de gens comme ça".

La question de la revente est devenue si litigieuse que Target a cessé de vendre des cartes Pokémon le 14 mai après que des files d'attente massives sont apparues et que des bagarres ont éclatées.

Les revendeurs de cartes Pokémon rendent le produit difficile à trouver

Les vendeurs à la sauvette, qui achètent souvent des articles avant que quiconque n'en ait l'occasion, ont prospéré pendant la pandémie de coronavirus, tirant parti d'une baisse générale de la volonté d'acheter des produits dans la vie réelle. Les escrocs "ont pris un produit déjà rare et l'ont rendu encore plus inaccessible", a déclaré à Insider Lee Steinfeld, qui ouvre des cartes Pokémon sur sa chaîne YouTube pour plus d'un million d'adeptes. "Le pire dans tout ça, c'est que cela ne permet pas aux gens de continuer à collectionner, de construire des decks compétitifs, ou simplement de jouer pour le plaisir en raison du manque d'approvisionnement."

Le YouTuber, qui se fait appeler Leonhart en ligne, a eu du mal à obtenir des "produits" et a cessé d'ouvrir les nouvelles extensions et les nouveaux sets sur sa chaîne.

Comme les consoles de jeu, les cartes à collectionner ont connu une hausse massive de popularité et de rareté, bien que les cartes Pokémon aient toujours eu une certaine popularité — en 2016, 2,1 milliards de cartes avaient été vendues.

Le détaillant de cartes en ligne TCGplayer a déclaré à Insider qu'il avait expédié plus de 16,2 millions de cartes Pokémon individuelles au cours de l'année 2020 et que certaines cartes plus anciennes avaient triplé de valeur au cours des 12 derniers mois.

"Nous avons beaucoup plus d'argent de collectionneurs sérieux qui influencent le marché que ce que nous avions auparavant", a déclaré John McDonald, vice-président senior des produits chez TCGplayer en février.

À lire aussi — Jouer à Pokémon Go au volant aurait des conséquences humaines et économiques dramatiques, selon une étude

Les fraudeurs connaissent la valeur des cartes et capitalisent sur leur demande

La demande de cartes Pokémon augmente en raison d'un certain nombre de facteurs. La franchise vient de fêter son 25e anniversaire, avec plus d'une douzaine de jeux, films et émissions de télévision mettant en scène ces petits monstres. Ce sentiment de nostalgie des anciens joueurs, combiné à une nouvelle abondance de créateurs de contenu et de vidéos sur le marché, a créé un véritable engouement autour des cartes. Sans revenu disponible pour les voyages et autres activités pré-pandémiques, posséder le plus beau Charizard de son enfance peut sembler être un achat intéressant.

En octobre 2020, la star de YouTube Logan Paul a organisé une diffusion en direct de cartes Pokémon vintage, qui a attiré des millions de vues. Très vite, d'autres internautes et des célébrités comme le DJ Steve Aoki ont commencé à acheter de vieilles références pour les collectionner. Un Charizard PSA 10 issu des cartes originales de 1999 a été ainsi vendu plus de 200 000 dollars (164 000 euros environ) au rappeur Logic — et Logan Paul a déclaré sur son compte Instagram avoir dépensé plus de 2 millions de dollars en cartes anciennes. Bien que ces anciens jeux ne puissent pas être achetés par des scalpeurs (ceux qui achètent et vendent des produits dans des laps de temps très courts, ndlt), leur influence sur la rareté des produits actuels reste inégalée.

@pokeinvestor

Great Pokémon Find at Best Buy! #pokemoncommunity #pokemoncollector #pokemoncards

♬ She Share Story (for Vlog) - 山口夕依

Teddy (qui a demandé à ce que son nom complet de soit pas divulgué pour des raisons de confidentialité), qui gère une chaîne TikTok sur le marché des Pokémon avec 80 000 abonnés où il visite des magasins pour chercher des produits et ouvrir des paquets de cartes, pense qu'il n'y a pas une unique raison à cette récente hausse de popularité, mais que les scalpeurs profiteront de tout marché sur lequel ils savent qu'ils peuvent capitaliser.

"Il y aura toujours des gens qui achètent des produits, uniquement pour les revendre, c'est partout et c'est la vie", a déclaré Teddy. "J'ai rencontré des gens qui ne savent même pas ce qu'ils achètent, ils savent juste quel est le prix sur eBay".

