Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Voici pourquoi il est inutile de se précipiter sur les nouveaux forfaits 5G

Voici pourquoi il est inutile de se précipiter sur les nouveaux forfaits 5G
© DariuszSankowski/Pixabay

Après Bouygues, Orange a dévoilé jeudi 8 octobre ces premiers forfaits 5G. Globalement, les prix vont augmenter pour pouvoir bénéficier de cette nouvelle technologie. Mais pas de manière démesurée non plus. Tout dépendra du nombre de Gigaoctets (Go) associés au forfait souscrit. Chez Bouygues, le site Ariase, spécialisé dans la comparaison des forfaits mobiles, évalue l'augmentation de prix par rapport aux offres 4G entre 2 et 5 euros. Mais ces abonnements seront aussi plus généreux en data.

Du côté d'Orange, qui a obtenu le plus grand nombre de lots auprès de l'Arcep pour le spectre dévolu aux ondes 5G, les forfaits vont de 40 à 95 euros, hors offre promotionnelle. Ces quatre nouveaux forfaits prévoient respectivement 70, 100, 150 Go et jusqu'à la data illimitée pour le plus cher d'entre eux. Dans le cadre du forfait avec 70 Go, la hausse de prix par rapport à l'offre équivalente en 4G se limite à 5 euros par exemple. Mais l'écart bondit à 20 euros en tenant compte de l'offre promotionnelle d'Orange valable pendant un an.

Pas besoin d'autant de data

Avant de souscrire à ces forfaits, il faut garder à l'esprit que la consommation moyenne d'un abonné mobile en France se limite à 10 Go par mois seulement. Il faudra donc regarder énormément de films et séries en streaming pour parvenir à utiliser jusqu'à 150 Go dans le mois.

Concernant l'opérateur SFR, les abonnements 5G afficheront certainement aussi une hausse des prix, sans que l'on sache encore de quelle ordre. Pour Free, enfin, Xavier Niel, le patron d'Iliad (maison-mère de l'opérateur), a laissé entendre que les offres 5G pourraient être commercialisées au même prix que la 4G.

Pour pouvoir utiliser son forfait 5G, il sera de toute façon indispensable d'être également muni d'un smartphone compatible. Ces appareils, qui requièrent encore plus de composants que les smartphones 4G, sont aussi vendus plus chers. Attendre quelques mois permettra certainement de bénéficier de modèles plus élaborés mais également moins onéreux.

Disponible seulement dans les grandes villes

Surtout, souscrire un forfait 5G avant la fin décembre 2020 n'aura guère d'utilité, car le réseau ne sera pas encore ouvert. Et même après cette date, la 5G ne sera absolument pas disponible sur l'ensemble du territoire. Elle le sera "dans certaines zones urbaines" seulement, précise Bouygues Telecom pour ces abonnements compatibles avec cette cinquième génération de standards pour la téléphonie mobile. L'accès 5G sera possible "uniquement dans les zones qui auront fait l'objet d'un déploiement technique", indique de son côté Orange, dans un communiqué.

Autrement dit, seules les grandes agglomérations, où des tests ont déjà été effectués avec l'Arcep, le régulateur des télécoms, pourront dans un premier temps disposer de la 5G. Des contraintes pour le déploiement de cette nouvelle technologie sont toutefois imposées aux opérateurs. D'ici 2022, ils devront chacun avoir installé au moins 3 000 antennes, puis 8 000 en 2024 et 10 500 en 2025, dont 25% dans les zones peu denses, détaille l'Arcep.

À lire aussi — Voici où se trouvent les antennes 5G déjà installées en France

Qu'une 4G améliorée

Autant dire qu'avant au moins plusieurs années, vous pourrez difficilement jouer ou regarder un film en streaming avec la 5G lors de votre voyage en train. Dans un premier temps, la 5G ne sera en effet qu'une 4G améliorée. Les téléchargements devraient par exemple être plus rapides. Mais il n'y aura pas de nouveaux usages en soi proposés.

En revanche, souscrire à une offre 5G dans les deux prochaines années pourrait revêtir un réel intérêt, étant donné qu'avec la croissance exponentielle de la consommation des données mobile, "les capacités des fréquences 4G seront saturées" en 2022, alertait début août Nicolas Guérin, président de la Fédération Française des Télécoms, dans une interview accordée aux Echos.

La connexion devrait alors devenir beaucoup plus capricieuse. Un problème que le déploiement des antennes 5G et des offres mobile compatibles devrait résoudre.

A lire aussi - Voici pourquoi la 5G risque d’accroître l'impact du numérique sur l'environnement

Découvrir plus d'articles sur :