Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Voici quelle part de son épargne investir dans des actions en Bourse

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Voici quelle part de son épargne investir dans des actions en Bourse
© Raten-Kauf/Pixabay

Avant de se lancer en Bourse, une question revient souvent : quelle part de mon épargne dois-je investir ? La réponse est à la fois simple et complexe. "Il faut investir l'argent dont on n'a pas besoin pour vivre", explique Thomas Perret, fondateur de la fintech Mon Petit Placement. "C'est l'argent qui dépasse, une fois qu'on a suffisamment d'épargne de précaution pour faire face à des imprévus et des dépenses", ajoute Guillaume Eyssette, fondateur de Gefinéo, un cabinet de conseil en gestion de patrimoine.

L'épargnant qui veut investir en Bourse doit bien avoir à l'esprit que les actions d'entreprises cotées restent un placement très risqué. "Il faut investir uniquement les sommes qu'on peut immobiliser assez longtemps et qu'on est prêt à perdre", prévient Emmanuel Narrat, dirigeant fondateur d'Haussmann Patrimoine, un cabinet de conseil en gestion de patrimoine.

À lire aussi — Comment investir en Bourse pendant cette période de crise

Le capital n'est pas garanti quand vous achetez des actions, via un compte-titres, un plan d'épargne en actions ou une assurance vie. Vous pouvez donc perdre beaucoup d'argent si les cours de Bourse chutent et que vous revendez vos titres à ce moment-là.

Commencer par de petites sommes pour limiter les émotions fortes

"On ne peut pas considérer la Bourse comme un jeu ou un casino, c'est quelque chose de sérieux", insiste Emmanuel Narrat. Il est donc impératif de ne pas y investir toute son épargne pour éviter de prendre des risques démesurés. Vous avez la possibilité de "commencer petit, avec 200, 300 ou 500 euros par exemple", rassure Thomas Perret. "Avec la possibilité de rajouter de manière régulière de l'argent via des versements mensuels", ajoute-t-il.

Démarrer avec des sommes plus modestes permet de gagner en sérénité. "Plus les sommes sont fortes, plus les émotions sont importantes", souligne le patron de Mon Petit Placement. Si vous voulez jouer la prudence, mieux vaudra limiter au maximum l'argent que vous investissez en Bourse. Si vous êtes prêt à accepter plus de risque, vous pourrez miser un peu plus.

Limiter le risque tout en saisissant des opportunités

Dans tous les cas, il peut être intéressant de conserver une poche de cash en réserve, pour pouvoir par la suite saisir les opportunités qui se présenteront sur les marchés financiers. Lors d'une forte baisse des cours, vous pouvez par exemple acquérir des actions d'entreprises bon marché.

Par ailleurs, si vous bénéficiez d'un accès au crédit dans de bonnes conditions, vous pouvez aussi investir une part plus importante de votre argent en Bourse et décider d'emprunter pour financer des dépenses, comme un achat immobilier. "Quitte à adosser un crédit Lombard aux actions en cas de besoin de liquidités", précise Gabriel Karaboulad, directeur du conseil en investissement chez la banque privée Neuflize OBC. Le crédit Lombard se présente sous la forme d'un taux fixe adossé à des investissements donnés en garantie, comme des actions ou des obligations.

Enfin, pensez aux sommes que vous placez aussi en fonction de votre horizon d'investissement, en ayant donc à l'esprit la date d'échéance que vous vous êtes fixée pour votre placement. "Tout argent nécessaire avant cinq ans doit rester sur des actifs peu volatiles (sans fortes variations des cours, ndlr) et liquides", rappelle Gabriel Karaboulad. La Bourse est effectivement un placement de long terme, qui demande aussi de diversifier votre épargne pour limiter le risque, en possédant par exemple des obligations ou un livret d'épargne réglementé à côté.

Voici en résumé les 5 conseils à retenir pour savoir quelle part de son épargne investir en Bourse :

  1. Placer de l'argent dont on n'a pas besoin
  2. Des sommes qu'on est prêt à perdre
  3. Conserver une poche de cash pour saisir des opportunités
  4. Ne pas hésiter à investir une part plus importante en cas d'accès facile au crédit
  5. Penser les sommes placées en fonction de son horizon d'investissement

À lire aussi — 6 conseils pour vendre ses actions en Bourse au bon moment

Découvrir plus d'articles sur :