Publicité

Voici pourquoi la mode des avocats coûte cher aux consommateurs et à la planète

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Publicité

Ces dernières années, le prix des avocats a augmenté de 129%. Les vagues de chaleur, les sécheresses et la pénurie d'eau peuvent avoir des effets dévastateurs sur la production d'avocats. La popularité croissante des avocats entraîne une dégradation de l'environnement, car les fournisseurs s'efforcent de répondre à la forte demande. Ci-dessous, une transcription de la vidéo.

L'avocat est devenu l'un des aliments les plus tendance au monde. Véritable icône de l'alimentation saine du millénaire, ce super-aliment est aujourd'hui incontournable pour les gourmets du monde entier. Mais avez-vous remarqué que vos avocado toasts coûtent de plus en plus cher ? Le prix des avocats a augmenté de 129% ces dernières années, le prix national moyen d'un seul avocat Hass atteignant 2,10 $ (1,8 euro environ) en 2019, soit presque le double en un an seulement. Alors, pourquoi les avocats sont-ils si chers ?

À lire aussi — Pourquoi le bœuf wagyu japonais est l'une des viandes les plus chères au monde

Au Pérou, des archéologues ont trouvé des noyaux d'avocat enterrés avec des momies incas datant de 750 av. J.-C. Mais ce sont les Aztèques, en 500 avant J.-C., qui l'ont baptisé āhuacatl, ce qui se traduit par "testicule". Lorsque les conquistadors espagnols ont envahi le Mexique et l'Amérique centrale au XVIe siècle, ils l'ont rebaptisé aguacate. La culture de l'aguacate s'est développée lors des quelques centaines d'années suivantes, principalement en Amérique centrale et en Amérique du Sud. Mais la consommation de la "poire alligator" en dehors de ces régions avant la fin du XIXe siècle était presque inexistante.

La commercialisation de l'aguacate a commencé au début des années 1900, mais elle était axée sur la promotion de l'avocat en tant que mets délicat pour les riches, comme le montre cette publicité du New Yorker de 1920, qui le déclare "l'aristocrate des fruits à salade". Mais quelques producteurs californiens ont réalisé que l'aguacate, difficile à prononcer, était déplaisant pour le marché de masse, et ont donc créé la California Avocado Association. Dans les années 50, la production s'est développée et le prix des avocats est tombé à environ 25 centimes pièce. La popularité s'est encore accrue avec la vague d'immigration interaméricaine des années 60, les Latino-Américains ayant apporté avec eux leur amour pour les avocats aux États-Unis. Mais comme la demande augmentait, l'offre devait suivre, et les difficultés à produire des avocats à grande échelle ont commencé à se faire sentir. Les vergers d'avocats ont besoin d'énormément de ressources coûteuses pour prospérer.

Gus Gunderson : Les avocats ont besoin de plusieurs ressources, qu'il s'agisse d'eau, d'engrais, d'élagage, de lutte contre les parasites ou de protection contre le soleil. Tout ça contribue à améliorer vos chances d'obtenir une excellente récolte. Lorsqu’on décide de planter un verger d'avocats, on plante des arbres qui proviennent de pépinières certifiées. On doit passer nos commandes des années à l'avance. En moyenne, si on produit 45 tonnes par demi-hectare, il faut environ 4 millions de litres d'eau, donc 380 litres pour 500 grammes, ce qui donne environ 190 litres par fruit de 230 grammes. Mais ça dépend de ce que la nature vous réserve, car il y a du vent et un soleil intense. C'est très difficile pour un producteur de gérer les choses imprévisibles qui affecteront une culture.

Narrateur : La vague de popularité des avocats s'est arrêtée pendant la crise de la lutte contre le gras des années 1980, avec une moyenne de 450 grammes consommés par habitant en Amérique en 1989. L'obsession de la décennie pour les produits allégés a fait fuir les consommateurs d'avocat en raison de sa forte teneur en matières grasses, sans vraiment comprendre la vérité nutritionnelle qui s'y cache.

Hazel Wallace : Lorsqu'il s'agit des graisses dans l'alimentation, les gens ont tendance à s'inquiéter un peu parce qu’on entend souvent dans les médias que les graisses ne sont pas bonnes pour nous. Mais les graisses contenues dans les avocats sont des graisses mono-insaturées, qui sont souvent considérées comme des graisses saines, donc bien qu'il y en ait beaucoup dans les avocats, ce sont d'assez bonnes graisses.

Narrateur : L'avocat a amorcé son retour fulgurant au tournant du millénaire, grâce à une décision politique improbable. En 2005, le ministère américain de l'Agriculture a levé une interdiction vieille de 90 ans pour autoriser l'importation d'avocats mexicains dans les 50 États. Au départ, cette décision a suscité la colère des producteurs californiens, qui craignaient que cette mesure ne réduise les ventes des producteurs locaux de 20 %.

