Il y a 2 réformes fiscales promises aux entreprises qu'Emmanuel Macron reporte déjà

Emmanuel Macron le 21 février 2017. REUTERS/Toby Melville

Le gouvernement pourrait reporter la mise en oeuvre de mesures fiscales promises dans le programme d'Emmanuel Macron en raison d'une situation budgétaire dégradée, selon Les Echos.

La Cour des comptes a révélé en fin de semaine dernière que la France ne pourra pas afficher en fin d'année un déficit public inférieur à 3% de son produit intérieur brut (PIB), en raison d'un dérapage des dépenses de plus 8 milliards d'euros selon le Premier ministre.

Cette ardoise cachée entrave donc l'entame du quinquennat d'Emmanuel Macron, qui a débuté dans un contexte économique plutôt favorable.

Le journal économique révèle que deux les mesures fiscales en faveurs des entreprises vont être reportées avec certitude:

  • la transformation du Crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi (CICE) en baisse de charges pérenne "sera très certainement reportée", énoncent Les Echos. Le coût de la réforme est estimée à 20 milliards et donc impossible à financer dans le budget 2018 pour rester dans les engagements vis-à-vis des partenaires européens.
  • l'exonération de charges sociales sur les heures supplémentaires a "totalement disparu". Coûtant 3 milliards d'euros, elle ne faisait pas l'unanimité  à Bercy croit savoir Les Echos.

Emmanuel Macron prononce lundi devant le Parlement réuni en Congrès à Versailles un discours qui fixera le cap de son action pour le quinquennat.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Le marché français des fusions-acquisitions se porte bien — voici les 10 banques qui en profitent le plus

VIDEO: Regardez ces planches de bois prendre feu à l'électricité — d'incroyables figures de Lichtenberg apparaissent