Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Voici pourquoi vous allez bientôt payer plus cher vos commandes internet

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte


À partir du 1er juillet prochain, les plateformes de vente en ligne devront appliquer la TVA sur tous les achats hors Union Européenne. © Unsplash/Christin Hume

La pandémie de Covid-19 a durablement modifié nos habitudes de consommateur, faisant notamment exploser les commandes sur internet. Et si vous êtes devenus accro ces derniers mois à la livraison à domicile de vêtements, livres, jouets, matériel électronique ou tout autre objet du quotidien, cette nouvelle risque de ne pas vous faire plaisir. À partir du 1er juillet prochain, tous les colis provenant de pays hors Union Européenne vont être taxés et cela dès le premier euro. Jusqu'ici, seules les livraisons dont la valeur de l'envoi était supérieure à 22 euros étaient taxées, comme l'explique Le Parisien.

La TVA va ainsi être répercutée sur tous les achats en provenance de l'étranger, hors pays européens, et cela pour toute les commandes, quelles que soient leur montant. Les plateformes internet seront désormais considérées comme des "acheteurs revendeurs" et non plus des "intermédiaires transparents". Avec quelles conséquences pour les clients ? Une hausse des prix de leurs commandes. Par exemple, toujours selon Le Parisien, pour un colis provenant de l'étranger et dont la valeur se monte à 10 euros, une taxe de 20%, soit 2 euros de TVA, sera désormais appliquée. Le prix de votre commande passera ainsi de 10 à 12 euros.

À lire aussi — Ces brevets déposés par Amazon laissent imaginer à quoi ressemblera la livraison dans le futur

Autre répercussion potentielle pour le consommateur, le renforcement des contrôles douaniers pourrait allonger les délais de réception des colis. Cdiscount, plateforme française de e-commerce, s'inquiète par exemple "de potentiels retards de livraisons dès cet été en raison de la multiplication des contrôles de colis."

Des milliards d'euros de plus dans les caisses de l'État

Cette mesure, expliquée par le Ministère de l'Économie et des Finances, est en lien avec une directive européenne datant de 2017 : l'application stricte de la TVA va être mise en place dans tous les pays de l'Union Européenne cet été. "Pour les consommateurs, c’est un très gros changement car il est censé acter la fin de l’achat hors taxe sur Internet. Désormais, ils devront donc s’acquitter de la TVA dès la commande ou à la livraison du produit », commente Yves-Marie Durand, le directeur du centre de douane postal de Chilly-Mazarin dans l'Essonne, actuellement le plus grand de France.

Le nombre de colis assujettis à la TVA devrait ainsi sensiblement augmenter par rapport aux 3,9 millions actuellement taxés par la France. Selon Bercy, les déclarations électroniques en douane pourraient ainsi passer de 15 millions aujourd'hui à 450 millions. De quoi remplir les caisses de l'État de plusieurs milliards d'euros et lutter contra la concurrence des Alibaba, Shein et autres Amazon.

À lire aussi — Livraisons, coiffure à domicile, dons... Ces 10 startup nous facilitent la vie à l'heure du Covid-19

Découvrir plus d'articles sur :