Voici pourquoi la 'capitalisation boursière' est un mauvais indicateur de la valeur des crypto-monnaies

Voici pourquoi la 'capitalisation boursière' est un mauvais indicateur de la valeur des crypto-monnaies

Les participants débattent au cours du Crypto Funding Summit, qui aide les investisseurs à comprendre la crypto-monnaie. Mark Ralston/Getty Images

A mesure que le prix d'une crypto-monnaie augmente ou baisse, sa valeur totale est généralement mesurée sous forme de capitalisation boursière.

Dans le cas d'une crypto-monnaie comme le bitcoin, la capitalisation boursière est calculée de la manière suivante: le nombre total de pièces émises, multiplié par leur prix. 

Mais d'après Julian Hosp — cofondateur de la crypto-monnaie TenX — ce calcul a des défauts majeurs dans la détermination de la valeur réelle d'une monnaie virtuelle.

Dans un commentaire pour CNBC sur les risques auquel fait face le marché des crypto-monnaies, Hosp explique son argument de la manière suivante: 

"Si une crypto-monnaie a une capitalisation boursière de 1 milliard de dollars, cela ne signifie pas que 1 milliard de dollars a été mis dans cette crypto-monnaie", a-t-il déclaré.

"Donc, pour une crypto-monnaie d'une capitalisation boursière de 1 milliard de dollars, ce sont peut-être seulement 50 millions de dollars qui ont été investis dans celle-ci".

"Par conséquent, si cette monnaie disparaît totalement, sa capitalisation boursière passera de 1 milliard de dollars à zéro, mais les investisseurs n'auront perdu que 50 millions de dollars". 

La capitalisation boursière d'une monnaie est donc grandement dépendante du nombre de pièces en circulation, ce qui semble être à la discrétion des créateurs de la monnaie, lorsqu'ils débutent une levée de fonds en crypto-monnaie (ICO). 

Le processus d'ICO diffère quelque peu d'une introduction en bourse (IPO).

Dans ce scénario, la vente d'une action est facilitée par un intermédiaire — généralement une banque d'investissement — qui garantit la vente.

La banque d'investissement doit fixer les prix des actions à un niveau suffisant pour que l'offre soit entièrement souscrite — et en cela, ce processus établit la capitalisation boursière de l'entreprise. 

Les partisans du bitcoin affirment qu'une partie de sa valeur proposée provient du fait qu'elle dispose d'un montant limité à 21 millions de pièces, ce qui signifie que la circulation de ces unités ne se fait pas juste sur un caprice. 

Mais le doute subsiste quant à savoir combien de pièces de bitcoin minées — près de 16 millions — sont réellement en circulation. 

Ryan Taylor, DG de Dash Coin a dit à Business Insider en décembre 2017 que les pièces détenues par le fondateur du bitcoin, Satoshi Nakamoto, n'avaient jamais bougé, et qu'une partie de la valorisation du bitcoin était en réalité "imaginaire". 

Dans son explication sur la capitalisation boursière, Hosp se réfère aussi à la devise de crypto-monnaie Tether — émettrice de la monnaie très controversée USDT, qui est censée être rattachée au dollar américain.

Plus de 2,2 milliards de USDT sont supposés être en circulation, ce qui en théorie, reviendrait à dire que la même quantité de dollars américains a été mise dans la monnaie digitale pour lui donner sa valeur actuelle.

Mais la valeur du Tether — qui est fortement liée à la crypto-monnaie d'échange Bitfinex — est pour le moins mystérieuse.

Elle a été la proie d'un hack de 31 millions de dollars en novembre, et fait face à une incertitude croissante concernant le nombre de dollars américains derrière la devise USDT, conduisant Tether à se séparer de ses auditeurs

"Dès lors que de nombreux échanges et d'autres crypto-monnaies sont connectés au tether, toute preuve que sa valeur donnée n'est pas réelle entraînerait le marché dans un déclin significatif", précise Hosp. 

Il y a peu de temps, sur coinmarketcap.com, la capitalisation boursière combinée des 1498 crypto-monnaies listées sur le site a été estimée à près de 560 milliards de dollars américains  — presque autant que Facebook, dont le chiffre d'affaires annuel est de 37 milliards de dollars.

Mais en se fiant à l'analyse de Hosp, la valeur réelle d'une monnaie fiduciaire traditionnelle qui circule sur le marché devrait probablement être moins significative qu'elle n'y paraît. 

Vous pouvez en lire davantage sur la synthèse de Hosp sur les quatre principaux risques auxquels font face les crypto-monnaies ici

Version originale: Sam Jacobs/Business Insider Australia

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Les 10 plus grosses crypto-monnaies s'effondrent à cause d'un grand mouvement de cession

Voici comment l'anesthésie affecte votre corps et votre cerveau

  1. endygwa

    Cest censé être un scoop? C'est exactement le même fonctionnement que la capitalisation des sociétés côtées en bourse, depuis au moins un siècle...

  2. mloi

    Sidérant ce Julian Hosp, il découvre la définition de la capitalisation ! C'est dire le niveau du personnage !

  3. Merci ! Difficile de faire comprendre cela aux internautes....

    J'ai même vus des personnes qui disaient qu'il fallait investir dans le Ripple car il était à 0,5€ tandis que le bitcoin était à 6000€. Pour eux il était sur et certain que le Ripple était sous-évalué et qu'il allait bientôt rejoindre le prix du Bitcoin 😀 😀

    Ils ont juste oubliés qu'il a 2000 fois plus de tokens Ripple dispo que de Bitcoins !

Laisser un commentaire