Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Il y a une raison pour laquelle Pernod Ricard va délibérément limiter la vente de cognac à l'étranger malgré ses succès en Chine et aux Etats-Unis

Il y a une raison pour laquelle Pernod Ricard va délibérément limiter la vente de cognac à l'étranger malgré ses succès en Chine et aux Etats-Unis
© YouTube/Martell Cognac

Pernod Ricard a vu sa croissance organique fortement accélérer au troisième trimestre de son exercice décalé, notamment portées par le cognac, mais le groupe français a pourtant décidé de délibérément limiter la vente de ce spiritueux adoré des Chinois et des Américains.

Le propriétaire de la vodka Absolut, du cognac Martell ou du whisky Jameson a vu sa croissance organique grimper de 9,3% au troisième trimestre 2017-2018, après une hausse de 4,6% au cours des trois mois précédents, faisant largement mieux que les 5,6% attendus par les analystes.

Ses ventes ont notamment été dopées, dans le cognac, par le nouvel an chinois plus tardif cette année.

Pourtant, Pernod Ricard a décidé de limiter l'export de cet alcool, a expliqué le directeur financier Gilles Bogaert à Reuters.

Et il y a une raison qui explique cette décision: les contraintes de stocks des eaux-de-vies. En effet, c'est l'eau-de-vie distillée deux fois qui permet de produire le cognac et de lui conférer ses différents arômes.

En faisant ce choix de la rareté, Pernod Ricard espère faire monter un peu les prix et assurer à sa marque Martell une croissance pérenne de 10% à 13% en valeur dans les années à venir.

En conséquence, la croissance organique du quatrième trimestre 2017-2018 sera inférieure à celle des neuf premiers mois de l'exercice décalé du groupe, a précisé Gilles Bogaert lors d'une interview à Reuters.

Interrogé sur l'évolution des ventes d'Absolut aux Etats-Unis, qui restent en baisse, il a estimé que la stabilisation du chiffre d'affaires de la vodka suédoise prenait "plus de temps que prévu en raison d'un marché moins favorable", tout en réitérant l'objectif de stabilisation de ses ventes.

Il a également indiqué que Pernod Ricard demeurait intéressé par des acquisitions ciblées susceptibles de toucher de nouveaux consommateurs — notamment les millenials —, mais s'est aussi dit ouvert à "des opportunités de taille plus importante".

Le groupe réaffirme également rester engagé à saisir les opportunités d’acquisitions tout en conservant sa notation "investment grade".

Il versera un acompte sur dividende de 1,01 euro par action.

Business Insider
Découvrir plus d'articles sur :