Ce mercredi, Ferrari a dévoilé l'engin automobile le plus puissant jamais créé par l'entreprise. La voiture s'appelle SF90 Stradale, et c'est une plug-in hybride.
Son nom "englobe la véritable signification de tout ce qui a été accompli en termes de performances", a déclaré Ferrari dans un communiqué.

"La référence au 90e anniversaire de la fondation Scuderia Ferrari souligne le lien étroit qui a toujours existé entre les voitures de course et les voitures de route de Ferrari", a poursuivi le constructeur italien. "Brillante synthèse des technologies les plus avancées [de Ferrari], la SF90 Stradale est également la démonstration parfaite de la façon dont Ferrari transpose immédiatement les connaissances et les compétences acquises en compétition à sa production de voitures de série."

Voici pourquoi la SF90 Stradale est la plus puissante Ferrari jamais conçue

La Stradale intensifie le design vu récemment sur la 488 GTB. Ferrari

La Scuderia Ferrari est la branche course de la société, et l'origine de la marque fondée par Enzo Ferrari en 1939 pour fabriquer des voitures de compétition. Le système hybride de la Stradale associe un V8 turbocompressé à trois moteurs électriques, deux sur chaque roue avant et un au milieu de l’engin, générant collectivement près de 990 chevaux.

Le moteur est celui de la Ferrari 488 avec une capacité de 3,9 litres, auquel s'ajoute l'hybride qui apporte du punch et une autonomie totale de 24 kilomètres (dans ce mode, la SF90 Stradale ne ressemble pas au modèle traditionnel de la Ferrari qui gronde, mais plutôt à une consommatrice silencieuse parfaite pour une utilisation urbaine).

La trappe couvre un V8 turbocompressé. Ferrari

Cette combinaison — avec la puissance envoyée au tout premier système de traction intégrale d'une voiture de sport Ferrari par le biais d'une transmission à double embrayage à huit rapports — peut atteindre une vitesse de 0 à 96 km / h en 2,5 secondes, d'après des essais de Ferrari. La vitesse maximale est de 340 km/h. La conception est audacieuse, avec les compartiments conducteur et passager poussés vers l'avant et la trappe transparente du moteur encadrée par des arcs-boutants (Ferrari a conçu un habitacle avec du caractère en donnant l'impression d'un "cockpit aéronautique".)

Deux tuyaux d'échappement sont positionnés dans le pare-chocs arrière. Ferrari

En ce qui concerne la gamme, la SF90 Stradale se placera juste en-dessous de l'hypercar LaFerrari, mais au-dessus des modèles 488 et F8 Tributo.

"La nouvelle voiture change d’époque d'un point de vue stylistique, car elle réécrit complètement... les proportions de Berlinetta introduites dans la 360 Modena il y a vingt ans, s'inspirant plutôt des dernières supercars de Ferrari", a déclaré Ferrari, en référence à l'héritage de sa voiture de sport à moteur central de la fin des années 1990 tout en soulignant le langage stylistique plus intense que les constructeurs automobiles ont utilisé pour des véhicules tels que la 488 GTB.

Un nouvel écran tactile a été ajouté à l'intérieur. Ferrari

À l'intérieur, la Stradale est compacte, avec un tableau de bord entièrement numérique et de petits écrans tactiles qui encadrent le volant traditionnel de Ferrari, avec ses commandes dérivées F1. Ceux-ci incluent le sélecteur de conduite Manettino et un nouveau "eManettino", qui, selon Ferrari, permettrait au conducteur de "sélectionner l'un des quatre modes d'alimentation, puis de se concentrer sur la conduite" avec "une logique de commande sophistiquée s'occupant du reste, gérant le flux de puissance entre le V8, les moteurs électriques et les batteries. "

Ferrari n'a pas révélé de prix pour la nouvelle SF90 Stradale, mais nous nous attendons à ce que son coût soit supérieur à 300 000 dollars (environ 269 000 euros).

Version originale : Business Insider / Matthew DeBord

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Les 18 voitures incontournables qu'on a hâte de voir au salon de l'automobile de Genève 2019

La startup qui vient de séduire des investisseurs de la Silicon Valley a fait une erreur au début que beaucoup d'entrepreneurs français commettent