Harold Edwards : Ce qui s'est réellement passé, c'est qu'à mesure que l'offre mexicaine devenait plus répandue et disponible, les commerçants se sont mis à vendre des avocats et les fournisseurs et restaurants ont commencé à l'intégrer dans leurs menus, et la demande s'est mise à exploser car les chaînes logistiques, auparavant irrégulières, étaient désormais constantes, et les consommateurs ont pu déguster des avocats tous les jours de l'année.

Narrateur : Le jour le plus important pour les avocats est devenu le dimanche du Super Bowl. On estime aujourd'hui que près de 90 000 tonnes d'avocats sont consommées pendant le grand match en Amérique. Mais si vous prenez en compte les ressources nécessaires pour produire une telle quantité, vous comprenez alors le prix élevé des avocats. Selon les experts, il faut environ 270 litres d'eau pour faire pousser 450 grammes d'avocats. Ainsi, 90 000 tonnes pourraient nécessiter jusqu'à 54 milliards de litres d'eau. Ainsi, les sécheresses ou les canicules peuvent avoir des effets dévastateurs sur l'industrie de l'avocat. C'est d'ailleurs exactement ce qui se passe en Californie depuis sept ans, le Sunshine State n'ayant été déclaré exempt de sécheresse que récemment, en 2019, ce qui explique en grande partie les prix record des avocats. Dans certains pays, comme le Chili, on reproche à la culture de l'avocat d'exacerber les sécheresses, car des vergers verdoyants surplombent les lits de rivière asséchés.

L'émergence d'un mode de vie sain est peut-être la principale raison de la puissance de l'avocat. Il ne s'agit plus seulement d'y tremper ses chips pour les grandes occasions, mais d'un super-aliment que l'on trouve dans de nombreuses recettes dans les cafés et restaurants du monde entier. Et ceux qui en mangent ont vraiment envie que vous le sachiez. Tapez simplement #avocado sur Instagram, et vous aurez plus de 10 millions de résultats. Mais la glorification de l'avocat est-elle justifiée ?

Hazel Wallace :Il y a un grand battage autour de l’avocat, mais il est en fait tout à fait justifié quant à sa forte teneur en nutriments. Peu d'aliments ont un profil nutritionnel similaire. Je ne suis pas vraiment pour cette étiquette de super-aliment. Les avocats sont clairement bons à inclure dans votre régime alimentaire, mais vous ne passez pas vraiment à côté si vous n'aimez pas ou si vous ne pouvez pas en manger. On trouve des graisses mono-insaturées dans l'huile d'olive, les olives, les noix et les graines. On trouve les vitamines et les minéraux dans d'autres légumes verts, comme les épinards et les brocolis. Il y a donc des moyens d'obtenir ces nutriments sans avoir recours à l'avocat.

Narrateur : Tous ces produits nécessitent une quantité de travail incroyable. Même une fois cultivés, taillés et cueillis, les avocats exigent des méthodes de distribution coûteuses afin d'être livrés frais et mûrs aux quatre coins du monde.

Gus Gunderson : Si vous vivez à Philadelphie, vous voulez acheter un avocat mûr, non ? Ce qu'ils font, c'est qu'ils envoient des avocats verts de Californie à Philadelphie, ils les envoient au centre de mûrissement, ils les réchauffent et y mettent de l'éthylène, donc ils mûrissent tous, et quand ils sont transférés dans les magasins, vous achetez en fait quelque chose qui est presque prêt ou prêt à être mangé. Car si vous achetez un avocat vert qui est envoyé directement de Californie à votre marché, vous devez le faire mûrir vous-même en sept à dix jours, et la plupart des gens sont trop impatients de manger leur avocado toast et n'attendent donc pas dix jours.

Narrateur : Avec des prix aussi élevés, le produit de base qu'est l'avocat a attiré une série de vols dans les vergers et les camions de livraison du monde entier. En Nouvelle-Zélande, on a mis en place des patrouilles de nuit et des clôtures électriques après qu'un producteur du Northland se soit fait voler 70 % de son verger. Pour les amateurs d'avocats, la situation est encore plus sombre. Dans le Michoacán, d'où proviennent 80 % des avocats mexicains, des cartels pratiquent un commerce dit "d'avocats de sang", en imposant violemment aux producteurs des frais d'extorsion non négociables en fonction de la taille de leurs terres et du poids de leurs récoltes.

Certains restaurants ont lancé un boycott des avocats, car nous mesurons tous l'éthique de nos habitudes alimentaires. Selon les experts, les pénuries d'eau pourraient toucher 5 milliards de personnes d'ici 2050, et les précipitations dans la "ceinture de sécheresse", qui comprend le Mexique et l'Amérique du Sud, devraient diminuer. Mais alors que les preuves de la dégradation de l'environnement s'accumulent, l'industrie de l'avocat continue de croître avec la demande des consommateurs. Dans certains endroits, la durabilité de la production d'avocats deviendra intenable.

Version originale : Andy Ash/Insider

À lire aussi — Voici pourquoi les sacs Birkin d'Hermès sont si chers

Découvrir plus d'articles sur :
D'autres articles qui pourraient vous intéresser