La pandémie a créé de nouveaux défis pour la fabrication et l'obtention de ces nouvelles références. Des articles comme la console très attendue de Sony, la PlayStation 5, ont fait l'objet d'une demande massive mais d'un stock faible, en raison du battage médiatique et d'une pénurie de puces à semi-conducteurs. Ce contretemps n'a pas empêché la console de s'envoler des étagères, se vendant à 11,5 millions d'unités depuis son lancement fin 2020.

À lire aussi — Nintendo annonce le remake de 'Pokémon Diamant et Perle' et un nouveau jeu en monde ouvert sur Switch

Les détaillants en gros changent la façon dont ils vendent les cartes en raison de la demande

Cette demande a créé une nouvelle race de scalpeurs qui passent au peigne fin les rayons des grandes surfaces pour tenter de trouver une carte rare qu'ils pourront revendre à profit sur des sites comme eBay et TCGPlayer. Lorsque General Mills a fait une promotion en mars avec Pokémon pour inclure des cartes dans les boîtes de céréales, les gens ont commencé à déchirer les Lucky Charms au supermarché juste pour trouver un Pikachu. Un mois plus tôt, McDonald's a inclus des cartes avec ses Happy Meals, ce qui a entraîné une pénurie de repas pour enfants à l'initiative des collectionneurs et a poussé la chaîne de restauration rapide à encourager les franchisés à limiter leurs ventes.

"Pokémon ne pouvait pas suivre la demande toujours croissante et, avec leurs fonctions d'impression limitées, ils ont fini par atteindre un point où ils ne pouvaient pas répondre aux demandes de distribution des magasins, grands ou petits", a indiqué Lee Steinfeld. "Les scalpeurs ont décidé de profiter de l'offre limitée mais de la demande croissante, et nous ont ainsi laissé dans la situation dans laquelle nous sommes."

Les files d'attente à l'extérieur des magasins comme Target sont devenues monnaie courante pour les collectionneurs. Des signes postés par des utilisateurs de médias sociaux prétendant appartenir à des magasins Target ont montré que certains sites ne se réapprovisionnaient qu'à 8 heures du matin le vendredi, ce qui a provoqué l'apparition de files d'attente massives pendant la nuit. Selon Vice, d'autres magasins Target ont aussi dû limiter la quantité de produits à trois pièces par personne avant de la changer pour une seule pièce le 30 avril dernier. À peine deux semaines plus tard, Target a annoncé qu'il cessait la vente de toutes les cartes à collectionner Pokémon et sportives dans ses magasins "par excès de prudence."

Cette nouvelle intervient après qu'une bagarre a éclaté au sujet de "cartes sportives" et qu'une arme a été sortie sur le parking d'un Target à Brookfield, dans le Wisconsin, vendredi, selon WSIN.

Pourtant, les revendeurs de Pokémon fleurissent en ligne

Des comptes Twitter, comme Pokémon Drops, indiquent quand certains articles sont mis en vente et quand le stock est disponible, ce qui permet à ceux qui connaissent bien le secteur d'acheter en premier. Les forums Reddit Pokémon TCG et TCG Deals sont inondés de conseils et d'histoires. Des groupes Discord avec des milliers de membres discutant des endroits où ils peuvent acheter et échanger des produits, et montrant leurs collections massives, sont devenus des lieux de prédilection pour garder la communauté soudée.

Il y a quelques jours, la Pokémon Company a publié une mise à jour sur son site web concernant la rareté de ses produits, indiquant qu'elle est "consciente que certains fans rencontrent des difficultés pour acheter... en raison d'une très forte demande et de contraintes d'expédition mondiales ayant un impact sur la disponibilité". Pour répondre à la demande, ils "travaillent activement à l'impression d'un plus grand nombre de produits Pokémon TCG aussi rapidement que possible et à une capacité maximale pour répondre à cette demande accrue."

"Une fois que nous aurons une offre plus importante, et que nous serons donc capables de répondre à la demande, alors les scalpers disparaîtront", a affirmé Lee Steinfeld. "Les gens en ont assez de ne pas pouvoir être en mesure d'obtenir un pack à ouvrir en magasin".

Version originale : Steven Asarch/Insider

À lire aussi — Le studio derrière 'Pokémon Go' va créer d'autres jeux Nintendo en réalité augmentée

Découvrir plus d'articles sur :